Le Droit du seigneur au moyen âge

Cover
L. Vivès, 1854 - 467 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 299 - L'adultère de la femme ne pourra être dénoncé que par le mari; cette faculté même cessera, s'il est dans le cas prévu par l'article 339. Art. 337. — La femme convaincue d'adultère subira la peine de l'emprisonnement pendant trois mois au moins et deux ans au plus. Le mari restera le maître d'arrêter l'effet de cette condamnation en consentant à reprendre sa femme.
Seite 337 - LA FOLLE JOURNÉE, ou le Mariage de Figaro, comédie en cinq actes, en prose, par M. de Beaumarchais. Représentée pour la première fois par les comédiens françois ordinaires du Roi, le mardi 27 avril 1784.
Seite 174 - La femme est obligée d'habiter avec le mari, et de le suivre partout où il juge à propos de résider (P.
Seite 184 - Que le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob soit avec vous ! que luimême vous unisse et qu'il accomplisse sa bénédiction en vous!
Seite xxviii - Histoire du Droit criminel des peuples modernes, considéré dans ses rapports avec les progrès de la civilisation, depuis la chute de l'empire romain jusqu'au dix-neuvième siècle.
Seite 78 - Dès ce moment , la servitude fut transformée en servage; le serf ayant retiré sa personne et son champ des mains de son maître, dut à celui-ci, non plus son corps ni son bien , mais seulement une partie de son travail et de ses revenus. Dès ce moment, il a cessé de servir, il n'est plus en réalité qu'un tributaire.
Seite xxiv - Études sur la condition de la classe agricole et l'état de l'agriculture en Normandie, au moyen âge.
Seite 92 - Soubise, où les vassaux étaient obligés de venir a certain jour de l'année faire la moue , le visage tourné vers les fenêtres du château, et de battre les fossés pour empêcher le bruit des grenouilles.
Seite 337 - Figaro , et je n'y ai rien trouvé qui m'ait paru devoir en empêcher l'impression et la représentation.
Seite 355 - I"r, ont été plus ou moins adoptées en Ecosse; le livre Regiam majestatem ne permet pas d'en douter. Toutes les lois féodales qu'il renferme sont conformes aux lois normandes sur les fiefs, parce qu'elles furent empruntées de celles que Guillaume avait introduites en Angleterre. Ainsi trouvonsnous en Ecosse le marcheta, parce que c'était un droit devenu féodal en France. « Or Boëthius, rencontrant ce droit dans les lois de Malcolm, et l'y...

Bibliografische Informationen