Eugénie,: drame en cinq actes en prose, enrichi de figures en taille-douce; avec un Essai sur le drame sérieux

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Inhalt

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite xv - Péloponèse ? au sacrifice d'une jeune Princesse en Aulide ? Il n'ya dans tout cela rien à voir pour moi, aucune moralité qui me convienne.
Seite xii - S'il n'ya pas de vertus sans sacrifices, il n'ya point aussi de sacrifices sans espoir de récompense. Toute croyance de fatalité dégrade l'homme en lui ôtant la liberté, hors laquelle il n'ya nulle moralité dans ses actions.
Seite 116 - ... à tous.) Barbares ! si vous ne vous rendez pas à ces raisons, vous êtes tous, s'il se peut, plus inhumains, plus féroces que le monstre qui a pu outrager sa vertu, et qui meurt de douleur à vos pieds. (// tombe aux genoux du baron.) Mon père! LE BARON, le relevant, lui serre les mains, et après un moment de silence. Je vous la donne. LE COMTE, s'écrie.
Seite xlix - ... et à talons hauts ; une perruque à la brigadiere ou un ample bonnet, un grand chapeau à Ragotzi ; une cravate nouée et passée dans une boutonnière de l'habit ; un surtout de velours noir pardessus tout l'habillement. Le Comte de CLARENDON, jeune homme de la Cour : un habit à la...
Seite xiv - Le véritable intérêt du cœur, sa vraie relation, est donc toujours d'un homme à un homme, et non d'un homme à un Roi. Aussi, bien loin que l'éclat du rang augmente en moi l'intérêt que je prends aux personnages tragiques, il y nuit au contraire. Plus l'homme qui pâtit est d'un état qui se rapproche du mien, et plus son malheur a de prise sur mon âme.
Seite xv - C'est que le volcan ouvert au Pérou pouvait faire son explosion à Paris, m'ensevelir sous ses ruines, et peut-être me menace encore, au lieu que je ne puis jamais appréhender...
Seite ix - ... aussi menteur qu'orgueilleux. Le génie curieux, impatient, toujours à l'étroit dans le cercle des connaissances acquises, soupçonne quelque chose de plus que ce qu'on sait : agité par le sentiment qui le presse il se tourmente, entreprend, s'agrandit, et, rompant enfin la barrière du préjugé, il s'élance au-delà des bornes connues. Il s'égare quelquefois, mais c'est lui seul qui porte au loin dans la nuit du possible le fanal vers lequel on s'empresse de le suivre. Il a fait un pas...

Bibliografische Informationen