Annales des maladies de la peau et de la syphilis, Band 2

Cover
Chez Labé, 1845
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 39 - ... après coup, baignés par du pus virulent venu d'un chancre voisin, ou d'un ganglion superficiel infecté; mais jamais, dans ce cas, les ganglions profonds ne s'infectent par voie d'absorption. On peut affirmer d'une manière absolue que l'absorption du pus virulent, conservant sa propriété d'être inoculé, ne passe pas le premier ganglion en rapport direct d'absorption avec le chancre auquel succède le bubon. » Mais une question d'un haut intérêt, et qui est loin d'avoir été résolue...
Seite 163 - La gonorrbée s'établit dans l'une ou l'autre de ces parties suivant la manière dont elle a été contractée. Mais si l'on devait prendre en considération, chez l'homme, la surface qui arrive au simple contact, on serait naturellement porté à admettre que c'est le gland (**) ou l'orifice de l'urètre qui doit être la partie la première affectée ou même la seule affectée. Cependant le plus souvent il n'en est rien; car, s'il est des cas où la ma...
Seite 44 - Le 6 mai, la première et la seconde inoculation sont guéries, ainsi que le bubon; il n'ya presque plus d'écoulement. Le 15, tout est guéri ; il reste seulement à la lèvre postérieure du col quelques granulations superficielles. Le 23, la malade est complètement guérie.
Seite 312 - Jolly, un principe étiologique inhérent aux localités, inconnu dans son essence et qu'il convient de poursuivre dans la décompo/sition et l'étude particulière des mille éléments constitutifs de la misère, dans la nature et les productions du sol , dans l'altération de l'air, dans les qualités accidentelles des aliments et des boissons.
Seite 164 - ... racine du gland et à l'origine du prépuce, parce que c'est dans ces points que l'épiderme est le plus mince , et que le poison affecte le plus facilement le derme ; mais quelquefois elle envahit toute la surface du gland et même toute la face interne du prépuce : elle produit dans ces points de la cuisson et de la douleur au toucher, et la sécrétion d'un pus clair; le plus souvent, elle ne s'accompagne d'aucune excoriation ou ulcération ; cependant je ne suis pas certain que les parties...
Seite 13 - Traité complet sur les symptômes , les effets , la nature et le traitement des maladies syphilitiques, Paris, 1 798; 7° édition, 1817.
Seite 325 - Traduit sur la deuxieme edition anglaise, et augmente d'un grand nombre d'observations sur les moyens de reconnottre et de traiter les maladies des voies urinaires, de la peau et autres, qu'on confond souvent avec les symptomes de la maladie venerienne, par Edouard Fr.
Seite 44 - ... avril 1834, salle 1 , n" 35. Il ya un mois que cette malade contracta uneblennorrhagiequi n'occasionna aucune douleur ; au début, la matière de l'écoulement était peu abondante ; quinze jours plus tard , un bubon se montra à droite ; sa marche a été aiguë. Aujourd'hui le bubon est complètement ramolli ; il a son siège dans les ganglions superficiels; la matière de l'écoulement qui se fait par la vulve est blanchâtre; on ne voit aux parties externes de la génération aucune trace...
Seite 41 - Centra à l'hôpital. Le 23 mai on examina cette malade avec beaucoup de soin. L'anus n'offre rien d'anormal ; la vulve et le vagin présentent une légère rougeur et un peu d'écoulement blanc, le col est dans un état parfait d'intégrité, il n'ya point d'écoulement par l'urèthre. A l'aine droite on voit une tumeur d'un pouce environ dans son plus grand diamètre, superficielle, rouge foncé, dure et douloureuse ; elle parait offrir un peu de fluctuation du côté de son extrémité interne.
Seite 39 - ... le confondre, ne servaient, dans la grande majorité des cas , qu'à établir un diagnostic rationnel ou de probabilité, et l'inoculation seule pouvait être considérée comme signe irrécusable et pathognomonique.

Bibliografische Informationen