Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

ce qui peut beaucoup nuire à la fertilité de ce Cerisier, qui fleurit abondamment, & donne très-peu de fruit. Les fleurs forment des eípeces de bouquets comme celles du gros Gobet, fortant trois ou quatre d'un même bouton, & les boutons étant rassemblés par grouppes de quatre ou cinq.

Le fruit est gros, presqu'exaclement rond; íà hauteur est de dix lignes ; Ibis grand diametre de dix lignes & demie, & fon petit diametre de dix lignes. Souvent un côté, suivant la hauteur, est divisé par un sillon bien marqué ( quelques gros Gobets ont auífi un sillon. ) Il pend par des queues longues de quinze à vingt lignes.

La peau est d'un très-beau rouge, vraie couleur de cerise.

La chair est fine, d'un blanc un peu rougeâtre.

L'eau est douce, très-agréable, un peu teinte.

Le noyau a auíïï une légere impression de rouge; il est long de cinq lignes, large de quatre lignes, épais de trois lignes.

Le temps de fa maturité est vers la mi-Juin au plutôt.

Si ce Cerisier produifoit des fruits auíîl abondants qu'ils fone excellents, il íèroit préféré presqu'à tous les autres; mais íà fleur étant très-sujette à couler, on le cultive si peu qu'il devient rare.

On cultive fous le même nom un Cerisier qui ne me parole différer du Cerisier commun, que par fon fruit qui est plus gros & fort bon. L'arbre charge beaucoup, manque rarement de rapporter, & mérite d'être multiplié.

XIV. CE RA sus sauva frufìu rotundo magno, partim mbello , partitn succineo colore.

Cerisier à fruit ambré, à fruit blanc. ( PI. XI. )

De tous les Cerisiers à fruit rond, celui-ci est le plus grand. Ses branches, longues, nombreuses cm confusion, se foutiennent bien.

Tomes. A a

Ses bourgeons font gros & forts, médiocrement longs, grisclair dans le bas; l'extrémité est verte du côté de l'ombre, un peu rousse du côté du foleil; ils font tiquetés de très-gros points blanchâtres.

Ses boutons font gros, ( doubles.de ceux du Cerisier n°. 13.) alongés, pointus, ceux même à fruit. Les supports font larges & renflés. •

Ses feuilles font fort grandes; celles des bourgeons ont quatre pouces & demi de longueur fur deux pouces de largeur; celles des branches à fruit font un peu moins longues & plus larges: elles font terminées par une longue pointe très-aiguë» Le dedans est d'un vert-clair, le dehors d un vert-gai. Les dentelures font très-grandes & profondes, chargées d'une double ou triple surdentelure. Les nervures font très - làillantes. Les. queues groíîes, longues de huit à treize lignes, laissent un peu pendre les feuilles. De forte que ce Cerisier, par G grandeur, la disposition de ses branches, l'étendue & l'attitude de ses feuilles, approche beaucoup d'un Cerisier à fruit en cœur.

Ses fleurs ont treize lignes de diametre. Les pétales font longs de six lignes, larges de cinq lignes, très-concaves ou creusés en cuilleron. Les fleurs s'ouvrent moins que celles de la plupart des Cerisiers à fruit rond: ordinairement il en fort quatre de chaque bouton.

Ses fruits font gros, bien arrondis par la tête, plus ou moins applatis par l'autre extrémité; les uns ayant onze lignes íùr leur grand diametre, dix lignes sur leur petit diametre, & neuf lignes de hauteur; les autres ayant dix lignes & demie fur leur grand diametre, neuf lignes & demie sur leur petit diametre, & neuf lignes de hauteur: de forte que la hauteur est la même, les diametres étant différents. La queue est menue, longue de quinze à vingt-quatre lignes.

La peau est fine, un peu dure. Aux fruits qui font découverts

& exposés au foleil, elle se teint d'un rouge-clair; le côté de l'ombre est comme tiqueté ou marbré de rouge léger & de jaune. Aux fruits qui font couverts ou à l'ombre des feuilles, elle est d'un jaune d'ambre dans la plus grande partie, & le reste est d'un rouge très-clair. Avant la maturité du fruit elle est presque toute de couleur d'ambre.

La chair est un peu transparente , blanche, semée de fibres plus blanches, très-légérement teinte de rouge fous la peau du côté du foleil. La peau, un peu dure, fait paroître cette Cerise * croquante.

L'eau est abondante, íùcrée, douce íàns fadeur, excellente lorsque le fruit a acquis une parfaite maturité sur l'arbre.

Le noyau est blanc, terminé par une très-petite pointe aiguë. Il a quatre lignes & demie de longueur, un.peu moins de largeur, & trois lignes un quart d'épaiíîeur.

