Histoire de l'esprit humain ; ou, Memoires secrets et universels de la republique des lettres

Cover
Haude et Spener, 1765
0 Rezensionen
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 147 - ... été imaginés par l'antiquité. Il détruit les uns, il met les autres en pièces.
Seite 117 - Persuadé que les disputes de religion , qui ont causé des maux infinis dans le monde , ne viennent que de la trop grande confiance que les théologiens de chaque parti ont en leurs lumières , il prend à tâche de les humilier et de les rendre plus retenus et plus...
Seite 147 - Tout tourne présentement autour du soleil, la terre y tourne elle-même ; et pour la punir du long repos qu'elle s'étoit attribué, Copernic la charge le plus qu'il peut de tous les mouvemens qu'elle donnoit aux planètes et aux cieux.
Seite 37 - Dieu peut, s'il lui plaît, ajouter à notre idée de la matière la faculté de penser...
Seite 202 - ... temps. Nous dire que chaque espèce de choses est douée d'une qualité occulte spécifique par laquelle elle agit et produit des effets sensibles, c'est ne nous rien dire du tout ; mais déduire des phénomènes de la nature deux ou trois principes généraux de mouvement, et nous expliquer ensuite comment les propriétés et les actions de toutes les choses corporelles découlent de ces principes...
Seite 203 - Je n'emploie ce mot d'attraction que pour signifier en général une force quelconque par laquelle les corps tendent réciproquement les uns vers les autres, qu'elle qu'en soit la cause. Car c'est des phénomènes de la nature que nous devons apprendre quels corps s'attirent réciproquement et quelles sont les lois et les propriétés de cette attraction avant de rechercher la cause qui les produit...
Seite 142 - ... servent à leur réjouir la vue. Sur ce principe on ne manqua pas d'abord de s'imaginer qu'il fallait que la terre fût en repos au centre de l'univers, tandis que tous les corps célestes, qui étaient faits pour elle, prendraient la peine de tourner alentour pour l'éclairer.
Seite 181 - JDescartes et les optiques de Kepler. On lui pourrait appliquer ce que Lucain a dit du Nil, dont les anciens ne connaissaient point la source, qu'il n'a pas été permis aux hommes de voir le Nil faible et naissant.
Seite 290 - Tacite, qui a reproché aux Romains leur extrême indifférence pour les grands hommes de leur nation, eût donné aux Anglais la louange tout opposée.
Seite 394 - Dieu ne parle à l'esprit, et ne l'oblige à croire qu'en deux manières : par l'évidence et par la foi. Je demeure d'accord que la foi oblige à croire qu'il ya des corps; mais pour l'évidence, il me semble qu'elle n'est point entière, et que nous ne sommes point invinciblement portés à croire qu'il y ait quelque autre chose que Dieu et notre esprit.

Bibliografische Informationen