Abbildungen der Seite
PDF

| Ses fleurs ont onze lignes de diametre; il en sort jusqu'à quatre d'un même bouton; les pétales sont alongés. Ses feuilles sont rhomboïdales ou de la forme d'une losange alongée; dentelées finement, réguliérement, peu profondément. Leur longueur est de trois pouces & demi; leur largeur est de vingt-cinq lignes. La queue est longue de cinq à huit lignes. Son fruit est de grosseur moyenne; presque rond; son diametre est de quinze lignes & demie, & sa hauteur de quinze · lignes. Il est un peu applati du côté de la queue, qui est longue de huit lignes, médiocrement grosse, & placée au fond d'une cavité assez profonde & très-évasée. Le côté de la tête est arrondi, & un peu moins gros que l'autre. La gouttiere qui divise le fruit suivant sa longueur, est ordinairement bien marquée, sans être profonde. Sa peau est coriace, très-fleurie, d'un violet clair, qui brunit beaucoup lorsque le fruit est très-mûr. Sa chair tire un peu sur le jaune, & plus sur le vert.

[ocr errors]

huit lignes, large de six lignes, & épais de quatre lignes. Cette Prune est très-bonne. Elle mûrit à la fin d'Août.

XIII. PR U WUS fructu magno, propè rotundo , dilutè violaceo , punctis fulvis distincto.

D A M A s de Maugerou. ( Pl. V.)

L'ARBRE est grand & assez fertile.

Les bourgeons sont gros, courts, cannelés, de couleur d'amaIante.

Les boutons sont courts, gros par la base, peu pointus, ap

[ocr errors]

lants & très-larges,

[ocr errors]

Les fleurs ont treize lignes & demie de diametre. Le pétale est ovale, long de six lignes, large de quatre lignes, un peu froncé par les bords. Ses feuilles sont grandes, alongées, beaucoup plus étroites vers la queue où elles se terminent en pointe, que vers l'autre extrémité.Leur longueur est de quatre pouces, leur largeur de deux pouces. Les bords sont dentelés très-peu profondément. La queue · est longue d'un pouce. Le fruit est gros, presque rond, ayant dix-sept lignes de diametre, sur seize lignes & demie de hauteur.La queue longue de dix lignes, menue, d'un vert-jaunâtre, s'implante au milieu d'un très-petit enfoncement. On n'apperçoit presque pas de rainure qui divise le fruit suivant sa longueur, mais un applatissement qui resserre le diametre du fruit sur ce côté d'une ligne & demie. Il est un peu applati par la tête & par la queue. La peau est d'unviolet clair, très-adhérente à la chair, à moins que le fruit ne soit très-mûr; elle est fleurie, & semée de trèspetits points fauvesLa chair est ferme tirant un peu sur le vert. L'eau est sucrée & agréable. Le noyau ne tient point à la chair; il a neuf lignes de longueur, sept lignes & demie de largeur, & quatre lignes & demie d'épaisseur. Cette Prune, un peu sujette aux vers, est excellente; elle mûrit vers la fin d'Août.

XIV. PRUNUS fructu parvo, oblongo, saturè violaceo, serotino.
DAMAs de Septembre. PRUNE de Vacance. (Pl. VI. )

CE Prunier est vigoureux; & manque rarement de donner beaucoup de fruit,

[ocr errors][graphic]

