Cours de physique de l'École polytechnique, Band 2

Cover
Meline, Cans, 1837
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Inhalt

Vis micrométriques
10
Machine à diviser
11
Sphéromètre
12
De limpénétrabilité
13
Porosité
14
Vibrations communiquées
16
Définition du poids 83
24
machine dAtwood 74
26
SS Pge 78 Baromètre de M GayLussac
53
De la machine pneumatique Ib 79 Éprouïcttc de la machine pneumatique
55
Machine pneumatique de M Babinet
56
De la machine i comprimer lea gai
58
Élasticité de lair crèvevessie hémisphères de Magdebourg
60
Effets de la pression de Pair sur le corps humain
61
Mesure de lélasticité des gai
62
Loi de Mariotte
63
Éprouvette de la machine de compression
65
Manomètre Ib 88 Équilibre des gaz mélangés
66
La loi de Mariotte se vérifie sur les gai mélangés
67
Cuve à mercure Ib 91 Loi du mélange des gai et des liquides
69
Pression de lair surleau
71
Pompe aspirante Ib 94 Flacon de Mariotte
73
Pendule simple
74
Siphon
75
Loi de la force directrice du globe
76
Écoulements constants des liquides
77
Écoulements constants des gai
79
Propagation du son dans les solides et les liquides
80
Méthode des oscillations
85
P Lignes isodynamiques
91
Limites de lemploi du thermomètre à mercure
139
Pyromètrea servant à constater les hautes températures
141
Thermomètre différentiel
143
Thermoscope
145
Mesure hypothétique des températures
147
principe
149
Appareil Ib 166 Observation des hauteurs
150
Évaluation des températures
151
Thermomètre à poids
153
Chambre claire
164
Microscope composé
170
Relation entre les dilatations apparente et absolue dun liquide
171
Coefficient de dilatation du verre t tr ?tJ 173 Formule pour évaluer les dilatations du mercure et des solides
173
Mesure des dilatations absolues des liquides
174
16
176
Maximum de condensation de leau 157
178
SS r 855 Conditions de la pile pour les effets chimiques
190
Application des effets chimiques de la pile
191
Combinaisons produites par des actions lentes
192
Conductibilité des métaux pour lélectricité
193
Variations des conductibilités
194
860 Ondes électrique I9B 861 Polarité électrique des lames métalliques
197
680 Trajectoire delà molécule vibrante
208
Propriété de la couche superficielle de corps athermanea relativement à la chaleur rayonnante
216
Propriété particulières de la chaleur rayonnée à travers les milieux
237
433 Cristaux à deux axes
258
625 Cas de lincidence normale
259
Thermomètre adopté
260
Loi du refroidissement dans le vide
261
Conséquence de cette loi 863
264
Pouvoirs refroidissants des gai
266
Comparaison des quantités de chaleur
269
Définition des chaleurs spécifiques des solides et des liquides
270
méthode des mélanges Ib 283 Méthode par la fusion de la glace
271
Méthode du refroidissement
273
Formule relative à la dernière méthode
274
Loi des chaleurs spécifiques des atomes
275
Variation des capacités pour la chaleur
276
Thermomètres à capacité constante
277
S89 Evaluation des hautes températures par léchaulTement dune masse deau
278
646 Théorie de la polarisation circulaire
279
Définition des caloriques spécifiques des gaz 879
280
Méthode de compensation
281
647 Rotation des plans de polarisation produite par le quartz
282
648 Phénomène de coloration produit par le quartz
283
Méthode par les températures stationnaires
293
Méthode par le refroidissement du calorimètre 882
296
Fusion des solides 886
299
Liquéfaction des vapeurs et des gaz
300
Congélation des liquides 287
302
Force expansive do la glace 288
305
Exemples de liquides qui ne fournissent pas de vapeur à certaines tem pératures 291
306
Expériences de MM Dulong et Arago sur les tensions do la vapeur deau
307
Principe théorique qui expliquerait cette dernière production de chaleur
330
Chaleur et froid résultant des changements de densité des gai
331
Appareil de M GayLussac
333
Mesure de la chaleur dégagée par la compression dun gai
334
Rapport des deux caloriques spécifiques dun même gai
336
Froid produit par la vaporisation
337
Chaleur produite lors des combinaisons chimiques
338
Impossibilité actuelle dune théorie mathématique de la chaleur
339
Météorologie
340
Do latmosphère Ib 361 Des aérostats
341
Des températures de lair a la surface de la terre
344
Thermomètres à maxima et minium
345
De lhygrométrie 34g 366 Hygromètre de Saussure
347
Tables hygrométriques
348
Résultats dobservations hygrométriques
351
Mesure directe de létat hygrométrique de Pair hygromètre de Daniel
352
Théorie du mélange des fluides
