Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

XI. MALUS fructu medio, cinereo , maculis rubro-fuscis ad folema disa

tincto, brumali. FENOUILLET rouge. Bardin.

COURPENDU de la Quintinye. (Pl. VI.) Le bourgeon de ce Pommier, qui est vigoureux, est gros, court, droit, brun-rougeâtre foncé, tiqueté de très-petits points; il a peu de duvet , & très-fin.

Le bouton est large & plat; le support est faillant , large, un peu cannelé.

Les feuilles sont de trois pouces six lignes de longueur, sur deux pouces trois lignes de largeur , dentelées & surdentelées. Les nervures sont très-faillantes. La queue est grosse , longue d'environ dix lignes.

La fleur est belle & s'ouyre bien. Son diametre est de vingt-trois lignes. Les pétales, longs de onze lignes, larges de huit lignes, sont étroits à leur extrémité, froncés près de l'onglet, panachés d'un beau rouge-vif , & assez teints en dedans.

Le fruit est de moyenne grosseur, ayant deux pouces six lignes de diametre, & deux pouces de hauteur. Il est un peu moindre que le gros Fenouillet gris, & en differe peu pour la forme. L'ail est ordinairement plus enfoncé. La queue est grosse & fort courte; ce qui l'a fait nommer Courpendue.

La peau est d'un gris plus foncé, fouettée de rouge-brun du côté du soleil.

La chair est plus ferme, d'un goût plus sucré & plus relevé; dans les terreins chauds & légers, elle est un peu musquée.

Elle se conserve plus long-temps; dans quelques-années, jusqu'à la fin de Février,

[merged small][ocr errors]

XII. MALUS fruétu medio , aureo, inodoro , autumnali.

Fenouillet jaune. Drap d'or.

CETTE Pomme ressemble aux autres Fenouillets. Elle est un peu moins grosse que le gros Fenouillet gris. Son diametre est de deux pouces trois ou quatre lignes , & fa hauteur est de vingtcinq ou vingt-six lignes. L'oil, comme celui de la Pomme d’Anis, est placé dans une cavité peu profonde , & presqu’unie par les bords. La queue, comme celle de la Pomme de Bardin, est courte, plantée dans une cavité assez profonde, unie & très évasée.

Lorsque ce fruit approche de la maturité, la peau devient d'un beau jaune, se teint de rouge en quelques endroits, & étant partout recouverte d'un gris-fauve très-léger qui laisse appercevoir les autres couleurs, il résulte une couleur qu'on croit avoir quelque ressemblance avec celle d'un drap d'or.

La chair est blanche, ferme, sans marc, & presque fans odeur, plus délicate que celle du Fenouillet gris.

L'eau est douce, relevée & fort agréable.

Les pepins sont larges, courts, pointus, bien nourris , d'un brun tirant sur le violet.

Cette Pomme qu'on regarde avec raison comme une des meilleures, se conserve rarement au-delà du mois de Novembre. Ausli-tôt que le point de la maturité est passé, elle devient cotonneuse.

XIII. MALUS fructu magno, glabro, formâ eximia , rutilato ; aus

tumnali.
Vrai DRAP D'OR. (Pl. XII. Fig. 4.)

Ce Pommier est vigoureux & fructifie bien.
Ses bourgeons sont de grosseur & longueur médiocres, droits,

d'un rouge-brun peu foncé du côté du soleil, verdâtres du côté de l'ombre, tiquetés.

Ses boutons sont larges & courts ; les supports ont peu de faillie.

Ses feuilles sont grandes, longues de quatre pouces, larges de deux pouces huit lignes, dentelées profondément & furdentelées; la dentelure est grande & arrondie. L'arrête se plie un peu en arc en dessous. La queue est longue d'environ neuf lignes.

Sa fleur a vingt & une lignes de diametre. Les pétales font longs de dix lignes, larges de six lignes, terminés en pointe, panachés en dehors d'un beau rouge, & layés en dedans d'une forte teinte de même couleur.

Le fruit est gros, ayant deux pouces dix lignes de diametre, sur deux pouces & demi de hauteur, léger, d'une forme trèsréguliere, bien arrondi sur son diametre (quelquefois on y apperçoit à peine quelques côtes. ) Il diminue un peu de grosseur vers l’æil, qui est placé dans une cavité profonde, médiocrement évasée, & bordée de bosses très-peu saillantes. La queue est trèscourte, plantée au sommet d'une cavité unie & moins creusée que celle de l'æil.

