Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les deux Indes, Band 3

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 115 - Ils nous accompagnent dans les champs avec leur arc et leurs flèches. Nous y allons, nous, chargées d'un enfant qui pend à nos mamelles, et d'un autre que nous portons dans une corbeille. Ils vont tuer un oiseau, ou prendre un poisson. Nous bêchons la terre, nous; et après avoir supporté toute la fatigue de la culture, nous supportons toute celle de la moisson. Ils reviennent le soir sans aucun fardeau; nous, nous leur apportons des racines pour leur nourriture, et du maïs pour leur boisson.
Seite 261 - ... fut jamais -dans la triste nécessité de condamner un seul criminel à la mort, à l'ignominie, à des peines de quelque durée...
Seite 212 - Un nombre d'hommes , quel qu'il soit , qui descend dans une terre étrangère et inconnue , doit être considéré . comme un seul homme. La force s'accroît par la multitude , mais le droit reste le même. Si cent, si deux cents hommes peuvent dire : ce pays nous appartient / un seul homme peut le dire aussi. Ou la contrée est déserte , ou elle est en...
Seite 115 - Ils vont tuer un oiseau, ou prendre un poisson. Nous bêchons la terre, nous; et après avoir supporté toute la fatigue de la culture, nous supportons toute celle de la moisson. Ils reviennent le soir sans aucun fardeau; nous, nous leur apportons des racines pour leur nourriture, et du maïs pour leur boisson. De retour chez eux, ils vont s'entretenir avec leurs amis ; nous, nous allons chercher du bois et de l'eau pour préparer leur souper. Ont-ils mangé, ils s'endorment; nous, nous passons presque...
Seite 264 - C'est là ce doux empire de l'opinion , le seul peutêtre qu'il soit permis à des hommes d'exercer sur des hommes ; parce qu'il rend heureux ceux qui s'y abandonnent. Tel fut , sans doute , celui des jésuites au Paraguay, puisque des nations entières venaient d'ellesmêmes s'incorporer à leur gouvernement , et qu'on ne vit pas une seule de leurs peuplades secouer le joug. On n'oserait dire que cinquante missionnaires eussent pu forcer à l'esclavage cent mille Indiens , qui pouvaient, ou massacrer...
Seite 6 - ... plus sainte des religions qui donne à autrui ce qui ne lui appartient pas ! et c'est un souverain chrétien qui l'accepte, ce don ! et les conditions stipulées entre eux sont la soumission au monarque européen ou l'esclavage, le baptême ou la mort! Sur le simple exposé de ce contrat inouï...
Seite 113 - ... la vigilance des femmes. Comme l'habitude de la galanterie, du luxe, de la dissipation, ne les a pas encore dégoûtées des occupations obscures ou sérieuses, elles se livrent sans réserve et avec succès à des fonctions dont elles se trouvent honorées. La retraite qu'exige ce genre de vie, leur rend chère et familière la pratique de toutes les vertus domestiques. L'autorité, le respect et l'attachement de tout ce qui les entoure, sont la récompense d'une conduite si estimable. Vient...
Seite 270 - Occidentales comme une société de marchands, qui, sous le voile de la religion, n'étaient occupés que d'un intérêt sordide...
Seite 218 - Indien , à qui fon âge & fes infirmités ne permettoient pas de fortir de fa cabane, entendoit toujours parler de ces malheurs. Le chagrin de voir les fiens conftamment battus par une poignée d'étrangers , lui donna des forces. Il forma ^treize compagnies de mille hommes chacune, qu'il mit à la file l'une de l'autre & les mena à l'ennemi. Si la première étoit...
Seite 258 - La division des terres en trois parts : pour les temples, pour le public et pour les particuliers; le travail pour les orphelins , les vieillards et les soldats ; le prix accordé aux belles actions ; l'inspection ou la censure des mœurs ; le ressort de la bienveillance ; les fêtes mêlées aux travaux ; les exercices militaires ; la subordination ; les précautions contre l'oisiveté ; le respect pour la religion et les vertus : tout ce qu'on admirait dans la législation des Incas, se retrouva...

Bibliografische Informationen