Abbildungen der Seite
PDF

P R U N U S, P R U N I E R. 9I long de huit lignes, large de six lignes & demie, épais de quatre

lignes.
Cette Prune mûrit au mois d'Août. Elle est sans contredit la
meilleure de toutes les Prunes pour être mangée crue. On en
fait de très-bonnes compotes, & de fort belles confitures; les
Pruneaux en sont de très-bon goût, mais peu charnus.

[ocr errors][ocr errors]

CE Prunier produit beaucoup de fleurs & de fruit. Ses bourgeons sont moindres que ceux de la Dauphine ; leur écorce est d'un rougeâtre-foncé du côté du soleil, verte du côté de l'ombre, couverte d'un petit duvet blanchâtre. Ses boutons sont longs, très-pointus, presque couchés sur la branche. Les supports sont gros. Ses fleurs ont onze lignes de diametre. Les pétales sont un peu plus longs que larges, & creusés en cuilleron. Les sommets des étamines sont fort gros. Ses feuilles sont d'un vert-luisant, un peu farineuses par dessous, moindres que celles de la Dauphine. Son fruit est de moyenne grosseur, rond, applati, sur-tout du côté de la queue, & divisé suivant sa hauteur par une gouttiere plus profonde que la grosse Reine-Claude. Son diametre est de seize lignes, & sa hauteur est de quinze lignes. La queue, longue de six lignes & demie, est reçue au milieu d'une cavité assez profonde. | La peau est coriace, d'un vert tirant sur le blanc, très-chargée d'une fleur très-blanche. La chair est blanche, ferme, un peu seche, quelquefois pâteuse, quelquefois assez fondante, mais un peu grossiere. M ij

[merged small][subsumed][ocr errors][ocr errors][graphic][graphic][graphic][graphic][graphic]

L'eau est sucrée, mais moins relevée que celle de la Dauphine ; souvent même elle a un peu d'aigreur. · Le noyau n'est pas adhérent à la chair. Il est long de huit lignes, large de six lignes, épais de trois lignes. Cette Prune mûrit au commencement de Septembre. Quoique beaucoup inférieure à la précédente, elle peut être mise au rang des meilleures Prunes.

[ocr errors]

CE Prunier est une variété de la Dauphine; il est aussi vigoureux; mais il produit beaucoup moins de fruit. Les bourgeons sont gros & forts, d'un violet-foncé du côté du soleil, d'un violet-clair mêlé de vert du côté opposé. Les boutons sont assez gros, pointus, s'écartent peu de la branche.Les supports sont gros & saillants. La fleur a un pouce de diametre. Elle est semi-double, composée de douze à dix-huit pétales, dont les cinq ou six extérieurs sont presque ronds, ayant environ cinq lignes sur chaque dimension, plats & non froncés par les bords. Les intérieurs sont moindres & de diverse grandeur. Le calyce est vert en dehors & en dedans, ce qui fait paroître vert le centre de la fleur. Le pistil est gros. Les étamines se couchent sur les pétales. Les feuilles sont d'un vert-brillant, assez grandes ; longues de trois pouces & demi, larges de deux pouces trois lignes ; beaucoup moins larges du côté de la queue que vers l'autre extrémité. La dentelure est assez fine, réguliere, arrondie, & peu profonde. Le fruit est moins gros que celui de la Dauphine; souvent même beaucoup moins que celui de la petite Reine-Claude, dont

[ocr errors]

il a la forme ; de sorte que dans bien des terreins, il n'a que
quatorze lignes de diametre & treize de hauteur.Sa gouttiere n'est
pas plus profonde que celle de la Dauphine. Sa queue est plantée
dans une cavité assez large & profonde.
Sa peau est verte; souvent elle devient jaune au temps de sa
maturité.
Sa chair est plus grossiere que celle de la petite Reine-Claude,
jaune lorsque la peau prend cette couleur.
Son eau est médiocrement bonne; elle devient très-fade lors-
que le fruit est extrêmement mûr.
Son noyau est adhérent à la chair.
Ce Prunier mérite plus d'être cultivé pour sa fleur que pour
son fruit, qui mûrit en même temps que la Dauphine.
Le fruit du Prunier à fleur semi-double que nous cultivons à
Denainvilliers est gros, applati par l'extrémité, où la queue lon-
gue de trois à quatre lignes, est placée dans une cavité large &
très-profonde. Le côté de la tête est beaucoup moindre que celui
de la queue. Le diametre de ce fruit est de dix-neuf lignes, &
sa hauteur est de dix-huit lignes. La gouttiere est bien marquée,
& quelquefois assez profonde. L'eau est très-abondante & agréa-
ble, quoique peu relevée. De sorte que si ce Prunier étoit plus
fertile, il mériteroit bien d'être cultivé pour son fruit.
Ses feuilles sont petites, & presque rondes.

