Annales des ponts et chaussées: Partie technique

Cover
A. Dumas, 1859
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 34 - ... descendre avec abondance, entre le bois et l'écorce, surtout lorsque la saison offre de grandes variations de température ; car on s'exposerait alors à des décollements de la jeune écorce, décollements insignifiants dans les tranchées longitudinales, mais qui pourraient compromettre la vie de l'arbre sur lequel on aurait pratiqué l'enlèvement complet de la vieille écorce, s'ils venaient malheureusement à contourner le tronc. Néanmoins, si dans le cours de l'été on - rencontre un...
Seite 62 - L'existence des arbres de nos promenades publiques est exposée à mille dangers : aussi les tables de la mortalité qui sévit dans leurs rangs sont-elles lamentables. A peine sont-ils plantés que, malgré les moyens préservatifs que la police multiplie autour et auprès d'eux, ils ont à subir de la part des passants des outrages de toute espèce : chocs, meurtrissures, rien ne leur est épargné. Les enfants, — cet âge sans pitié, comme dit La Fontaine, — les tourmentent de toutes façons,...
Seite 64 - Après la ponte, l'insecte se traîne à l'entrée de la galerie et y meurt, comme pour y formel', avec les débris de son corps desséché, un rempart à sa progéniture; car un autre insecte, Vichneumon, s'y présentera pour y introduire la sienne qui dévorerait dans leurs retraites les larves du scolyte , en se formant des coques avec leurs dépouilles. Cependant ces larves se sont développées, et chacune d'elles s'est mise à creuser, perpendiculairement à la galerie maternelle , sa galerie...
Seite 68 - Robert appelle sa phloloplastie (de <pXowç, écorce, et uXàs•TEiv, former). C'est un axiome élémentaire en chirurgie, que les plaies doivent être tenues proprement. Celles des arbres, meurtrissures, chancres, gouttières, seront débarrassées de toutes les parties de tissu décomposées, et grattées à vif. Si le mal a été assez profond pour mettre le bois à nu, on étendra sur la surface ligneuse un enduit quelconque, pour la préserver du contact de l'air qui en hâterait la destruction....
Seite 57 - ... typographus) , appelé encore le grand rongeur du sapin rouge , chancre du pin, ver du bois, exerce dans les forêts d'arbres résineux de l'Allemagne. «Qui croirait à le voir, dit Wilhelm dans ses récréations tirées de l'histoire naturelle ', qu'il sait se rendre plus redoutable que les animaux de proie les plus altérés de sang; qu'il est capable de détruire de fond en comble les plus beaux bois de pins et de sapins rouges? » Cet insecte est heureusement rare dans nos cantons, où,...
Seite 70 - ... séve circule avec plus de liberté pour repousser en dehors les parties anciennes, et il est évident que cet effet de dilatation doit se propager jusqu'à l'aubier lui-même. De tout temps, les jardiniers avaient remarqué qu'un moyen sûr d'activer le développement des jeunes arbres était de fendre leur épiderme ; ces jeunes arbres étaient trop serrés dans leurs langes, on laissait plus de liberté à leurs mouvements. En second lieu, et c'est le phénomène principal, il se forme, comme...
Seite 66 - Guérin-Menneville, avait caractérisé la méthode de M. Robert en disant qu'elle offrait un moyen simple, certain, appuyé sur les données de la physiologie végétale et de l'entomologie : 1° de rendre la vitalité aux arbres languissants, ce qui en éloigne déjà les scolytes; 2° et surtout de faire périr une prodigieuse quantité de ces insectes. Le 7 juin 1847, M. Milne-Edwards présenta à l'Académie des sciences un second mémoire de M. Robert, en appelant sommairement l'attention de...
Seite 65 - Le nombre d'ormes ainsi détruits par le scolyte est immense. L'administration municipale, sous l'excellente direction de M. le comte de Rambuteau, grand planteur lui-même dans ses terres de Bourgogne, s'était préoccupée de cet état de choses et s'était efforcée d'y porter remède. C'est alors que M. le docteur Eugène Robert, déjà connu par ses travaux comme géologue attaché au voyage de la Commission scientifique dans le Nord, s'était livré à des recherches sur les ravages causés...
Seite 72 - ... périodique, et il a été conduit, par ses expériences variées et ses observations rétrospectives sur la longévité des arbres en général, à regarder comme probable le succès d'une pareille méthode ;' elle ne serait, après tout, qu'un corollaire du principe sur lequel toutes ses opérations sont fondées. Les travaux de M. Robert furent malheureusement interrompus en 1848; l'administration d'alors en perdit de vue, ou à peu près, le but et l'importance. Les nouveaux inspecteurs des...
Seite 75 - ... lorsqu'il voit nos fortifications de 1840 comme égarées au milieu de quartiers nouveaux, et le bois de Boulogne devenu une promenade de Paris et un jardin peigné, où il n'y aura bientôt plus une seule mauvaise herbe, peut avoir quelque droit de se plaindre. Toutefois, s'il est forcé d'aller chercher plus au loin dans la campagne la trace des Jussieu, il est appelé à prendre sa part dans les jouissances du citadin, et il mêle volontiers sa voix à celle du public pour rendre hommage aux...

Bibliografische Informationen