Abbildungen der Seite
PDF

mamelon à la tête ; mais vu par cette extrémité, il représente bien, selon d'autres, l'objet dont il porte le nom. La queue est plantée dans une cavité profonde & assez large. La peau est couverte d'un duvet fin; elle ne prend pas beaucoup de couleur du côté du soleil. Tout ce qui est à l'ombre est de couleur de paille. La chair est fine, fondante; blanche, excepté auprès du noyau où elle est de couleur de rose. - L'eau a un parfum très-fin & très-agréable. La fin de Septembre est le temps de la maturité de ce fruit. . Le noyau est de médiocre grosseur, terminé en pointe. Il y reste de grands lambeaux de chair.

[merged small][ocr errors][ocr errors]

Ce Pêcher paroît encore être une variété de l'Admirable. Il lui ressemble par sa vigueur & sa fertilité :

Par la force de ses bourgeons :

Par la beauté de son feuillage :

Par la fleur qui est petite, de couleur de chair, bordée de CaIIIl1Il.

Son fruit a une partie des caracteres de l'Admirable, & l'autre du Teton de Vénus. Il est gros, presque rond ; divisé par une gouttiere peu sensible en deux hémispheres, dont un est ordinairement convexe, & l'autre est applati; ce qui rend ce fruit un peu oblong.A la tête du fruit on remarque deux petits enfoncements aux côtés d'un mamelon assez gros; mais moindre & plus pointu que celui du Teton de Vénus. La cavité au fond de laquelle la queue est attachée, est profonde, étroite & presqu'ovale. Le fruit est souvent relevé de bosses, comme desverrues.

[ocr errors][merged small][ocr errors][merged small]

PLUSIEURs especes de Pêchers revendiquent la Belle de Vitry : ses Madeleines, parce que ses feuilles sont quelquefois presque aussi dentelées que les leurs : Les Mignones, parce que l'arbre a presque le port de la petite Mignonne; la Nivette, parce que leurs fruits ont quelque ressemblance : enfin l'Admirable, parce u'elle a la plupart de ses traits.

L'arbre est vigoureux & fertile.

Les bourgeons sont forts.

Les feuilles sont grandes; quelquefois dentelées assez profondément.

La fleur est petite, de couleur rouge-brun.

Le fruit est gros, plus rond que la Nivette, ayant environ vingt-sept lignes de longueur, & vingt-huit ou vingt-neuf lignes de diametre. Son grand diametre est ordinairement du côté de la tête, La gouttiere qui divise un côté de ce fruit est large & peu profonde. L'autre côté est un peu applati. La tête est souvent terminée par un petit mamelon pointu.La queue est placée au fond d'une cavité peu évasée. De petites bosses, en forme de verrues, se remarquent quelquefois sur ce fruit. La peau est assez ferme & adhérente à la chair, comme celle de la Nivette ; mais elle est d'une couleur un peu plus verdâtre. Le côté exposé au soleil est lavé de rouge-clair chargé ou marbré d'un rouge plus foncé; & toute la peau est couverte d'un duvet blanc, plus long que celui de la Nivette, & qui se détache aisément, lorsqu'on le frotte avec la main. La chair est ferme, fine, succulente ; blanche, tirant un peu sur le vert; elle jaunit en mûrissant. Auprès du noyau, il y a des veines ou traits fort rouges. L'eau est d'un goût relevé & très agréable. Le noyau est long, large, plat, terminé en pointe, & rustiqué grossiérement. Il y a beaucoup de vuide entre lui & la chair. Cette Pêche mûrit vers la fin de Septembre. Pour être bonne, il faut qu'elle soit bien mûre, & qu'elle ait passé quelques jours dans la fruiterie.

[graphic]
[graphic]
[merged small][ocr errors]

CET arbre est très-vigoureux.

Ses bourgeons sont forts & longs.

Sa feuille est grande, dentelée très-finement & légérememt.

Ses fleurs sont grandes; elles ne s'ouvrent pas bien, leurs pétales étant très-creusés en cuilleron.

Son fruit est rond, d'une grosseur extraordinaire, ayant souvent quatorze pouces de circonférence; divisé par une gouttiere Peu profonde.

[merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

[graphic]
[graphic]

Lesfeuilles sont grandes, lisses, vert-foncé, point ou peu dentelées.

Les fleurs sont de moyenne grandeur.

Les fruits sont gros, assez ronds, ayant plus de diametre que de longueur (vingt-six lignes, sur vingt-quatre lignes de longueur) ; ils sont partagés en deux hémispheres un peu inégaux par une gouttiere qui s'étend presqu'également sur les deux côtés : à peine est-elle sensible sur la partie la plus renflée; mais elle est assez profonde vers la queue, qui est si courte que la branche fait impression sur le fruit ; & vers la tête où elle se termine par deux petits enfoncements, entre lesquels il y a ordinairement, au lieu d'un mamelon, une élévation large d'environ une ligne qui communique & s'étend aux deux hémispheres.

La peau est fine , couverte d'un duvet très-léger & fin ; du côté du soleil elle prend un rouge tendre.

La chair est fine & blanche. Il y a quelques traits de rouge léger auprès du noyau.

L'eau est sucrée & d'un goût très-délicat.

Le noyau est assez gros, rustiqué grossiérement, terminé par une pointe aiguë ; souvent il se send & fait bouffer le fruit, comme parlent les Jardiniers, c'est à dire , enfler sur son diametre, qui devient considérablement plus grand que la longueur. Alors cette Pêche perd beaucoup de sa bonté.

Elle mûrit vers la fin de Septembre.

XXXVII. PERSICA flore parvo, frucfu magno, globoso, dilatè-rubente, serotino.

[ocr errors]

CET arbre assez vigoureux donne beaucoup de fruit.
Ses bourgeons sont gros, peu rouges, même du côté du soleil.

[ocr errors]
« ZurückWeiter »