Lettres du cardinal Mazarin à la reine, à la princesse Palatine, etc: écrites pendant sa retraite hors de France, en 1651 et 1652

Cover
J. Renouard, 1836 - 512 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite iii - Le nom de l'éditeur sera placé en tête de chaque volume. Aucun volume ne pourra paraître sous le nom de la Société sans l'autorisation du Conseil et s'il n'est accompagné d'une déclaration du Commissaire responsable, portant que le travail lui a paru mériter d'être publié. Le commissaire responsable soussigné déclare que le tome V du PROCÈS EN NULLITÉ DE LA CONDAMNATION DE JEANNE D'ARC, préparé par M.
Seite iii - Le Conseil désigne les ouvrages à publier, et choisit les personnes les plus capables d'en préparer et d'en suivre la publication. Il nomme, pour chaque ouvrage à publier, un Commissaire responsable, chargé d'en surveiller l'exécution. Le nom de l'éditeur sera placé en tête de chaque volume.
Seite iv - VOCUÉ, lui a paru digne d'être publiée par la SOCIÉTÉ DE L'HISTOIRE DE FRANCE. Fait à Paris, le 4 5 juin Signé : L.
Seite 364 - Nicolas LANGLOIS, seigneur de Motteville, premier président de la Chambre des Comptes de Normandie.
Seite 32 - ... mais j'ai meilleure opinion de la mienne, car elle me reproche à tout moment que je ne vous en donne assez de belles marques, et me fait penser à des choses étranges pour cela, et à des moyens hardis et hors du commun pour vous revoir ; et si je ne les exécute, c'est que les uns sont impossibles, et les autres de crainte de vous faire préjudice. Car, sans cela, j'eusse déjà hasardé mille vies pour en pratiquer quelqu'un ; et...
Seite iii - Il nomme, pour chaque ouvrage à publier, un Commissaire responsable, chargé d'en surveiller l'exécution. Le nom de l'éditeur sera placé à la tête de chaque volume. Aucun volume ne pourra paraître sous le nom de la Société sans l'autorisation du Conseil, et s'il n'est accompagné d'une déclaration du Commissaire responsable, portant que le travail lui a paru mériter d'être publié. Le Commissaire responsable soussigné...
Seite 30 - DIEU ! que je serois heureux et vous satisfaite si vous pouviez voir mon cœur, ou si je pouvois vous écrire ce qu'il en est, et seulement la moitié des choses que je me suis proposé. Vous n'auriez...
Seite 19 - ... des malheurs qui arrivent au royaume, s'affligent des prospérités et, battant le pavé, décident sur tout ce qui se fait à la guerre, et s'appliquent à éplucher et rendre mauvaises toutes les bonnes actions qui se font par tant de braves officiers 1 Henri d'Escars de Saint-Bonnet, seigneur de Saint-lbal ou SaintIbard.
Seite 90 - Il ya des endroits dans votre lettre si obligeants que rien plus , car l'on voit bien que c'est le cœur qui parle. Le mien sera toujours à vous sans aucune réserve , et désormais j'estime superflu de vous rien dire là-dessus.
Seite 292 - ... si tout ce que je vous pourrai dire aura ni rime ni raison. Le roi et la reine, par un acte authentique, m'ont déclaré un traître, un voleur public, un insuffisant et l'ennemi du repos de la chrétienté après les avoir servis avec tant de marques de ma passion pour l'avancement de la paix : il n'est plus question de bien, ni de repos, ni de quoi que ce puisse être.

Bibliografische Informationen