[merged small][merged small][merged small][ocr errors]

L'ARBRE devient grand.

Ses bourgeons sont gros, longs & vigoureux, bruns, couverts d'un duvet blanchâtre; la pointe est d'un violet-foncé du côté du soleil , verte du côté de l'ombre.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[graphic]
[graphic]
[graphic]

Ses boutons sont de moyenne grosseur, peu éloignés les uns des autres, comme collés sur la branche ; les supports sont larges, cannelés, & assez élevés. Sa fleur a treize lignes de diametre; le pétale est plus long que large, presqu'ovale. , Ses feuilles sont d'un vert-luisant, longues de trois pouces quatre lignes, larges de dix-sept lignes, beaucoup plus étroites & plus pointues vers la queue que par l'autre extrémité. Leur dentelure est fine, réguliere, aiguë, peu profonde. Leur queue est longue de sept lignes. Les feuilles des bourgeons sont figurées en raquette courte, ayant vingt-cinq lignes de longueur, sur vingt lignes de largeur vers l'extrémité opposée à la queue. La dentelure en est à peine sensible. Son fruit est plus gros & plus alongé que la petite ReineClaude à qui il ressemble beaucoup. Son diametre est de dixhuit lignes, & sa hauteur de seize lignes & demie. Sa queue est courte & placée presqu'à fleur du fruit, ou dans un très-petit enfoncement. La gouttiere qui le divise sur un côté suivant sa hauteur, est large & profonde, sur-tout du côté de la tête où elle se termine à un petit enfoncement. Sa peau est aigre, coriace, d'un vert-blanchâtre du côté de l'ombre, frappée de rouge du côté du soleil. Sa chair est ferme, jaune. Son eau est musquée, assez agréable, & abondante lorsque le fruit est bien mûr; mais elle conserve presque toujours un petit goût de sauvageon. Son noyau n'est point adhérent à la chair. Il est long de sept lignes & demie, large de six lignes & demie, épais de trois lignes & demie. Cette Prune mûrit au commencement de Septembre. C'est un fort bon fruit, presque comparable à la Reine-Claude. La Prune d'Abricot est plus longue que l'Abricotée. Sa peau

[ocr errors]

XXIX. PRU WUS fructu parvo (vel minimo) rotundo oblongo, succinea

[ocr errors]

CE Prunier ne devient que d'une taille médiocre; mais il est très-touffu, & donne beaucoup de fruit par bouquets.

Les bourgeons sont menus, d'un rouge-violet à la pointe,

gris-clair dans le reste.
Les boutons sont assez gros, placés les uns près des autres ;
ils font avec la branche un angle très-ouvert. Les supports sont
saillants.
Les fleurs sont abondantes, il en sort deux ou trois d'un mê-
me bouton. Elles ont neuf lignes de diametre; leurs pétales sont
ovales.
Les feuilles sont petites, d'un vert assez foncé, ovales, très-
alongées, dentelées finement par les bords, longues de vingt-
huit lignes, larges de quatorze lignes, attachées par des queues
assez menues, & longues de neuf lignes.
Le fruit est petit, rond un peu alongé, ayant treize lignes de
hauteur & douze lignes de diametre. Il n'y a point de rainure
sensible qui le divise suivant sa longueur. La queue, longue de
sept lignes, est plantée à fleur du fruit, ou dans un très-petit
enfoncement.
Sa peau est un peu coriace, jaune, devient de couleur d'am-
bre dans la parfaite maturité du fruit, & tiquetée de rouge lors-
que le soleil l'a frappée. -
Sa chair est jaune, ferme, & un peu seche. Cependant elle
acquiert de l'eau, en laissant bien mûrir le fruit.
Son eau est fort sucrée,

[ocr errors][ocr errors][subsumed][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small]
[graphic]
[graphic]
[graphic]
[graphic]
[graphic]
[graphic]
[graphic]
« ZurückWeiter »