366
Lois de lévaporation 368
3
Loi de son mouvement 27
6
Pendule composé 74
8
De la divisibilité 13
13
De la mobilité Ib 18 De linertie 14
14
Milieu qui transmet le son 18
18
Définition des mots force équilibre De la statique
19
Variations de la pesanteur 74
27
Hypothèse sur la constitution des corps 30
30
Définition du mot pression Ib 4S État solide
31
État fiuide
32
État liquide Ih 61 État gazeux 33
33
Principes dhydrostatiques 34
34
Loi de la transmission des pressions Ib 53 Pressions dans les liquides pesants 35
35
Surface libre dun liquide en équilibre 36
36
Mesure des sons 37
37
Caractère général des accords 39
39
121 Échelle musicale 422 Génération de la gamme accord parfait 40
40
Sons harmoniques 41
41
Cause probable de la sensation des accords 42
42
Tons et demitons dictes et bémols 43
43
Tempérament 46
46
Logarithmes acoustiques 47
47
Instruments à cordes 48
48
Instruments a vent 16
49
Coexistence des ondes sonores 53
53
Pression exercée par un liquide sur le fond du vase qui le contient
55
Pression exercée par un vase contenant un liquide sur lobstacle qui le retient
56
Résultante des pressions quun liquide exerce sur les parois du vase
57
Loi de la chaleur dégagée par la compression des gai 58
58
Des battements 69
61
Organe vocal 63
63
Explication de la voix 64
64
Agents impondérables M
66
Hypothèses sur la lumière Ih 443 Sur lidentité des causes de la chaleur et de la lumière 67
67
Du fluide élhcrc 68
68
Théorie adoptée marche suivie 69
69
Définition du rayon de lumière
76
Maximum du froid produit par lévaporation Ib 374 Hygromètre de Leslie 369
79
Loi de la réflexion de la lumière 81
81
Jets de liquide 82
82
Réfractions successives
103
Le poids dun corps pris dans lair exige une correction 83
104
Balanco hydrostatique 87
106
Aréomètres à volume constant
107
Substances cristallisées Ib 128 Frottement 109
109
Compressibilité des liquides 111
111
Elasticité de liquides viscosité 114
114
Cohésion des liquides actions des solides sur les liquides Ib 134 Phénomènes capillaires 115
115
Mesure de la distance focale dune lentille 116
116
Courbure de la surface libre dun liquide dans un espace capillaire 117
117
Influence delà surface plane qui termine un liquide Ib 138 État du liquide dans le voisinage de la surface libre 118
118
Influence des surfaces courbes qui limitent les liquides théorie des tubes
139
Faits qui dépendent du maximum de condensation de leau 158
158
Mesure des dilatations cubiques des solides 159
159
Coefficients de dilatation du fer et du platine 160
160
Mesure des dilatations linéaires des solides Hii 184 Procédé de Ramsden 162
162
Microscopes catadioptriques 170
170
Substances biréfringentes 180
180
Procédé de Lavoisier et Laplace
185
Élasticité variable des cristaux biréfringents 186
186
Piles secondaires 198
198
863 Combinaison des gai produite par des métaux 199
199
Objet de la mécanique rationnelle
200
Transport tle matière par les courants 201
201
Considérations sur la théorie de lélectricité 202
202
Relations de lélectricité avec la chaleur et la lumière 203
203
Spectres des étincelles électriques 204
204
Sur la phosphorescence A 870 De laurore boréale 205
205
Conséquence générale de la théorie de ondulations 207
207
Principe des interférences 200
209
Mesure des longueurs dondulation 211
211
Explication de la réflexion et de la réfraction 213
213
diathermanes 217
217
Expériences constatant ces propriétés particulières 218
218
Rayons de chaleur de qualités différentes
219
Perte particulière la couche superficielle dun corps émettant ou rece vant là chaleur 220
220
Ancienne théorie des accès 221
221
Pouvoirs absorbants ou admitsifa 222
222
Pouvoirs réfléchissants ou réflecteurs 223
223
Preuve expérimentale de la proportionnalité des pouvoirs émissif et ab sorbant dune même substance 224
224
Autre preuve expérimentale de leur égalité 225
225
696 Principe dHuyghens Résultante dune onde sphérique 226
226
Variations du pouvoir absorbant 227
227
Principe général du rayonnement de la chaleur 229
229
Identité de la chaleur statique quelles que soient les propriétés par ticulières et distinctes des rayons doù elle provient 230
230
Théorie de léquilibre mobile des températures 231
231
Cas particuliers où les parois de lenceinte sont sans pouvoir réflecteur
250
Cas général 233
252
649 Double réfraction du quartz dans le sens de son axe
281
651 Rotation des plans de polarisation produite par des liquides 285
285
