Memoires pour servir a l'histoire de l'esprit et du coeur

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 57 - Quelques crimes toujours précèdent les grands crimes. Quiconque a pu franchir les bornes légitimes Peut violer enfin les droits les plus sacrés; Ainsi que la vertu, le crime a ses degrés; Et jamais on n'a vu la timide innocence Passer subitement à l'extrême licence. Un jour seul ne fait point d'un mortel vertueux Un perfide assassin, un lâche incestueux.
Seite 209 - Une belle femme qui a les qualités d'un honnête homme est ce qu'il ya au monde d'un commerce plus délicieux; l'on trouve en elle tout le mérite des deux sexes.
Seite 56 - Je m'en confesse à toi , comme à ma bonne « patronne et maîtresse; mais aussi qu'eussé-je
Seite 197 - ... fur les abfens, ils heurtent de front & de côté comme des Beliers ; demande-t-on à des Beliers qu'ils n'ayent pas. de cornes ? de même n'efpere-t-on pas de reformer par cette peinture des naturels fi durs, fi farouches, fi indociles ; ce que l'on peut faire de mieux d'auffi loin qu'on les découvre, eft de les fuir de toute fa force & fans regarder derriere foy.
Seite 197 - ... d'être nez muets ou ftupides, ce qu'ils ont de vivacité & d'efprit leur nuit davantage que ne fait à quelques autres leur fottife : ils ne fe contentent pas toujours de...
Seite 73 - PHÈDRE. Que ces vains ornemens , que ces voiles me pèfent! Quelle importune main , en formant tous ces nœuds, A pris foin fur mon front d'affembler mes cheveux ? Tout m'afflige & me nuit, & confpire à me nuire.
Seite 235 - ... arrêté. Nous commencerons , comme lui , par la lumiere : c'eft de tous les corps qui fe font fentir à nous le plus délié, le plus approchant de l'infini en petit , c'eft pourtant celui que nous connoiflbns davantage. On l'a fuivi dans fes mouvemens , dans fes effets ; on eft parvenu à l'anatomifer, à le féparer en toutes fes parties poffibles. C'eft celui de tous les corps dont la nature intime eft le plus déve veloppée.
Seite 269 - Je conclus donc de tout ce que je viens de dire que la Lumière eft un mouvement de vibration de la matière étherée promt & droit.

Bibliografische Informationen