W. A. Mozart, Band 2

Cover
Breitkopf und Härtel, 1891 - 925 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 726 - Credo in unum Deum patrem omnipotentem factorem Coeli et terrae, visibilium omnium et invisibilium et in unum Dominum Jesum Christum filium Dei unigenitum et ex patre natum ante omnia Saecula, Deum de Deo, lumen de lumine Deum verum de Deo vero genitum non factum consubstantialem patri, per quem omnia facta sunt.
Seite 730 - Gloria Patri, et Filio, et Spiritui Sancto. Sicut erat in principio, et nunc, et semper, et in saecula saeculorum. Amen.
Seite 731 - Sancta Dei Genitrix, Sancta Virgo virginum, Mater Christi, Mater divinae gratiae, Mater purissima, Mater castissima, Mater inviolata, Mater intemerata, Mater amabilis, Mater admirabilis, Mater Creatoris, Mater Salvatoris, Virgo prudentissima, Virgo veneranda, Virgo praedicanda, Virgo potens, Virgo clemens, Virgo...
Seite 724 - Je suis, avec le plus profond respect, Madame, de » Votre Majesté « Le très humble et très obéissant serviteur,
Seite 726 - Et in Spiritum Sanctum, Dominum et vivificantem ; qui ex Patre Filioque procedit, qui cum Patre et Filio simul adoratur et conglorificatur, qui locutus est per Prophetas. Et unam, sanctam, catholicam, et apostolicam Ecclesiam. Confiteor unum Baptisma in remissionem peccatorum. Et expecto resurrectionem mortuorum ; et vitam venturi saeculi. Amen.
Seite 723 - Sonates pour le clavecin qui peuvent se jouer avec l'accompagnement de violon, dédiées à madame VICTOIRE DE FRANCE, par JG WOLFGANG MOZART, de Salzbourg , âgé de sept ans.
Seite 726 - Et incarnatus est de Spiritu Sancto, ex Maria Virgine; et homo factus est; crucifixus etiam pro nobis; sub Pontio Pilato passus et sepultus est. Et resurrexit tertia die secundum scripturas; et ascendit in caelum; sedet ad dexteram Patris: et iterum venturus est cum gloria judicare vivos et mortuos; cujus regni non erit finis.
Seite 715 - Caeu, 1872. fille, âgée de onze ans, touche le clavecin de la manière la plus brillante; elle exécute les plus grandes pièces et les plus difficiles avec une précision à étonner. Son frère, qui aura sept ans au mois de février prochain, est un phénomène si extraordinaire qu'on a de la peine à croire ce qu'on voit de ses yeux et ce qu'on entend de ses oreilles.
Seite 726 - Qui propter nos homines, et propter nostram salutem descendit de coelis. Et incarnatus est de Spiritu Sancto ex Maria Virgine; et homo factus est.
Seite 731 - Deus, miserere nobis. Fili, Redemptor mundi, Deus, miserere nobis. Spiritus Sancte, Deus, miserere nobis. Sancta Trinitas, unus Deus, miserere nobis. Sancta Maria, ora pro nobis. Sancta Dei Genitrix, ora.

Bibliografische Informationen