Voyage dans la Basse et la Haute Egypte, pendant les campagnes du général Bonaparte, Band 2

Cover
Imprimé sur l'édition originale de Paris, aux frais et pour compte de M. Peltier, no. 14, Piccadilly West, près Hyde ParkCox, fils, et Baylis, 1802
0 Rezensionen
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite ccxxxv - L'histoire de tous les peuples démontre que pour rendre l'esclavage utile, il faut du moins le rendre doux ; que la force ne prévient point les révoltes de l'âme ; qu'il est de l'intérêt du maître que l'esclave aime à vivre ; et qu'il n'en faut plus rien attendre dès qu'il ne craint plus de mourir.
Seite cxlvii - celles de Dybéh et d'Omm-Faredje, qui sont les bouches Mendésienne et Tanitique des anciens. Entre ces deux bouches, il en existe une troisieme, qui aurait communication avec la mer, sans une digue factice formée de deux rangs de pieux, dont l'intervalle est rempli de plantes marines entassées. On trouve une bouche semblable, mais comblée,
Seite lii - dit (EUTERPE Liv. II. § CXXIV) : " sans compter le tems que l'on " employa aux ouvrages de la colline sur laquelle sont élevées les pyramides, et aux " édifices souterreins qu'il fit faire pour lui servir de sépulcre, dans une île formée par les
Seite cxlvii - les volontaires, ce vacarme nous ferait peur, et nous nous jetterions à l'eau." Ainsi le soldat Français conserve par-tout sa gaieté, et sauve par un bon mot l'ennui, ou l'idée du danger des circonstances où il se trouve. Le lac Menzaléh ne communique avec la mer que par deux bouches
Seite clxxiii - sur la foi de Strabon, marque deux lacs, mais il leur donne la même position que le P. Sicard. Les lacs de natron comprennent une étendue d'environ six lieues de longueur, sur 600 à 800 metres de largeur, d'un bord du bassin à l'autre ; ils sont séparés par des sables arides. Les deux premiers, vers le sud, portent le nom de
Seite lxxxv - en Egypte avant lui, laissa pour monument " une pyramide de briques avec cette inscription gravée sur une pierre : Ne me méprise " pas en me comparant aux pyramides de pierre. Je suis autant au-dessus d'elles que " JUPITER est au-dessus des autres Dieux ; car
Seite ccxxxi - MONGE. SUR la rive occidentale du golfe de Suez, à quatre lieues au Sud de la ville, et presque en face de la vallée de l'Egarement, se trouvent des sources qui sont indiquées sur toutes les cartes, et qui sont connues sous le nom de Fontaine de
Seite cxliv - du Lac Menzaléh. Le lac Menzaléh est compris entre deux grands golfes découpés chacun en d'autres petits golfes, et une longue bande de terre basse et peu large, qui le sépare de la mer. .Les deux golfes, en se réunissant, rentrent sur eux-mêmes, et forment la presque
Seite cxlvii - communication avec la mer, sans une digue factice formée de deux rangs de pieux, dont l'intervalle est rempli de plantes marines entassées. On trouve une bouche semblable, mais comblée, au-delà de celle d'Omm-Faredje. Ces ouvertures étaient connues des anciens, et Strabon les désigne par le nom de
Seite clxxiii - font la contrebande de natron à l'un de ces derniers et le portent à Alexandrie. On trouve de l'eau douce, plus ou moins potable, en creusant le long des lacs, sur la pente du côté du Nil. Pendant trois mois de l'année, l'eau coule abondamment à la surface * Les Sammâloùs sont, comme les Arabes Djéoùâbys, dont nous parlerons plus bas,

Bibliografische Informationen