Cosmos, essai d'une description physique du monde; tr. par H. Faye (C. Galusky).

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 528 - La loi de l'attraction réciproque au carré de la distance est celle des émanations qui partent d'un centre. Elle paraît être la loi de toutes les forces dont l'action se fait apercevoir à des distances sensibles, comme on l'a reconnu dans les forces électriques et magnétiques. Ainsi cette loi , répondant exactement à tous les phénomènes, doit être regardée, par sa simplicité et par sa généralité, comme rigoureuse.
Seite 764 - Dans la zone équinoxiale, pendant l'année entière, tous les jours, probablement même à tous les instants, il se fait dans l'air une continuité de décharges électriques. Un observateur placé à l'équateur, s'il était doué d'organes assez sensibles, y entendrait continuellement le bruit du tonnerre.
Seite 85 - Sussex (Lettre de M. de Humboldt à SAR le duc de Sussex, sur les moyens propres à perfectionner la connaissance du magnétisme terrestre par l'établissement de stations magnétiques et d'observations correspondantes...
Seite 711 - ... les montagnes qui hérissent les plateaux des Andes, la masse du Chimborazo est formée par l'accumulation de débris trachytiques , amoncelés sans aucun ordre. Ces fragmens trachytiques , d'un volume souvent énorme , ont été soulevés à l'état solide; leurs angles sont toujours tranchans; rien n'indique qu'il y ait eu fusion, ou même un simple état de mollesse. Nulle part, dans aucun des volcans de l'équateur , on n'observe rien qui puisse faire présumer une coulée de laves; il n'est...
Seite 102 - La première tentative pour évaluer l'intensité du magnétisme sur des points trèsdistants de la surface terrestre, d'après le nombre des oscillations accomplies dans un temps donné, fut faite par Mallet en 1769. Il trouva, avec des appareils fort imparfaits, que le nombre des oscillations était exactement le même à Pétersbourg par 59° 56...
Seite 616 - LVIII, 1835, p. 83), l'oscillation du sol, due à une éruption de volcans, est pour ainsi dire locale, tandis qu'un tremblement de terre, qui, en apparence du moins, n'est lié à aucune éruption volcanique, se propage à des dislances incroyables.
Seite 82 - Une station magnétique permanente fut établie à Péking, dans un vieux cloître qui, depuis Pierre le Grand, est habité, à des intervalles périodiques, par des moines grecs. Le savant astronome Fuss, auteur des principales mesures qui ont servi à déterminer la différence de niveau entre la mer Caspienne et la mer Noire, fut désigné pour aller marquer en Chine la place des premiers établissements magnétiques. Plus tard, Kupffer, dans une tournée d'inspection, a comparé entre eux et...
Seite 532 - ... grandeur et l'aplatissement de la Terre et sa distance au Soleil et à la Lune, éléments dont la connaissance a été le fruit de longs et pénibles voyages dans les deux hémisphères. Ainsi la Lune, par l'observation de ses mouvements, rend sensible à l'astronomie perfectionnée l'ellipticité de la Terre, dont elle fit connaître la rondeur aux premiers astronomes par les éclipses.
Seite 104 - ... et l'autre plus faible. De ces quatre points, le plus fort, le foyer américain, est situé dans l'hémisphère du Nord par 52° 19...
Seite 65 - Sous l'influence décès fantaisies, on eut de bonne heure l'idée de représenter le point où devaient se réunir toutes les lignes de déclinaison magnétique par l'image matérielle d'une montagne d'aimant, voisine du pôle terrestre. Sur la carte du nouveau Continent qui fut jointe à l'édition de la géographie de Ptolémée publiée à Rome, en 1508, le pôle Nord magnétique est figuré par une Ile montagneuse, située au nord du Groenland (Gruentlant), qui est représenté comme une dépendance...

Bibliografische Informationen