Abbildungen der Seite
PDF

Ses fleurs sont petites, de couleur rouge-foncé. Son fruit est gros, arrondi, un peu longuet, ayant environ trente lignes de longueur, sur vingt-sept ou vingt-huit lignes de diametre. La gouttiere qui divise le fruit suivant sa longueur est large & peu profonde. La tête est quelquefois terminée par un petit mamelon pointu placé au milieu d'une petite cavité peu | profonde. La queue est plantée au fond d'une cavité ordinairement peu large, mais profonde. Sa peau est assez ferme, adhérente à la chair, à moins que le fruit ne soit très-mûr. Elle a un œil verdâtre; mais la parfaite maturité la jaunit, excepté du côté de l'ombre où il reste une teinte de vert. Le côté du soleil est comme lavé de rougevif & foible, chargé de taches d'un rouge plus foncé. Elle est toute couverte d'un duvet fin & blanc qui la fait paroître satinée. Ce duvet s'emporte facilement en frottant le fruit avec la paume de la main. La peau est si adhérente à la queue, que souvent en cueillant le fruit , il reste un peu de la peau attaché à la queue. - · Sa chair est ferme, cependant succulente, de couleur blanche tirant sur le vert, excepté auprès du noyau où elle a des veines d'un rouge très-vif. Son eau est sucrée & relevée ; quelquefois un peu âcre. Son noyau est très-brun, rustiqué profondément. Cette Pêche mûrit à la fin de Septembre. Pour être bonne, il faut qu'elle soit très-mûre, & qu'elle ait passé quelques jours dans la Fruiterie.

XXXVIII. PERSICA flore parvo , fručlu oblongo , colorato, verru

[ocr errors][ocr errors]

L'ARBRE est beau, vigoureux, donne beaucoup de fruit, même en plein-vent. Les Les bourgeons sont forts, rouges du côté du soleil. Les feuilles sont larges, très-longues, un peu froncées sur l'arrête, relevées de bosses. Les fleurs sont petites, d'un rouge-pâle. Le fruit est alongé, assez ressemblant à la Chevreuse ; mais plus gros; peu arrondi sur son diametre, étant comme anguleux ou garni de côtes; parsemé de petites bosses. A la queue il y en a une plus remarquable, qui semble une excroissance. La peau est d'un beau rouge du côté du soleil. La chair est ferme, & néanmoins succulente, blanche; elle est rouge-clair auprès du noyau. L'eau est d'un goût relevé, fin, très-agréable, quelquefois tant soit peu aigrelette. Le noyau est assez gros, long, applati sur les côtés, terminé par une longue pointe. Souvent il se rompt dans le fruit. On assure qu'il multiplie son espece sans dégénérer. Cette Pêche mûrit en Octobre & Novembre. Quoique la plus tardive des bonnes Pêches, elle est excellente.La plupart des Jardiniers la confondent avec la Nivette. - - .

[ocr errors]

CET arbre est beau. Ses bourgeons sont vigoureux & verts. Les feuilles sont grandes, d'un vert-foncé. Il fleurit à petites fleurs. Son fruit est gros, bien arrondi, & terminé par un gros mamelon fort saillant, & courbé en capuchon. La chair est d'un blanc tirant un peu sur le vert; fondante lorsque le fruit peut mûrir parfaitement. L'eau est relevée & assez agréable. Souvent le noyau se fend dans le fruit.

