Énigmes et découvertes bibliographiques

Cover
A. Lainé, 1866 - 371 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 142 - C'est donc quelqu'un des tiens ; Car vous ne m'épargnez guère, Vous, vos bergers, et vos chiens. On me l'a dit : il faut que je me venge.
Seite 140 - Sire, répond l'agneau, que votre majesté Ne se mette pas en colère ; Mais plutôt qu'elle considère Que je me vas désaltérant Dans le courant , Plus de vingt pas au-dessous d'elle ; Et que par conséquent, en aucune façon , Je ne puis troubler sa boisson.
Seite 279 - TARTUFFE. Couvrez ce sein que je ne saurais voir ; Par de pareils objets les âmes sont blessées, Et cela fait venir de coupables pensées.
Seite 242 - ... est toute pleine, et lesquels, plus de deux heures avant le jeu, passent leur temps en devis impudiques, jeux de cartes et de dez, en gourmandise, en ivrognerie, tout publiquement, d'où viennent plusieurs querelles et batteries...
Seite 20 - ... gens qui tenaient à honneur de le confesser, de le convertir, de lui faire faire amende honorable : s'il cédait à ces persécutions, on lui enlevait ses papiers. Dans tous les cas, après sa mort, sa succession avait peine à défendre son cabinet et sa bibliothèque contre l'invasion de la confrérie de l'Index, qui faisait main basse sur tout écrit, sur tout imprimé portant témoignage des idées antireligieuses du défunt. C'est ainsi que s'épuraient les collections de livres, qui ne...
Seite 156 - La Nef de santé, avec le Gouvernail du corps humain et la Condamnation des bancquetz à la louenge de diepte et sobriété, et le Traictié des Passions de l'âme.
Seite 20 - L'auteur est connu, l'ouvrage est estimé, mais le livre a disparu. Nous sommes convaincu que, jusqu'à l'époque de la Révolution de 89, les éditions de Cyrano de Bergerac ont été détruites systématiquement par les soins infatigables de la mystérieuse confrérie de l'Index. Cette confrérie, qui faisait une guerre sourde et terrible aux ouvrages des philosophes et des libres penseurs, qu'elle avait marqués du sceau de l'athéisme ou de l'impiété, se recrutait parmi les laïques comme parmi...
Seite 349 - France, duchesse de Savoie : Loin de moy, loin de moy, tristesse, Sanglots, larmes, soupirs, Je revoy la Princesse, Qui fait tous mes désirs : O célestes plaisirs, doux transports d'allégresse! Viens, mort, quand tu voudras, Me donner le trespas, J'ay reveu ma Princesse. Finissez, finissez, mes larmes, Sanglots, plaintes et pleurs, J'ay reveu tous ses charmes, Finissez, mes douleurs.
Seite 75 - L'auteur de cette chronique scandaleuse a voulu prouver que Dussaulx, en faisant paraître sa célèbre déclamation philosophique sur le jeu (De la passion du jeu depuis les temps anciens jusqu'à nos jours, 1779), n'avait étudié son sujet que dans les livres et surtout dans ceux des philosophes.
Seite 271 - Les Subtiles et Facétieuses Rencontres de I.-B., disciple du généreux Verboquet, par luy pratiquées pendant son voyage, tant par mer que par terre.

Bibliografische Informationen