(589 p.)

Cover
Pourrat Frères, 1839
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 466 - J'acceptai son offre cordiale; j'allai chez lui, et je corrigeai en effet quelques feuilles qu'il reprenait à mesure, et qu'il lisait pour voir si je ne le trompais point. Lui ayant inspiré par là un peu moins de défiance, j'ai retourné aujourd'hui dans la...
Seite 450 - Le tourbillon dei| événemens nous entraîne, et il faut se laisser entraîner. Ne voyez en moi, je vous prie, qu'un citoyen zélé, un philosophe un peu sceptique , mais un ami véritablement fidèle. Pour Dieu , ne m'écrivez qu'en homme, et méprisez avec moi les titres, les noms et tout l'éclat extérieur.
Seite 475 - Paris ! séjour des gens aimables et des badauds, du bon et du mauvais goût, de l'équité et de l'injustice ; grand magasin de tout ce qu'il ya de bon et de beau, de ridicule et de méchant, sois digne, si tu peux, du vainqueur que tu recevras dans ton enceinte irrégulière et crottée.
Seite 118 - Je me vois transporté tout d'un coup dans un climat dont je ne puis respirer l'air, sur un terrain où je ne puis mettre le pied, chez des gens dont je n'entends point la langue.
Seite 225 - J3oileau, les Colbert et les Luxembourg. Je suis sûr que vous êtes de mon sentiment. Vous êtes trop honnête homme pour vouloir mettre en honneur la réputation flétrie d'un coquin méprisable : aussi suis-je sûr que vous n'avez envisagé Machiavel que du côté du génie.
Seite 14 - Croyez qu'il n'ya eu de véritablement bons rois que ceux qui ont commencé comme vous par s'instruire, par connaître les hommes, par aimer le vrai, par détester la persécution et la superstition.
Seite 131 - Ce sentiment est si vif que les fatalistes ne sauraient l' étouffer en eux-mêmes : « II faut que les ennemis de la liberté avouent que notre sentiment intérieur nous assure que nous sommes libres; et je ne crains point d'assurer qu'il n'y en a aucun qui doute de bonne foi de sa propre liberté, et dont la conscience ne s'élève contre le sentiment artificiel par lequel ils veulent se persuader qu'ils sont nécessités. » dans une autre lettre (XLVIII), se gouvernent tous suivant les principes...
Seite 176 - J'avoue que tout cela me paraît très-hasardé, et que c'est un aveu, plutôt qu'une solution, de la difficulté. J'avoue enfin, monseigneur, qu'on fait contre la liberté d'excellentes objections; mais on en fait d'aussi bonnes contre l'existence de Dieu; et comme, malgré les difficultés extrêmes contre la création et la Providence, je crois néanmoins la création et la Providence, aussi je me crois libre (jusqu'à un certain point, s'entend) malgré les puissantes objections que vous me faites....
Seite 420 - C'est la philosophie leibnitzienne d'une Francaise devenue Allemande par son attachement à Leibnitz , et bien plus encore par celui qu'elle a pour vous. Voici le temps où j'aurais une grande envie de voir un...
Seite 540 - Vous devriez prendre plus de soin de votre conservation ; souvenezvous, je vous prie, combien elle m'intéresse, et combien vous devez être attaché à ce monde-ci dont vous faites les délices. Vous pouvez compter que la vie que je mène n'a rien changé de mon caractère ni de ma facon de penser. J'aime Remusberg et les jours tranquilles ; mais il faut se plier à son état dans le monde, et se faire un plaisir de son devoir.

Bibliografische Informationen