Merlet & quelques Jardiniers distinguent deux Pêches de Pau; 1'une ronde, que je viens de décrire ; l'autre longue dont le

Tome II. - R

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

dedans est très-sujet à se pourrir, & qui est encore moins estimable que la ronde. J'ai parlé de la Pêche de Pau, moins pour en conseiller la culture, que pour en conserver le nom & l'idée. Elle est si tardive qu'elle ne peut réussir que dans les automnes secs & chauds ; & elle exige les meilleures expositions, que mérite beaucoup plus d'occuper un grand nombre d'excellentes especes de Pêches

[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]

Il noue des fruits simples, jumeaux, triples, quadruples. Les triples & les quadruples tombent bientôt. Quelques jumeaux, & un grand nombre de simples parviennent à maturité. Ces derniers sont de moyenne grosseur, alongés, ayant vingt & une ou vingt-deux lignes de diametre, & un peu plus de hauteur. Leur forme est rarement réguliere & agréable. Presque tous sont plus renflés du côté de la tête que du côté de la queue, qui s'implante dans une cavité étroite, mais profonde. Les uns ont un petit mamelon, d'autres n'en ont point du tout. La gouttiere de quelques-uns pénetre jusqu'au noyau; celle de la plupart est trèspeu marquée, excepté à la tête & près de la queue. La peau est velue, d'un vert-jaunâtre ; quelquefois un peu fauve du côté du soleil. | La chair est blanche; & l'eau d'un goût assez agréable. Le noyau est long d'un pouce, large de huit lignes, épais de six lignes, plat d'un côté, très-convexe de l'autre; terminé par une pointe très-aiguë; rustiqué grossiérement, & peu profondésIlCIlt, Ce fruit mûrit à la fin de Septembre.

[ocr errors][merged small]

L'ARBRE n'est pas grand; mais il produit assez de fruit. Les bourgeons sont menus, & d'un rouge-foncé du côté du soleil. Les feuilles sont médiocrement grandes, dentelées sur les | bords; elles rougissent en automne. Les fleurs sont grandes, de couleur de rose. Le fruit est assez rond, & petit. La peau est par-tout teinte d'un rouge obscur, & très-chargée d'un duvet roux. Toute la chair est rouge comme une Betterave, & un peu seche. . L'eau est âcre & amere, à moins que la fin de Septembre & le commencement d'Octobre ne soient chauds. Le noyau est petit & d'une couleur rouge-foncé. Cette Pêche curieuse & aussi bonne en compote, qu'elle est peu agréable crue, mûrit après la mi-Octobre.

LA CARDINALE (Pl. XXXI.) est à peu-près la même espece de Pêche; mais beaucoup plus grosse, meilleure & moins chargée

de duvet.

XLII. PER SICA nana, frugifera, flore magno simplici.-
P E s c H E R nain. (Pl. XXXII.)

· CE Pêcher ne devient pas plus grand qu'un Pommier greffé

[ocr errors]

Les bourgeons sont gros & très-courts; si chargés de bou- .

tons, qu'ils sont presque les uns sur les autres comme les écailles des poissons. Les fleurs sont aussi grandes que celles de la Madeleine blan

[ocr errors]

jaune. Ces fleurs ne s'ouvrent pas bien, quoique les pétales soient très-peu creusés en cuilleron. Elles sont rangées autour de la branche, & tellement serrées qu'elles n'en laissent rien entrevoir; une branche longue de trois pouces porte jusqu'à quarante ou quarante-cinq fleurs, ce qui fait un très-joli bouquet. Les feuilles sont belles & très-longues, d'un vert-foncé, pen

dantes, la plupart pliées en gouttiere, & courbées en arc du

côté de l'arrête. La dentelure est grande, fort profonde & aiguë;

[ocr errors]

& très-saillante. La couleur, la longueur, le nombre & la disposition de ces feuilles donnent à cet Arbrisseau un coup d'œi1 différent de celui des autres Pêchers. Elles sont longues de cinq à sept pouces, larges de douze à quinze lignes, attachées autour de la branche par des queues courtes & grosses, à deux ou trois lignes de distance l'une de l'autre. Le fruit est rond, assez gros, & abondant relativement à sa taille de l'arbre; un de ces petits Pêchers, dont la tête n'a que neuf ou dix pouces d'étendue, portant quelquefois huit ou dix fruits, Son diametre est de deux pouces, & sa hauteur d'autant.

« ZurückWeiter »