Abbildungen der Seite
PDF
[ocr errors][ocr errors]

CE Poirier se greffe sur franc & sur Coignassier. Le bourgeon est menu, longuet, vert-gris-foncé, rougeâtre du côté du soleil & à la cime, très-tiqueté, assez droit à la cime, coudé vers l'insertion. Le bouton est très-court & écarté de la branche. Le support est gros. La feuille est longue de trente-quatre lignes, large de vingtcinq lignes, pliée en divers sens; l'arrête fait un arc en dessous à la pointe de la feuille. Les bords sont peu dentelés, irréguliérement & très-peu profondément. Le pédicule est long de douze à treize lignes. La fleur est bien ouverte, de quinze lignes de diametre. Les pétales sont ovales, un peu creusés en cuilleron. Les sommets des étamines sont de couleur de rose, Le fruit est très-gros, son diametre étant de trois pouces, & sa hauteur de quatre pouces ; d'une forme pyramidale un peu inclinée, & très-peu tronquée par la pointe. Depuis la partie la plus renflée qui est environ le tiers de la hauteur, ce fruit diminue vers la tête où l'œil, qui est petit, est placé dans une cavité assez large & profonde, bordée de bosses qui s'étendent, les unes jusqu'au plus grand diametre du fruit, les autres beaucoup au-dessus, & y forment des côtes moins élevées que celles du Bon-Chrétien d'hiver. Les deux autres tiers de la longueur vont en diminuant presque uniformément jusqu'à la queue qui est longue de treize lignes, & plantée un peu obliquement dans un enfoncement serré & peu profond, bordé de quelques bosses.

[ocr errors]

mais elle est plus alongée, plus pointue, & ordinairement mieux faite. Sa peau est toute tiquetée de petits points bruns ; d'un beau rouge-vif du côté du soleil; du côté de l'ombre d'un vert qui devient jaune-pâle au temps de la maturité du fruit. Sa chair est blanche, semée de quelques points verdâtres, seche, dure, cassante, ou tendre & pleine d'eau, suivant les années & les terreins. Ce fruit veut une terre douce, légere, sèche. - Son eau est douce , sucrée & d'assez bon goût, lorsque l'arbre est planté dans un bon terrein, à une bonne exposition, & que le fruit a acquis une parfaite maturité. Ses pepins sont longs, pointus, bien nourris, d'un brun-clair. Cette Poire mûrit en Novembre & Décembre. On peut en faire plus de cas que la Quintinye. Au moins est-elle une des plus belles, & très-bonne en compotes; & lorsqu'elle est bien conditionnée, elle peut se manger crue.

[ocr errors][ocr errors]

L'ARBRE est fertile; il se greffe sur franc & sur Coignassier.

Ses bourgeons sont assez gros, sans coude aux nœuds; se replient en bas en parassol dans les arbres de plein-vent ; sont peu tiquetés, verdâtres du côté de l'ombre, d'un rouge-brun peu foncé du côté du soleil. -

Ses boutons sont gros, longs, arrondis, peu écartés de la branche ; leurs supports ont très-peu de saillie. Les boutons à fruit viennent la plupart à l'extrémité des branches ; ce qui demande attention à la taille de ce Poirier.

Ses feuilles sont grandes, belles, étoffées, longues de trois Tome II. E e

pouces sept lignes, larges de deux pouces neuf lignes, dentelées assez finement, peu réguliérement & très-peu profondément. Les moyennes sont dentelées très-finement & réguliérement. Le pédicule est long de deux pouces quatre lignes. Sa fleur est la plus grande de toutes les fleurs de Poirier. Elle a vingt & une lignes de diametre. Les pétales sont longs de dix lignes, larges de huit lignes, creusés en cuilleron. Son fruit est gros, ayant trois pouces cinq lignes de hauteur, & deux pouces huit lignes de diametre. Sa forme imite un peu la Calebasse.Au milieu de la tête qui s'alonge un peu, est une cavité étroite & peu profonde où l'œil est placé. Le côté de la queue qui est fort obtus, se termine par plusieurs grosses bosses & plis profonds, au milieu desquels s'implante la queue longue de près de deux pouces, grosse, charnue, quelquefois depuis sà naissance jusqu'au-delà de la moitié de sa longueur.Tout ce fruit est anguleux & bossu comme le Bon-Chrétien d'hiver. Sa peau est lisse, d'un vert très-clair, tiquetée de points d'un vert-foncé; elle jaunit au temps de la maturité du fruit. Sa chair est blanche, tendre ou demi-cassante. Son eau est abondante, sucrée. Ses pepins sont très-longs, d'un brun très-clair. Sa maturité est vers le commencement de Septembre.

XCI, PYRUS fructu medio, pyramidato, mali cydonii formâ, è favo

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors]

MA N s U E T T E. S o L 1T A 1 R E. (Pl. LVIII. Fig. 1.)
* ,

CE Poirier a quelque ressemblance avec celui de Bon-Chrétien d'hiver. Il se greffe mieux sur Coignassier que sur franc.

Ses bourgeons sont de moyenne grosseur, longs, coudés à chaque nœud, applatis & un peu cannelés au-dessous des supports, d'un gris-terne, quelquefois très-légérementteints de rougeâtre, tiquetés de très-petits points.

Ses boutons sont ronds, très-courts; très-écartés de la bran

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
« ZurückWeiter »