Abbildungen der Seite
PDF

style surmonté d'un stigmate, repose sur un embryon charnu.

Son fruit varie de grosseur & de forme suivant les especes. Il est vêtu d'une peau lisse & sans aucun duvet, mais couverte d'une espece de poussiere blanchâtre qu'on nommesleur: la couleur, la consistance & la saveur de la peau varient : elle est adhérente aux uns, facile à enlever aux autres. Sa chair est succulente, & varie aussi de consistance, de couleur & de goût. Au centre du fruit, on trouve un noyau ligneux, dur, applati, raboteux, quelquefois un peu rustiqué, de forme & de grosseur différentes. Il renferme une amande amere couverte d'une peau, & composée de deux lobes & d'un germe. La plupart des Prunes pendent à la branche par des queues longues & menues, qui s'implantent à l'extrémité du fruit dans une cavité plus ou moins creusée. Les unes sont applaties & divisées de la tête à la queue par une rainure ; d'autres sont rondes suivant leur diametre. Ce sont toutes ces différences dans le fruit, la fleur & la feuille, qui constituent les especes & les variétés du Prunier. Nous en omettrons un grand nombre qui n'intéressent ni par les fruits, ni par aucune singularité utile.

E S P E C E S ET VA RIETES.

I. PRU MUS fructu parvo, longo, cereo, precoci.

PR U N E jaune hâtive. PRUNE de Catalogne. (Pl. I.)

CE Prunier devient d'une grandeur médiocre; il est trèsfertile. Ses bourgeons sont menus, très-longs, d'un gris-clair ; la pointe est violette. Ses boutons sont petits; & les supports peu saillants. . Ses fleurs ont treize lignes de diametre; le pétale est longuet2 ayant six lignes, sur trois lignes.

Ses feuilles sont d'un vert-clair, alongées & étroites, dentelées réguliérement & peu profondément. Elles sont longues de trois pouces & demi, & larges de deux pouces. Depuis la plus grande largeur, qui est à un tiers de leur extrémité, elles diminuent considérablement, & réguliérement vers la queue, qui est longue d'environ dix lignes.

Son fruit est petit, ayant environ quatorze lignes de hauteur sur douze lignes de diametre; alongé, plus gros du côté de la tête que du côté de la queue; ordinairement divisé suivant sa 1ongueur par une gouttiere peu profonde; quelquefois par une côte peu saillante, au lieu de la gouttiere. La queue est trèsmenue, longue de quatre à cinq lignes, plantée dans une trèspetite cavité. La tête du fruit est terminée par un petit enfonCeIIlent, | La peau est jaune, aigrelette, tendre ou cassante lorsque le fruit est bien mûr.

[ocr errors]

& peu abondante. Le noyau est long de huit lignes, large de quatre lignes & demie, épais de trois lignes, raboteux; il quitte la chair presqu'entiérement. Cette Prune mûrit au commencement de Juillet en espalier au midi; vers la mi-Juillet en plein-vent : on en fait d'assez bonnes compotes.

[merged small][ocr errors]

L'ARBRE est vigoureux & fertile.
Les bourgeons sont forts & d'un violet très-foncé.

Les fleurs ont un pouce de diametre. Le pétale est bien arrondi - - I ij

par le bord, un peu plus large que long, creusé en cuilleron. La feuille est longue de près de quatre pouces, large de deux pouces six lignes ; beaucoup plus étroite vers la queue où elle se termine en pointe, que vers l'autre extrémité; dentelée finement & peu profondément; sa queue est grosse, longue de neuf à quinze lignes, d'un vert-clair. Le fruit est petit, ovale, diminuant également vers la tête, & vers la queue; bien arrondi sur son diametre, sa rainure n'étant presque point sensible. La queue est menue, longue de six lignes, placée dans un très-petit enfoncement. Sa hauteur est de treize lignes & demie, & son diametre est de onze lignes & demie. La peau est noire, très-fleurie, coriace, un peu amere, & trèsadhérente à la chair. La chair tire sur le jaune ; elle a quelques traits légérement teints de rouge le long de l'arrête du noyau. · L'eau est assez abondante & agréable, ayant un peu de parfum, lorsque l'arbre est planté dans nn eerrein see & chaud. Le noyau est très-raboteux, adhérent à la chair, long de sept

lignes & demie, large de quatre lignes & demie, épais de trois lignes & demie, beaucoup plus large vers la queue du fruit que

