Traite de la taille des arbres fruitiers suivi de la description des greffes employees dans leur culture

Cover
Librairie agricole, 1861 - 384 Seiten
0 Rezensionen
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 331 - Ces tasseaux ont deux destinations : d'abord ils aident »au maniement des caisses, en servant de poignées par » lesquelles on saisit facilement des deux mains les petits » côtés d'une caisse ; ensuite ils servent d'arrêt pour tenir » exactement les caisses dans leur position, lorsqu'on les » empile les unes sur les autres : à cet effet, ces tasseaux
Seite 173 - ... repris, qu'il a émis de nouvelles racines, on est plus certain de sa vigueur. Un inconvénient que l'on ne peut pas éviter, c'est le coude disgracieux formé par la branche qui reste; mais il finira par disparaître en très grande partie avec le temps. Il est bien entendu qu'on a ramené le rameau B dans la ligne verticale pour lui faire prendre la même direction que le tronc. D'ailleurs si l'on craignait de ne pouvoir obtenir un bel arbre, on a la ressource de placer, à la fin du mois d'août...
Seite 332 - ... dans lesquelles chaque caisse peut être maniée sans effort par une seule personne. Dans les dimensions que j'ai proposées, chaque caisse peut contenir cent poires de beurré ou de bon-chrétien d'une belle grosseur, ou plus du double des petites espèces ; en sorte qu'une pile de quinze caisses, qui n'occupe qu'une hauteur de...
Seite 332 - ... elles s'empilent les unes sur les autres, » chacune servant de couvercle à la précédente ; et la » caisse supérieure est seule fermée, soit par une caisse » vide, soit par une plate-forme mobile en planches, de » mêmes dimensions que les caisses. On peut empiler
Seite 333 - ... à l'abri des animaux malfaisants, mais aussi dans la facilité avec laquelle se fait le service, pour soigner et trier les fruits en enlevant ceux qui viendraient à se gâter, ou dont on a besoin pour la consommation journalière; en effet, la caisse supérieure de la pile étant découverte , on examine tous les fruits avec bien plus de facilité qu'on ne peut le faire entre les tablettes d'un fruitier ordinaire. On enlève ensuite cette caisse , et on la pose à terre à côté de la pile...
Seite 333 - s'efforce d'obtenir autant qu'on le peut cette condition » dans les fruitiers ordinaires, parce qu'on a reconnu » que c'est elle qui contribue le plus à la conservation » des fruits ; mais, quelque soin que l'on prenne, il est » impossible de l'atteindre dans le local le mieux clos » avec la perfection qu'on l'obtient sans aucun soin dans
Seite 10 - ... tremper dans l'eau pendant plusieurs heures et de les planter immédiatement. Il ne faudrait pas exagérer le séjour dans l'eau des racines, car au lieu de les raviver on pourrait quelquefois, par suite d'une trop grande absorption, les rendre sujettes à >• moisir et amener alors leur pourriture/ Lorsque la plantation ne pourra avoir lieu tout de suite , il faudra mettre les arbres en jauge, abrités du froid et des ..grands vents. La mise en jauge consiste, comme on sait, à les placer dans...
Seite 331 - d'épaisseur, solidement fixées par des pointes sur le »bord inférieur des planches qui forment les parois des » caisses. Au milieu de chacun des quatre côtés de la caisse, »on fixe par des clous, près des bords supérieurs, des »morceaux de bois ou tasseaux de Om,08 ou Om,10 de » longueur sur Om705 de largeur et Om,02 d'épaisseur.
Seite 344 - D'ailleurs ces moyens ne sont vraiment praticables que pour les espaliers ; les hautes tiges ne peuvent être préservées qu'imparfaitement. Un autre procédé qui réussit assez bien, c'est l'emploi de petits miroirs à deux faces que l'on place au-dessus ou en avant des arbres que l'on veut préserver. On les attache par une ficelle longue, de manière qu'ils flottent au moindre vent. La ficelle est liée à une petite baguette flexible que l'on fixe par son extrémité opposée, soit aux branches...
Seite 291 - Elle est la plus usitée de toutes celles qu'on pratique sur la vigne; on l'emploie dans les vignobles pour changer les cépages et renouveler toutes les mauvaises variétés. Elle se fait à la même époque et de la même manière que la précédente; seulement il faut déchausser le cep et le couper horizontalement au-dessous du niveau du sol. On fend également le sujet dans le milieu de son diamètre, et comme les souches sont ordinaireDES ARBRES FRUITIERS.

Bibliografische Informationen