Nouvelle biographie générale depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours: Geo-Goe

Cover
Hoefer (M., Jean Chrétien Ferdinand)
Firmin Didot Frères, Éditeurs, Imprimeurs-Libraries de l'Institut de France, Rue Jacob, 56, 1857
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 47 - ... l'Être suprême n'a voulu employer qu'une idée, et la varier en même temps de toutes les manières possibles, afin que l'homme pût admirer également et la magnificence de l'exécution et la simplicité du dessein.
Seite 437 - Après avoir posé ma plume, je fis quelques tours dans une allée couverte d'acacias, d'où la vue domine sur les champs, le lac et les montagnes. L'air était doux , le ciel serein; le disque argenté de la lune se réfléchissait dans les eaux, et toute la nature était dans le silence. Je ne dissimulerai pas...
Seite 5 - J'ai cru voir, dans la lettre que Voltaire vous écrit, la » Raison qui s'adresse à l'Amitié en faveur de la Justice. » Quand je ferai une statue de l'Amitié, je lui donnerai vos » traits. Cette Divinité est mère de la Bienfaisance; vous » êtes la mienne depuis longtemps, et votre fils ne vous » refuserait pas, quand même ce que Voltaire me demande
Seite 19 - The Liber Landavensis, Llyfr Teilo, or the ancient register of the Cathedral church of Llandaff ; from MSS. in the Libraries of Hengwrt, and of Jesus College, Oxford : with an English Translation and explanatory notes, by the Rev. WJ Rees.
Seite 49 - ... l'enthousiasme le plus bouillant avec des éclairs de génie. « De l'Académie, de la France l'émotion s'étendit dans tous les pays où l'on pense sur de tels sujets. Nous eussions pu nous croire revenus à ces temps antiques où les sectes philosophiques, en s'agitant, remuaient le monde. Le monde se partagea : les penseurs austères et réguliers, ceux qui sont plus touchés de la marche sévère et précise des sciences que de leurs élans rapides, prirent parti pour M. Cuvier. Les esprits...
Seite 315 - Il faut, pour en être venu à ce point, avoir aimé bien des fois, désaimé, puis aimé encore — La passion qu'on trouve dans ce livre est grande comme l'objet qu'elle cherche , grande comme le monde qu'elle quitte.... Je ne sens pas seulement ici la mort volontaire d'une âme sainte , mais un immense veuvage et la mort d'un monde antérieur. Ce vide que Dieu vient remplir, c'est la place d'un monde social qui a sombré tout entier, corps et biens, Église et patrie '.
Seite 303 - Catholique militante, a reçu immédiatement de Jésus-Christ une puissance à laquelle toute personne de quelque état et dignité qu'elle soit, même papale, est obligée d'obéir en ce qui appartient à la Foi...
Seite 51 - Il remue toute la science et la ranime. Il rajeunit le fait par l'idée. A l'observation exacte, il mêle la conjecture; il ose. Il franchit les bornes connues; et, par delà ces bornes, il pose une science nouvelle, à laquelle il donne quelque chose de ce qu'il avait en lui-même de plus essentiellement propre et de plus marqué : de son audace, de son goût pour les combinaisons abstraites et hasardées, de ses lumières vives et imprévues.
Seite 139 - De la physiologie du système nerveux et spécialement du cerveau; recherches sur les maladies nerveuses en général et en particulier sur le siège, la nature et le traitement de l'hystérie, de l'hypochondrie, de l'épilepsie et de l'asthme convulsi'f. 2 Voll. (Paris 1821.) (Uebtr bie Çfiofïologi« bcê Sîeroenfpjlemô unb mâbefonbere beô ®eb,irnô ufw, uberf.

Bibliografische Informationen