Gottsched und seine Zeit: Auszüge aus seinem Briefwechsel zusammengestellt und erläutert

Cover
Dyk, 1848 - 402 Seiten
0 Rezensionen
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 20 - teuf fei lautet: Monsieur Quoique ravi de recevoir à la fois les deux lettres, que vous m'avez, fait l'honneur de m'écrire le 10. et le 11. dc je n'en suis pas moins surpris de voir par leur contenu, qu'on cherche à vous donner du chagrin sur des choses, qui vous vaudroient partout ailleurs des
Seite 88 - ce que nous auons fait de mieux, que les ouvrages, qui partiront de votre Société, donnent l'exemple d'un meilleur arrangement dans les frases d'une plus grande clarté etc. ce sera un grand bien qu'elle procurera a votre Langue. Je nous demande pardon Monsieur de tout ce
Seite 352 - de M. le Comte de Frise. Je vous supplie de ne me jamais donner de qualité ni de titre. L'un et l'autre sont ridicules en ce païs-ci où l'on trouve qu'un honnête homme ne peut rien porter de plus honorable que son nom tout court. J'aurai l'honneur de vous écrire plus au long
Seite 88 - sont souuent extrêmement : .. longues^ que le tour "en est fort embarrassé, le sens longtemps suspendu et confus, il est vrai que le Grec et le Latin ont assés souuent aussi ces défauts, et même dans les bons Auteurs, mais tout Grec et Latin qu'ils sont, ils ont tort, le françois scroll bien de même, si nous voulions, mais nous n'auons pas
Seite 88 - pas que M. Hausen ne soit de uos amis, ie vous prie d'obtenir de lui la grâce qu'il me lise et qu'il me donne son jugement, auquel ie déférerai beaucoup, car i'ai eu l'honneur de le uoir ici et i'ai bien senti qu'il était fort habile en Mathématique Je suis etc. *) Prof, mathes. 1726 —1743.
Seite 67 - desaven que vous trouverez joint a la lettre, il est honteux que les libraires se mettent en possession d'imprimer ce qu'ils veulent sous le nom d'un homme vivant, tous les gens de
Seite 20 - jamais à Leipsic d'un principe, que j'y croiois reçu comme généralement vrai; savoir, qu'il en est des sciences comme du commerce et que pour les faire fleurir, il faut laisser une entière liberté à ceux qui les professent.
Seite 296 - défigure un Trait de l'Histoire romaine, dont les moindres Circonstances sont connues. De tout son Sujet Crébillon ne conserve que le Caractère de Calilina. Catón, la Republ. romaine, et le Sujet de la Pièce,
Seite 88 - de ma vieillesse et le priant de le mettre dans le Journal de Leipsic. la grande difficulté est qu'il le lise, qu'il en ait le loisir et le courage car c'est un assés gros Livre, et sur une manière épineuse, comme ie ne
Seite 342 - sommes dans un Siècle où la Raison commence à prendre plus d'empire, qu'elle n'en auoit eu du moins depuis longtemps. Cela même paroist par ce que uous me dites que

Bibliografische Informationen