La peau est très-liffe, d'un beau jaune imitant l’or mat, semée de très-petits points bruns, & de quelques petites taches rondes, d'environ une ligne d'étendue.

La chair est légere, un peu grenue, sujette à devenir cotonneuse.

L'eau est d'un goût agréable, moins relevé que celui des Reinettes.

Les pepins font d'un brun-clair, de forme presqu'ovale , arrondis sur leur diametre lorsqu'ils sont uniques dans une loge, peu applatis lors même qu'ils sont doubles.

Cette belle Pomme se conserve rarement jusqu'en Janvier. regretter lorsqu'elle disparoît. On trouve en Normandie une Pomme qui lui ressemble beaucoup, elle a un peu d'aigrelet, & se conserve plus long-temps ; le terrein seul pourroit faire ces différences : on la nomme Pomme de Julien ou de S. Julien.

XIV. MALUS fructu medio, aureo, acidè-dulci, brumali.

Pomme d'Or. Reinette d'Angleterre. (Pl. VII.)

L'Arbre est fertile ; d'une grandeur médiocre.

Ses bourgeons sont gros & longs, d'un brun rougeâtre peu foncé, couverts d'un duvet épais, très-tiquetés de gros points.

Ses boutons sont très-courts; & les supports sont larges & peu saillants.

Ses feuilles sont longues de trois pouces & demi, larges de vingt-six lignes , d'un vert foncé, aiguës par les deux extrémités. Leur dentelure est réguliere, fine, aiguë, peu profonde. La queue est longue de dix à quinze lignes.

Sa fleur s'ouvre mal. En l'étendant, elle a dix-neuf lignes de 'diametre. Les pétales sont longs de neuf lignes, larges de six lignes, très-concaves, froncés à l'extrémité, panachés en dehors d'un rouge très - foncé, lavés en dedans d'une forte teinte de rouge. La longueur du pistil est presque double de celle des étamines.

Ses fruits sont de moyenne grosseur ( vingt-quatre lignes de diametre, sur vingt-deux lignes de hauteur;) les plus gros ont vingt-huit ou vingt-neuf lignes de diametre, & de vingt-deux à vingt-cinq lignes de hauteur; la forme des uns paroît alongée, celle des autres applatie. L'æil, peu ouvert, est placé dans un applatissement, ou enfoncement évafé, très-peu creufé, & uni. La queue, longue de trois à huit lignes, est plantée au sommet d'une cavité unie , peu large & peu profonde.

Sa peau est lisse. Le côté du soleil est d'un jaune vif layé de

[merged small][ocr errors][merged small]

rouge-clair , tiqueté de points & petites taches d'un rouge de sang. Le côté de l'ombre est jaune mêlé de vert. La plupart de ces fruits étant entiérement recouverts d'un gris très-léger & transparent, il résulte de ce mélange une couleur à laquelle l'imagination aide à ressembler à une couleur d'or terne du côté de l'ombre, vive & brillante du côté du soleil où le rouge donne du feu au jaune,

Sa chair est d'un blanc un peu jaune, de la même consistance que celle de la Reinette franche.

Son eau est assez abondante, d'un goût sucré & très-relevé.

Ses pepins sont assez gros, de couleur de maure-doré; on croit appercevoir sur leurs faces de très-petits points dorés.

Cette Pomme est excellente , & mérite, autant qu'aucune autre, de devenir commune; je dirois plus , si elle étoit un peu plus grosse , & si elle ne passoit beaucoup plutôt que la Reinette franche.

• XV. MALUS fructu medio, compresso , flavo ; acidè-dulci, brumali.

REINETTE dorée. Reinette jaune tardive.

CETTE Pomme est de moyenne grosseur, de forme assez réguliere, un peu inégale sur son diametre qui souvent est plus grand sur un sens que sur l'autre, applatie par les extrémités. Son diametre est d'environ vingt-huit lignes, & fa hauteur de vingtdeux à vingt-cinq lignes. L'ail est très-enfoncé dans une cavité large, creusée & unie. La queue, longue de cinq à huit lignes , est plantée dans une cavité large & profonde.

Sa peau est unie, tiquetée de points d'un gris-clair, d'une belle couleur jaune-foncée imitant la couleur de l'or mat. Le côté du soleil est légérement fouetté de rouge peu apparent qui anime la couleur jaune: de sorte qu'elle mérite mieux qu'aucune autre Pomme le nom de dorée,

« ZurückWeiter »