Cette excellente Cerise mûrit vers la mi-Juillet. Elle a, comme la plupart des bonnes Cerises, le défaut de nouer difficilement & d'être peu abondante.

La Cerise qui porte le nom d'Ambrée, &àlaquelle il appartient le mieux, là peau étant presque toute d'un jaune ambré, a ne prenant que très-peu de rouge, est de grosseur à peine médiocre, un peu alongée, & plus renflée du côté de la queue, que par la tête. Elle n'est pas comparable pour la bonté à celle qui vient d'être décrite; & le Cerisier qui la produit se cultive plus pour la singularité de fon fruit, que pour fon utilité.

XV. CE R à Su S sauva fruftu rotundo, magno^ nìgro, suavijfimo,
Griottier. (P/. XII.)

Ce Cerisier est un peu moins grand que le précédent, il est inoins garni de branches, qu'il foutient bien, & qui font plus grosses, il donne plus de fruit.

Ses bourgeons font gros, courts, d'un rouge-brun peu foncé du côté du foleil, verts du côté de sombre.

Ses boutons font gros par la base, terminés en pointe, de forme presque conique. Leurs supports font applatis.

Ses fleurs s'ouvrent bien, fortent ordinairement trois d un même bouton. Elles ont un pouce de diametre; leur pétale est: un peu plus large que long, très-creusé en cuilleron, peu froncé dans le milieu. Le calyce est très-rouge.

Ses feuilles font grandes, d'un vert très-foncé, terminées en pointe longue & aiguë, pliées en gouttiere, un peu pendantes fur leur queue, dentelées profondément & surdentelées, d une forme ovale pointue par les deux extrémités. Leurs pédicules font longs d'environ quinze lignes. Elles ont de trois pouces à trois pouces & demi de longueur, sur une largeur de vingt à vingtdeux lignes.

Son fruit est gros, comprimé vers la queue, quelquefois même un peu par la tête; applati d'un côté suivant fa hauteur , & fouvent on distingue au milieu de cet applatissement, un sillon très-légérement tracé, ou une ligne très-déliée. Son grand diametre est de dix à onze lignes ; fon petit diamètre est de neuf lignes & demie à dix lignes, & íà hauteur de huit lignes Sc demie à neuf lignes. La queue est bien nourrie, longue de treize à dix-neuf lignes, plantée dans une cavité assez large, mais peu profonde.

Sa peau est fine, luiíànte, noire.

Sa chair est ferme, d'un rouge-brun très-foncé; dans l'extrême maturité du fruit, elle paroît quelquefois plus noire que a peau.

Son eau est d'un beau rouge, très-douce & très-agréable.

Son noyau est très-légérement teint de rouge, long de quatre lignes & demie, large de quatre lignes, épais de trois lig. un quart.

Cette Cerise mûrit au commencement de Juillet; elle est avec raison une des plus estimées.

[ocr errors]

La Griottes la plus commune dans les environs de Paris, est de moyenne grosseur, oblongue & fort applatie. C'est une bonne Cerise, mais bien inférieure à la vraie Griotte. Quelques - uns aíîùrent que ce n'est pas une variété, mais le même Cerisier dont le fruit dégénere ainsi dans les terreins qui ne lui conviennent pas. Cependant íà maturité qui n'est quelquefois que vers le dix d'Août, me paroît décider qu'elle est variété.

XVI. CERASUS vulgaris fruBu rotundo parvo, atro-rubente }subacû & subamarof serotino.

Cerisier à petit fruit noir. Grosse Cerise à ratafia.

Quoique ce Cerisier foit dû vraisemblablement à un noyau de Griotte, je ne fais s'il doit être regardé comme une variété de cette eípece, n'en ayant d'autre caractere que la direction de ses branches qui s'élevent assez droites & G confusion. Il est aíîez fertile. Sa greffe prend & íe colle difficilement au íujet. Ses bourgeons font longs, & de groíîeur très-médiocre. Ses fleurs ont onze lignes de diametre; les échancrures du calyce font longues & dentelées, comme elles le font à la plupart des Cerisiers communs. Ses feuilles font beaucoup moins grandes que celles du Griottier, & se foutiennent fermes sur leurs queues.

Le fruit est petit; fon diametre étant de sept à huit lignes, & íà hauteur de six à sept lignes; il est attaché à des pédicules longs d'environ dix-huit lignes. La peau est épaiíîe, d'un rouge obscur fort approchant du noir. La chair est auffi d'un rouge très-foncé, peu délicate. L'eau est très-rouge, & conserve un peu d'amertume & d acreté, même dans l'extrême maturité du fruit. Le noyau a une assez forte impression de rouge.

Cette Cerise, qui mûrit en Août, est peu comestible; mais c couleur, là petite amertume, & même fon âcreté la rendent très-bonne pour les ratafias, & pour le vin de Cerises,

« ZurückWeiter »