Revue horticole

Cover
Librairie Agricole de la Maison Rustique, 1847
0 Rezensionen
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 466 - ... ne suis pas panthéiste, messieurs! Non, je ne suis pas semblable à l'enfant qui, en voyant une figure répercutée dans une glace; croit que la figure et le miroir ne sont qu'un, et tend la main pour y saisir l'image. La nature n'est, à mes yeux comme aux vôtres, que la glace immense, infinie, lumineuse, où se réfléchit son créateur. Mais je la sens si vivante, si intelligente et si divine, que je comprends et que j'excuse ceux qui m'accusent à tort de la confondre avec son Dieu.
Seite 469 - Oui, c'est dans cette pauvre enceinte depuis longtemps déserte, vidée par la mort; c'est dans ces allées envahies par les herbes, par la mousse et par les œillets des bordures; c'est sous ces vieux troncs épuisés de...
Seite 466 - Maître Paul, mon jardinier, est mort; mes arbres en sont tout tristes ! » Et , plus près de nous, Montesquieu, dans les larges allées de son château de la Brède, évoquant les ombres des empires et l'esprit des législations , comme Machiavel avant lui, et plus grand que lui, dans son rustique ermitage de San-Miniato, sur les- collines de Toscane? Voltaire, tour à tour aux Délices ou à...
Seite 283 - Dans les avautages naturels d'un pays, le climat est aussi essentiel que le sol, et il est impossible de se former une idée nette de ses propriétés et de ses ressources , à moins de connaître clairement les avantages et les inconvénients de ses différents territoires et de savoir les distinguer des effets accidentels de l'industrie1.
Seite 580 - ... encore, et placées de suite dans une serre chaude. Culture en plein air. — Je procède comme ci-dessus, et, lorsque la plante est arrivée à la hauteur désirée, je la retire du pot et la plante en pleine terre, dans une plate-bande dont le sol est composé comme je l'ai indiqué précédemment et ayant un pied de profondeur. J'ai dans mon jardin, tout auprès de mon salon, une position très-abritée et chaude, donnant au plein midi, où les Tubéreuses fleurissent parfaitement bien et...
Seite 580 - Je les laisse en cet endroit jusqu'à ce qu'elles aient poussé des tiges de 6 à 8 pouces de hauteur. A mesure qu'elles commencent à grandir, je leur donne plus d'air, afin d'en prévenir l'affaiblissement. Lorsque le pot se remplit de racines avant que la tige n'eût acquis la hauteur voulue, je rempote la plante dans un pot plus large. A l'époque de croissance que je mentionne, je les place dans un lieu plus frais, soit sous châssis, soit dans une serre tempérée, puis je les rempote dans...
Seite 283 - Norwège, produit quelques sapins, porte d'abondantes récoltes de blé en Allemagne, se couvre de riches vignobles en France, et sous le Tropique devient le siège de ces belles cultures de végétaux précieux qui donnent le sucre et les épices. Qu'at-il fallu pour amener des effets si différents? Des modifications dans la chaleur, la lumière, l'humidité, qui tiennent elles-mêmes à d'innombrables diversités dans les latitudes, dans la situation respective des terres et des mers , la direction...
Seite 466 - Je ne suis pas panthéiste, Messieurs! Non je ne suis pas semblable à l'enfant qui, en voyant une figure répercutée dans une glace, croit que la figure et le miroir ne sont qu'un, et tend la main pour y saisir l'image ! La nature n'est, à mes yeux comme aux vôtres, que la glace immense, infinie, lumineuse, où se réfléchit son Créateur. Mais je la sens si vivante, si intelligente et si divine, que je comprends et que j'excuse sans peine ceux qui m'accusent de la confondre avec son Dieu. Oui,...
Seite 47 - Tullard est excellente, et que l'eau du canal de l'Ourcq n'y manque pas. En terminant ce rapport, nous ne pouvons nous empêcher de revenir sur la beauté, sur la perfection des ReinesMarguerites de M. Tollard, sur les soins de leur culture et l'ordre de leur distribution. Nous avons vu avec un grand plaisir que M. Tollard attribue une partie du mérite de sa collection à M. Gide, jeune homme intelligent, dévoué el digne de toute confiance.
Seite 177 - Nous l'avons décrite et figurée d'après des individus vivants, dans les Annales de la Société royale d'agriculture et de botanique de Gand (tom.

Bibliografische Informationen