Suche Bilder Maps Play YouTube News Gmail Drive Mehr »
Anmelden
Books Bücher
" ... j'aimais à me perdre en imagination dans l'espace, mon cœur resserré dans les bornes des êtres s'y trouvait trop à l'étroit; j'étouffais dans l'univers ; j'aurais voulu m 'élancer dans l'infini. "
Petits chefs-d'oeuvre - Seite 511
von Jean-Jacques. - Rousseau - 1857 - 533 Seiten
Vollansicht - Über dieses Buch

Revue française, Ausgaben 13-14

1830
...sentais avec une sorte de volupté accablé du poids de cet univers; je me livrais avec ravissement à la confusion de ces grandes idées ; j'aimais à me...l'étroit; j'étouffais dans l'univers, j'aurais voulu in'élancer dans l'infini. Je crois que si j'eusse dévoilé tous les mystères de la nature, je me...
Vollansicht - Über dieses Buch

Œuvres complètes, Band 12

Jean-Jacques Rousseau - 1833
...poids de cet univers,, je me livrois avec ravissement à la confusion de ces grandes idées , j'aimois à me perdre en imagination dans l'espace ; mon cœur resserré dans les bornes des êtres s'y trouvoit trop à l'étroit ; j'étouffois dans l'univers ; j'aurois voulu m' élancer dans l'infini....
Vollansicht - Über dieses Buch

Revue des deux mondes

1904
...avec ravissement à la contusion de ces grandes idées, j'aimais à me perdre en imagination ilans l'espace. Mon cœur, resserré dans les bornes des...délicieuse que cette étourdissante extase à laquelle mon «prit se livrait sans retenue, et qui, dans l'agitation de mes transports, me faisait écrier quelquefois...
Vollansicht - Über dieses Buch

Oeuvres complètes de J. J. Rousseau: avec des eclaircissements ..., Bände 22-24

Jean-Jacques Rousseau - 1831
...sentais, avec une sorte de volupté, accablé du poids de cet univers, je me livrais avec ravissement à la confusion de ces grandes idées, j'aimais à me...j'étouffais dans l'univers , j'aurais voulu m'élancer d.ms 1 iiiiiiii. Je crois que si j'eusse dévoilé tous les mystères de la nature, je me serais senti...
Vollansicht - Über dieses Buch

OEuvres complèted de J. J. Rousseau, avec des notes historiques: Les ...

Jean-Jacques Rousseau - 1836
...poids de cet univers , je me livrois avec ravissement à la confusion de ces grandes idées, j'aimois à me perdre en imagination dans l'espace , mon cœur resserré dans les bornes des êtres s'y trouvoittropà l'étroit; j'étouf fois dans l'univers; j'aurois voulu m'élancer dans l'infini. Je...
Vollansicht - Über dieses Buch

(380 p.)

Abbé Augustin Sénac - 1837
...avec une sorte de vo»lupté, accablé du poids de cet univers, je me » livrais avec ravissement à la confusion de ces »grandes idées; j'aimais à...»bornes des êtres, s'y trouvait trop à l'étroit; j'é» touffais dans l'univers, j'aurais voulu m'élancer » dans l'infini. Je crois que si j'eusse...
Vollansicht - Über dieses Buch

Leçons françaises de littérature et de morale, ou, Recueil, en prose et en ...

François Noel - 1838
...tic volupté accable du poids de cet univers ; je me livrais avec attendrissement à la confusion des grandes idées; j'aimais à me perdre en imagination dans l'espace ; mon cœur resserré même dans les bornes'des êtres s'y trouvait trop à l'étroit, j'étouffais dans l'univers. J'aurais...
Vollansicht - Über dieses Buch

Beautés des prosateurs français; ou, Lecons et modèles de littérature en ...

Guyet de Fernex - 1843 - 538 Seiten
...de volupté accablé du poids de cet univers; je me livrais avec attendrissement à la confusion des grandes idées ; j'aimais à me perdre en imagination dans l'espace; mon cœur, resserré même dans les bornes des êtres, s'y trouvait trop à l'étroit : j'étouffais dans l'univers. ,)",.voulu...
Vollansicht - Über dieses Buch

Les prosateurs français, recueil de morceaux choisis, avec une notice biogr ...

Antonin Roche - 1845
...volupté accablé du poids de cet univers ; je me livrais avec attendrissement à la confusion des grandes idées; j'aimais à me perdre en imagination dans l'espace ; mon cœur resserré même dans les bornes des êtres s'y trouvait trop a l'étroit, j'étouffais dans l'univers. J'aurais...
Vollansicht - Über dieses Buch

Chrestomathie francaise, ou, Choix de morceaux tires des meilleurs exrivains

Alexandre Rodolphe Vinet - 1849
...sentais avec une sorte de volupté accablé du poids de cet univers ; je me livrais avec ravissement à la confusion de ces grandes idées ; j'aimais à me perdre en imagination dans l'espace ; mon cœur resserre dans les bornes des êtres s'y trouvait trop à l'étroit, j'étouffais dans l'univers, j'aurais...
Vollansicht - Über dieses Buch




  1. Meine Mediathek
  2. Hilfe
  3. Erweiterte Buchsuche
  4. EPUB herunterladen
  5. PDF herunterladen