Recueil de rapports et de mémoires sur la culture des arbres fruitiers, lus dans les séances particulières de la Société d'agriculture de Paris

Cover
1815 - 256 Seiten
0 Rezensionen
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite xii - Grecs, et vit en certains lieux Un sage assez semblable au vieillard de Virgile, Homme égalant les rois, homme approchant des dieux, Et, comme ces derniers, satisfait et tranquille. Son bonheur consistait aux beautés d'un jardin. Le Scythe l'y trouva qui, là serpe à la main, De ses arbres à fruit retranchait l'inutile, Ébranchait, émondait, ôtait ceci, cela, Corrigeant partout la nature, Excessive à payer ses soins avec usure.
Seite 77 - BUTRET (Baron de). — Taille raisonnée des arbres fruitiers et autres opérations relatives à leur culture, 21e éd.
Seite 81 - ... Bourgeon à l'aisselle de toutes les feuilles; il existe dès que la feuille commence à se développer : les deux Bourgeons latéraux qui sont à fleur, se développent plus tard, mais ils sont déjà formés dès le moisde juin. Il y en a cinq à six dans les Abricotiers. Premier Principe essentiel. Le beau fruit du Pêcher ne vient ordinairement que lorsqu'il est accompagné d'un Bourgeon abois, qui sert à lui porter les secours abondans dont il a besoin pour acquérir cette chair fondante...
Seite 242 - SUR LA CULTURE DES ARBRES FRUITIERS, INTITULÉ LE VERGER FRANÇAIS; ou TRAITÉ général de la Culture des Arbres Fruitiers qui croissent en pleine Terre dans les environs de Paris; « Divisé en cinq Folumes in-8°.
Seite 61 - Pêches est partagé entre quatre mille habitans qui » ne sont appliqués qu'à cette culture , et qui y sont, » pour ainsi dire, bercés; 2». la situation du lieu et la » qualité du sol sont très - favorables à cette espèce » d'Arbres , qui s'y forme en cinq ou six ans , et garnit » son mur de bas en haut^ ce qui se voit rarement ailleurs ;
Seite 61 - ... la disposition des Espaliers est différente de celle » des Jardins ordinaires. Tout le terrain y est coupé » de murs à vingt ou vingt-cinq pieds de distance les » uns des autres. Ces murs , en formant abris sur abris, » défendent les fruits des mauvais vents, et les conservent, » pendant qu'ils périssent ailleurs ; 4°.
Seite 80 - BraHches à bois et celles à fruit très-caractérisées et très-distinctes. Les Branches à bois sont des Bourgeons forts et vigoureux, de la grosseur du doigt et plus , poussant de trois, quatre, cinq et six pieds de longueur, dans les jeunes Arbres ; elles sont écaillées dès la première année , c'està-dire qu'elles ont l'écorce grise comme le vieux bois. Les Branches à fruit sont tous les autres Bourgeons de différentes longueurs , dont les plus forts sont de la gross,eur d'un bon tuyau...
Seite 60 - Pêcher sont d'un plus grand rapport » que les autres fruits. On prétend que M. Girardot, » ancien Mousquetaire du Roi , s'étoit fait jusqu'à trente » mille livres de rentes , dans un fort petit espace de » terre qu'il avoit à Bagnolet.
Seite 77 - L'Ebourgeonnement, en mai. Le Palissage , depuis la fin de juin et pendant tout l'été. Avant d'entrer dans le détail de ces différentes opérations , il est très-essentiel de faire connoître la nature des Arbres sur lesquels il faut opérer. Ou la distinguera en deux classes très- différentes par la manière de végéter et de fructifier; savoir : les Arbres à pepin, les Arbres a noyau.
Seite 61 - pendant qu'ils périssent ailleurs ; 4°. les soins que les » habitans de Montreuil se donnent pour tirer parti de * leurs fruits, sont inconcevables: ils les cultivent de » leurs mains, les soignent avec une intelligence peu » commune ; ils les gardent nuit et jour; ils les portent » et les vendent eux-mêmes, dans les marchés, avec » un art particulier. Et quel est le particulier qui voulût » les acquérir à ce prix ! » ( Culture duPêcher, Préface, publié en 1745.

Bibliografische Informationen