Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

263 KamieheheeeeeeeeeesTESDEX. GROSSULARIA,

GROSEILLIE R.

O N CULTIVE deux fortes de Groseilliers (ou Groseliers ), le Groseillier à grappes, & le Groseillier épineux.

1. GROS EILLIER à grappes.

DESCRIPTION Cet Arbrisseau s'éleve & s'étend plus ou moins, selon la forme & la culture qu'on lui donne.

Ses bourgeons sont droits, longs , gros & forts ( je fuppofe qu'il n'est ni vieux ni en mauvais terrein ). Ils sont couverts d'un épiderme de couleur gris-de-lin, dont les fibres font longitudinales, ou suivant la longueur des bourgeons. Pendant l'hiver, il tombe par grandes pieces , & laisse sur le bourgeon une espece de poussiere de même couleur , fort adhérente, qui couvre une écorce mince, transparente, coriacée, dont les fibres font circulaires ou spirales autour du bourgeon; le dessus est brun-clair tiqueté de points blanchâtres ; le dessous est rougeâtre-clair ou de couleur de pelure d'oignon. Sous cette écorce, on en trouve une seconde plus épaisse, coriacée, d'un beau vert, dont les fibres sont pareillement circulaires. Sous celle-ci, on en trouve une troisieme d'un vert-clair; & enfin un liber ou une quatrieme écorce, blanchâtre , fpongieuse, & d'une consistance peu solide. Les fibres de ces deux dernieres font longitudinales. Les branches de yieux bois n'ont point d'épiderme; mais les quatre écorces de

même nature, couleur, direction & consistance que celles des bourgeons. Tous les ans l'écorce externe se détache , & est remplacée par une nouvelle.

Les boutons des bourgeons sont gros, alongés, terminés en pointe très-aiguë, faisant un angle très-aigu avec la branche, quelquefois doubles & même triples, placés dans un ordre alterne, assez éloignés les uns des autres, excepté vers l'extrémité du bourgeon où ils se rapprochent.

De l'insertion & des premiers yeux d'un bourgeon taillé, il fort des boutons & des branches à fruit. Ces branches sont trèscourtes, garnies dans toute leur étendue, qui souvent n'est pas de six lignes, & sur-tout à leur extrémité, de boutons à fruit, qui sont alongés, très-aigus, de même forme que ceux à bois, mais deux ou trois fois moindres.

Ainsi on peut distinguer sur le Groseillier, comme sur le Cerisier, quatre écorces, & trois sortes de boutons, à bois, à feuilles & à fruit; mais dans le Groseillier, les boutons à bois sont les plus gros, & ceux à fruit font les moindres.

Les fleurs sont disposées en grappe & attachées alternativement sur une rafle, queue ou tige commune, par des filets ou pédicules très-déliés qui sortent de l'aisselle d'especes d'écailles, gaînes ou très-petites feuilles longues & pointues. Chaque fleur est composée 1°. d'un calyce d'une seule piece en forme de coupe très-évasée, & profonde d'environ demi-ligne; divisée presque dès le fond en cinq échancrures vertes, bordées de jaune-clair, longues d'environ une ligne, larges de près de deux lignes, renversées en dehors & roulées sur la coupe: 2°. de cinq pétales attachés aux bords intérieurs du calyce entre ses échancrures; ils sont fi petits qu'à peine l'ail peut les appercevoir : 3o. de cinq étamines très-courtes attachées aux parois intérieures du calyce entre les pétales: 4°. d’un pistil dont le style se divise à son extrémité en deux branches recourbées ; il repose sur un embryon

qui sert de fond au calyce, & devient un fruit fondant & fucculent.

Les feuilles sont alternes, attachées à la branche par des queues longues & grosses qui les soutiennent assez droites. Elles sont simples, découpées comme celles de l'Obier. Elles ont trois grandes ou principales découpures , qui sont bordées de dents formées de deux segments de cercle, & terminées par une petite pointe aiguë. Ces dents sont inégales en grandeur , & distribuées de sorte que chaque découpure paroît composée de plusieurs moindres. Les grandes feuilles de leur épanouissement à l'extrémité de la découpure directe, qui est la plus grande, ont environ trois pouces, & à l'extrémité des grandes découpures latérales, deux pouces trois lignes. De la queue à l'extrémité de chacune des découpures, il s'étend une grosse neryure faillante qui se ramifie en plusieurs moindres. Celles-ci se sous-divisent & s'étendent jusqu'à l'extrémité des portions du bord de la feuille qui paroissent de petites découpures. Le dedans de la feuille est creusé de sillons assez profonds, correspondants aux nervures du dehors; de sorte que la faillie des nervures d'un côté, l'enfoncement des sillons de l'autre, rendent sa surface peu unie. Elle est d'un beau vert; une partie de ses neryures est ordinairement rouge, & souvent elle se teint toute de cette couleur en automne,