[ocr errors][merged small][merged small][ocr errors]

CETTE Prune, que l'on confond souvent avec le gros Damas de Tours, est de moyenne grosseur, ayant seize lignes de hauteur, sur quatorze lignes de diametre. Sa forme est alongée.

Sa peau est d'un beau violet, très-fleurie, coriace, & très-aigre quand on la mâche,

[ocr errors]

Sa chair est ferme, assez fine, d'un vert-clair tirant sur le blanc, Elle jaunit dans la parfaite maturité. | Son eau est assez agréable, relevée d'un peu de parfum, qui fait que, quoiqu'elle ne soit pas sucrée, elle n'est pas fade. Son noyau quitte la chair, excepté au bout & à l'arrête, où il en demeure un peu. Il est long de huit lignes, large de cinq lignes & demie, épais de trois lignes & demie. Elle mûrit vers la mi-Juillet; ce qui la fait estimer, quoique sujette aux vers. La Jaune hâtive lui est bien inférieure en bonté. On donne aussi le nom de Grosse Noire hâtive à une Prune ronde, plus grosse que la précédente, de même couleur, presqu'aussi hâtive; mais d'un goût fade, & d'une chair grossiere,

[merged small][ocr errors][ocr errors]

Ses fleurs ont onze lignes de diametre. Du même bouton il en sort deux ou trois, souvent avec deux petites feuilles. Les pétales sont ronds.

Ses feuilles sont grandes, longues de trois pouces neuf lignes, larges de deux pouces ; se terminent en pointe à la queue qui est violette, longue de huit à dix lignes. L'autre extrémité est presqu'elliptique. La dentelure est assez fine & profonde.

Son fruit est de moyenne grosseur, alongé; la hauteur est de quatorze lignes, & le diametre de treize lignes. On n'apperçoit presque point de rainure qui le divise suivant sa hauteur. La peau est d'un violet foncé, très-fleurie, aigre, un peu coriace, adhérente à la chair. La chair est presque blanche, ferme & fine. L'eau est sucrée, & a le parfum des bons Damas ; si la peau qui ne peut se séparer de la chair, ne communiquoit pas une aigreur désagréable à l'eau, cette Prune seroit excellente. Le noyau est raboteux, & ne quitte pas bien la chair, Sa maturité est à la mi-Juillet, ou peu après,

V. P R U MUS fructu medio, longo, violaceo.
D A M A s violet. (Pl. II. )

L'ARBRE est vigoureux; mais il donne peu de fruit.

Le bourgeon est gros & long, rouge-brun-foncé tirant sur le violet, plus clair du côté de l'ombre, chargé d'un duvet blancsale.

Le bouton est couché siir 1a hranehe ; il est souvent double ou triple dans le gros du bourgeon. Le support est cannelé.

Les fleurs ont treize lignes de diametre ; leurs pétales sont ovales-alongés. Il en sort deux ou trois du même bouton; & souvent deux pédicules sont collés ensemble presque dans toute leur longueur.

Les feuilles sont longues de trois pouces, larges de vingtsix lignes ; beaucoup plus étroites vers la queue que vers l'autre extrémité où elles s'arrondissent. La dentelure est très-peu profonde, & forme des segments de cercle. La queue, longue de dix lignes, & une partie de l'arrête, sont teintes de rouge.

Le fruit est de moyenne grosseur, alongé, ayant treize lignes & demie de diametre, sur quinze lignes & demie de hauteur. Sa. queue assez grosse & un peu velue, longue de quatre à six lignes, est placée au fond d'une petite cavité. Le diametre du fruit est

« ZurückWeiter »