Krieg von 1806 und 1807: ein Beitrag zur Geschichte der preussischen Armee nach den Quellen des Kriegs-Archivs, Band 4

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 23 - Sa Majesté trouve que les observations que vous a faites le général de Deroy sont très-justes ; on ne peut pas prendre une ville d'assaut quand on n'a pas fait la brèche et quand il ya une escarpe et une bonne contrescarpe ; Sa Majesté pense que ceux qui ont pu être de l'avis d'une pareille attaque ont eu très-grand tort, car on y perdrait beaucoup de monde inutilement.
Seite 719 - Dans vos propos , monsieur le maréchal , et dans ceux que tiendront vos officiers , mais non pas par écrit , vous direz que nous ne reconnaissons plus le roi de Suède; que nous ne le reconnaîtrons que quand il aura aboli la constitution qui ôte les priviléges à la nation suédoise. .Vous parlerez de ce souverain comme d'un fou, plutôt digne de régner sur les Petites -Maisons que sur la brave nation suédoise.
Seite 18 - ... de l'après-midi, un major prussien se présenta effectivement aux avant-postes français; mais, loin d'être porteur de propositions relatives à une capitulation, il remit au commandant en chef la belle réponse que voici : « Monseigneur, « Le général Lefebvre, que Votre Altesse Impériale « a envoyé dans la place, m'a fait la proposition « dont vous l'avez chargé. Je suis on ne peut plus « touché des sentiments de bienveillance et de bonté « que Votre Altesse Impériale a bien...
Seite 234 - Je n'attache aucune importance à la place de Kosel, ni aux places de la Silésie. Je vous ai mandé de faire démolir Schweidnitz, Breslau et Brieg, et de tout concentrer sur Glogau, d'approvisionner cette place et de la tenir en bon état. « Je vous prie de me faire connaître quelle est la force nécessaire pour garder Glogau, me maintenir maître de Breslau, et contenir le pays et le prince de Pless.
Seite 18 - Impériale a bien voulu témoi« gner tant pour la garnison que pour les habitants « de la ville; mais il ne m'est pas permis d'en faire « usage avant d'avoir rempli les devoirs que j'ai en
Seite 18 - ... ville, mais il ne m'est pas permis d'en faire usage, avant d'avoir rempli les devoirs que j'ai envere le roi mon maître. Je suis convaincu que SM l'Empereur ainsi que VAI savent estimer celui qui, même dans le malheur, remplit ses devoirs.

Bibliografische Informationen