Abbildungen der Seite
PDF

nouvelles variétés. Arbres verts résineux, azalea, rhododendrum, magnolia et autres espèces d'Amérique; collection nombreuse de rosiers. Les plantes vivaces y sont nombreuses ainsi que les plantes bulbeuses. On remarque dans les plantes de serre chaude et d'orangerie une longue nomenclature de camellia, pelargonium, nerium, fuchsia. Grand choix de graines de plantes potagères, fourragères et de parterre. La belle pépinière de MM. Transon forme un des plus grands établissements horticoles de France, et a rendu de véritables services au pays par le grand nombre d'arbres qui y ont été introduits et multipliés avec succès. M. Jacquemet - Bonnefond, d'Annonay, en offrant aux amateurs, aux planteurs de bois ou des jardins pittoresques

des jeunes plants de deux à trois ans de semis ou de bou

tures à la dizaine, au cent ou au mille, facilite singulièrement les plantations, en donnant le moyen de les effectuer à très bas prix et avec un succès presque assuré. MM. Jacquemet viennent de publier un catalogue de plantes de serre chaude, tempérée et d'orangerie, en ayant soin d'indiquer à quelle famille naturelle appartient chaque genre de plantes. C'est un perfectionnement bon à imiter. Un troisième catalogue contient toutes les graines potagères et d'arbres, arbrisseaux et plantes de pleine terre.

M. Souchet fils, dont l'établissement horticole était situé à Bagnolet, vient de faire l'acquisition de celui de M. Margat jeune, à Versailles, connu honorablement dans le monde horticole par ses belles et grandes cultures de camellias et de plantes de terre de bruyère. M. Souchet, tout en conservant son ancien établissement de Bagnolet, va transporter à Versailles toutes ses cultures de nouveautés, les genres rhododendrum arboreum, azalea indica, paeonia, ainsi que les plantes de serres chaudes et de serres tempérées.

M. Alfroy neveu, directeur de la pépinière de Lieusaint (Seine-et-Marne), nous adresse le catalogue des végétaux qu'il cultive. On y voit figurer un grand nombre d'arbres forestiers et d'agrément, arbres verts et jeunes plantes de toute espèce, ainsi qu'une nombreuse collection d'arbres fruitiers. PÉPIN.

[graphic][graphic]
[graphic][ocr errors]

Pronay élégant, Pronaya elegans (Dg. M).

Petit arbuste de la famille des Piltosporées, découvert $iar M. Fraser, près de la rivière des Cygnes, sur la côte occidentale de la Nouvelle-Hollande, dédié parHugel au baron S. Pronay, noble Hongrois fort zélé pour les progrès de l'horticulture. Il existe en Angleterre depuis 1857, dans l'établissement de MM. Knigbt et Perry, à Chelsea : c'est là qu'a été dessinée la figure que M. Paxton en donne dans son Magasine of Botany, numéro de juin \ 845. M. Makoy, à Liége, le possède également. Voici un extrait de ce qu'en dit Paxton:

« Cette élégante petite plante de serre tempérée a quelque ressemblance, dans son aspect général, avec le Marianthus cœruleo-punctatus; elle est également grimpante, lisse, mais d'une croissance moins déliée, moins diffuse; ses feuilles sont plus rapprochées et ses fleurs agrégées d'une manière plus compacte. Les pieds bien portant et qui ont des fleurs complétement développées, forment un aspect très agréable à la vue, et comme ces plantes restent naines, que leur floraison agréable dure longtemps, elles sont des plus convenables pour une petite serre tempérée. »

Quant à la conduite du Pronay élégant, M. Paxton conseille de le palisser légèrement sur un treillage fait en pyramide, et de laisser en liberté les rameaux fleuris. On le multiplie de boutures dans le sable à une douce température et sous une cloche. Les jeunes plantes fleurissent bien sous châssis, empotées dans un mélange de terre de bruyère, de terre normale et de terreau de feuilles. Il est inutile de leur donner de très grands pots, car un espace très circonscrit suffit à leurs racines.

Cette plante est cultivée au Jardin des Plantes, où l'on peut la voir en fleurs.

Poiteau.

Nouvelles Espèces De Dahlia.

Dahlia platylepis et dahlia pubescens, A. Brong.

Ces deux dalhia sont originaires du Mexique; leurs racines sont fasciées, leur tige est droite, haute de trois mètres, peu rameuse, grêle comparativement aux espèces connues; Tome Vu. \T. Ier Décembre 1845.

« ZurückWeiter »