Le fruit vient par grappes contenant plus ou moins de grains, fuivant que les Acurs ont coulé ou arrêté. Les plus nombreuses sont rarement composées de plus de quinze ou seize grains , qui sont attachés à la rafle commune de la grappe par des queues très-menues , longues d'une à deux lignes. Ils diminuent de grofseur vers l'extrémité de la grappe ; ils sont ronds , terminés par un ombilic bordé des échancrures desséchées du calyce qui subsistent jusqu'à la maturité du fruit. La peau est fine, unie , tranfparente si fa couleur est rouge ou blanche. La chair est fondante. L'eau des Groseilles comestibles, est d'une acidité que le sucre Tome I,

LI

émousse & rend agréable. Dans les gros grains, on trouve de huit à douze, & dans les petits, de quatre à huit pepins ovales longs d'environ une ligne, larges de demi-ligne, attachés par un filet très-délié à une fibre commune.

ESPECES ET VARIÉTÉS.

I. GROSSULARIA hortensis majore fructu rubro. C. B.P.

GROSEILLIER à gros fruit rouge. (Pl. I.)

CE Groseillier est plus grand & plus vigoureux que les suivants. Ses bourgeons sont gros & forts; & les dimensions de ses feuilles sont plus grandes que celles qui ont été marquées dans la description de l'espece.

Ses grappes sont belles, & contiennent un grand nombre de grains, dont les plus gros ont cinq lignes de diametre & prefqu'autant de hauteur. La peau est d'un beau rouge-clair. L'eau est légérement teinte de rouge; & son goût est d'une acidité agréable lorsque le fruit est bien mûr.

II. GROSSULARIA hortensis majore fructu albo. H. R. P.

GROSEILLIER à gros fruit blanc.

C'est une variété du précédent, qui n'en est distinguée que par la couleur de son fruit, & l'acidité de l'eau qui est beaucoup moins vive. Plusieurs Jardiniers la confondent avec le Groseillier à fruit perlé, no. 4.

Le Groseillier à gros grain , tant rouge que blanc, mérite d'être cultivé préférablement à tous les autres, pour son fruit qui est agréable à manger crud, en compotes & en confitures, pourvu qu'on l'emploie à ce dernier usage ayant fa parfaite maturité; car alors il n'auroit pas assez d'acide,

2

III. GROSSULARIA hortensis majore fructu carneo.

GROSBillier à gros fruit couleur de chair. CE Groseillier paroît être une autre variété du no. 1. IV. GROSSULARIA hortensis fructu margaritis fimili. C. B. P.

GROSEILLIER à fruit blanc. Groseille perlée.

CE Groseillier est une variété du Groseillier commun. Son fruit est plus gros & moins acide. Je ne fais point mention de ses autres variétés à feuilles panachées de blanc, & à feuilles panachées de jaune, qui ne méritent pas d'être cultivées pour leur fruit.

J'ai reçu depuis peu un Groseillier à fruit doux, dont les feuilles sont beaucoup moindres que celles des précédents; leur étoffe est plus forte, & leurs découpures sont plus alongées.

V. GROSSULARIA non fpinosa fructu nigro majore. C. B. P.

GROSEILLIER à fruit noir. Cassis. Poivrier.

LE Cassis est moins touffu que le Groseillier.
Ses bourgeons font de couleur jaunâtre.

Ses feuilles sont un peu plus grandes que celles du Groseillier commun. Leur surface est plus unie ; & leur dentelure beaucoup plus aiguë. Leurs découpures plus alongées, se terminent plus réguliérement en pointe. Elles ont une odeur assez forte. Souvent elles retombent comme si elles souffroient de la sécheresle.

Ses fleurs sont composées comme celles du Groseillier. Le godet du calyce est peu profond. Les échancrures sont plus grandes & teintes de violet-clair à leur extrémité. Les pétales sont aussi plus grands. Elles sont disposées en grappes, rarement de plus de dix ou onze fleurs. Ses grappes ne contiennent ordinairement que cinq ou six

« ZurückWeiter »