Ses bourgeons sont très-longs, médiocrement gros, rougeâtres, couverts d'un duvet blanchâtre. Ses boutons sont petits, très-pointus ; les supports peu élevés. Ce Prunier a des yeux simples, doubles, & triples. Sa fleur a onze lignes de diametre.Les pétales sont de la forme d'une raquette. Ses feuilles sont de grandeur moyenne, minces, longues de deux pouces neuf lignes, larges de vingt lignes; dentelées finement & très-peu profondément; plus larges vers la pointe que vers la queue, qui est longue de sept ou huit lignes. Son fruit est petit, un peu alongé, soutenu par une queue menue, longue de quatre à cinq lignes, plantée dans une cavité étroite & assez profonde. Un de ses côtés est divisé suivant sa hauteur par une gouttiere sensible, quoique très-peu profonde. Sa hauteur est de treize lignes, & son diametre de douze lignes. Sa peau est fine, d'un violet-foncé, bien fleurie, adhérente à la chair. Sa chair est jaune & cassante. Elle a assez d'eau lorsque les automnes sont fort chauds. Son eau est d'un goût relevé, agréable, sans aigreur. Son noyau quitte la chair.Il est long de huit lignes, large de cinq lignes & demie, épais de trois lignes & demie. Le côté opposé à l'arrête est creusé d'un sillon profond, comme celui du Damas noir tardif Il est terminé par une pointe très-aiguë. Cette Prune mûrit vers la fin de Septembre.

[ocr errors][ocr errors]

Les bourgeons sont gros & forts; leur écorce est d'un rougebrun-foncé, tirant sur le violet, presqu'entiérement couverte d'un épiderme blanc du côté du soleil; vert, semé de très-petits points jaunes du côté de l'ombre. Les boutons médiocrement gros, très- pointus, font avec la branche un angle très-ouvert.Les supports sont fort larges & élevés. Les fleurs s'ouvrent bien; leur diametre est de onze lignes ; les pétales sont un peu plus longs que larges. Les sommets des étamines sont de couleur d'aurore. Les feuilles sont grandes, d'un beau vert, elliptiques, longues de trois pouces quatre lignes, larges de vingt-cinq lignes,

finement dentelées par les bords, & soutenues par des queues

longues de quatorze lignes.
Le fruit est gros, presque rond, bien fleuri; son diametre est
de dix-huit lignes, & sa hauteur de seize lignes. La queue est
grosse, longue de sept lignes, plantée au milieu d'une cavité assez
rofonde, à laquelle se termine une gouttiere ordinairement
peu considérable qui divise le fruit en deux. -
La peau est d'un beau violet, fine, se détache aisément de
la chair; quelquefois elle se fend, & le fruit n'en est que meil-
leur.
La chair est jaune, assez fine, & fondante lorsque le fruit a
acquis une parfaite maturité.
L'eau est un peu fade, à moins que ce Prunier ne soit planté
dans une terre chaude & légere. -
Le noyau n'a que huit lignes de longueur, sept lignes de lar-
geur, quatre lignes d'épaisseur. Il est un peu raboteux, applati
vers l'extrémité qui répond à la tête du fruit, & ne tient point
à la chair.
Cette Prune est estimable non-seulement par sa beauté, mais

[ocr errors][ocr errors]
[graphic]
[graphic]
[graphic]

encore parce qu'elle mûrit de bonne heure, vers la fin de

[merged small][ocr errors]

CE Prunier est une variété du précédent qui lui ressemble beaucoup, même par le fruit; il en differe principalement par le temps de la maturité du fruit. Le Monsieur hâtif mûrit vers la mi-Juillet, & par conséquent précede l'autre d'environ quinze jours.

Ce fruit est gros, presque rond, quoiqu'il paroisse un peu alongé. Sa hauteur est de dix-sept lignes ; son grand diametre de dix-sept lignes, & son petit diametre de seize lignes.Une gouttiere peu profonde s'étend sur un des côtés, de la tête à la queue. La queue est menue, longue de quatre lignes & demie, plantée dans une cavité étroite & assez profonde. A l'autre extrémité du fruit, il y a un petit applatissement très-peu enfoncé.

La peau est d'un violet-foncé, très-fleurie, très-amere; mais elle se détache facilement de la chair.

La chair est fondante ; d'un jaune tirant sur le vert.

L'eau est assez abondante & peu relevée.

Le noyau, long de neuf lignes, large de six lignes, épais de quatre lignes, est jaune & un peu raboteux. Du côté de la queue du fruit, il se termine en pointe obtuse; dans le reste il est ovale.

[ocr errors]
« ZurückWeiter »