Phénomène de coloration des lames cristallisées 287
287
Appareil Ib 654 Teintes colorées des lames minces cristallisées 288
288
655 Théorie deFresnel 290
290
05 Causes des différences de phase des faisceaux interfèrent 292
292
657 Intensités de chaque couleur dans les deux images de la lame Ib 958 Détermination des teintes 293
293
659 Constance des teintes 294
294
680 Nécessité de la petite épaisseur de la lame 295
295
Vérification de la loi de Moriotte pour de hautes pressions 297
297
Règle pour la différence de phase des faisceaux interfèrent 299
299
Mesure des hautes tensions de la vapeur deau 311 Table des tensions de la vapeur deau 300
300
Aréomètres à poids constant 90
1
Du mouvement uniforme vitesses forces instantanées 10
10
Définition du mot masse Ib 33 Proportionnalité des forces aux vitesses 17
12
Du mouvement varié forces accélératrices vitesses acquises 18
18
Mouvement uniformément varié 27 Lois du mouvement uniformément accéléré 19
19
Théorie des ondes sonores 20
20
Ondes condensantes et dIatantes 23
23
Ondes sphériques 24
24
Loi de lintensité du son 26
26
Mesure des forces célératrices constantes
28
Lois du mouvement uniformément retardé
29
le contient 37
37
Réaction des liquides en mouvement 39
39
Principe dArchimède II
40
Équilibre des liquides superposés 41
41
Effet des forces centrifuges sur les liquides Ib 63 Équilibre dun liquide dans des vases communiquants 42
42
Équilibre de liquides différents dans des vases communiquants Ib 65 Principe dhydrodynamique 43
43
Des fluides élastiques 46
46
Pression atmosphérique 70 Du baromètre Ib 71 Précautions a prendre dans la construction dun baromètre 47
47
Baromètre dans lequel le niveau de la cuvette reste fixe 48
48
Baromètre de Fortin 49
49
Les observations barométriques exigent doux sortes de corrections 50
50
Théorie physique des ombres 71
59
Baromètre à siphon
75
Images produites par de petites ouvertures 79
79
Les pesanteurs spécifiques exigent des corrections pour devenir compa rables 92
92
Mesure des dilatations et des contractions dans les combinaisons 93
93
Propriétés des corps solides 94
97
Théorie de lélasticité
114
capillaires fondée sur cette influence 119
119
Expériences de vérification 122
122
Résultats de ces expériences 123
123
Faits relatifs à la capillarité 124
124
Attractions et répulsions apparentes des corps flottants 128
128
Définition des sources de chaleur 129
129
Définition de la température 130
130
But général des thermomètres Ib 148 Construction du thermomètre à mercure 131
131
Points fixes du thermomètre 133
133
lot Échelles thermométriques 13S 151 Construction du thermomètre à alcool 134
134
Division des tubes eu parties dégale capacité 135
135
Mesure des dilatations apparentes des liquides dans le verre 130
137
Détérioration du thermomètre 138
138
Adoption du thermomètre à mercure 139
139
Résultats numériques 163
163
Mesure de la dilatation des gai procédé de H GayLussac 164
164
Loi de la dilatation des gai entre36 et 101 166
166
Mesure de la dilatation des gai à de hautes températures procédé de MM Petit et Dulong 168
168
Lois de la dilatation des gai a de hantes températures 169
169
Conséquences déduites de cette comparaison 171
171
Adoption du thermomètre à air 173
173
Pyromètre à air 174
174
De la polarisation 100
175
Formules des dilatations des gai Ib 197 Comparabilité du thermomètre différentiel 176
176
Lumière polarisée par réfraction 195
195
Direction des vibrations lumineuses 201
201
Des forces centrifugea 20
203
Effets de lélectricité
210
Électricité développée par la pression
215
597 Résultante dune onde circulaire complète 227
227
598 Résultante dune onde cylindrique 228
228
699 Définition dune zone éclairante 229
229
600 Résultante dune zone élémentaire 230
230
601 Résultante dune demionde circulaire incomplète 231
231
602 Explication de la diffraction produite par un seul bord opaque 233
233
température que lenceinte 234
234
Réflexion apparente du froid 235
235
Principe de la communication de la chaleur dans les corps solides 237
237
604 Explication des franges produites par une fente étroite 836
238
Loi du rayonnement particulaire dans lintérieur dun corps solide homo gène 239
239
Loi des températures dans un mur solide homogène Ib 257 Définition du coefficient de la conductibilité intérieure 240
240
Définition du coefficient de la conductibilité extérieure 241
241
Formules représentant les températures dune barre solide 242
242
Loi théorique des températures stationnaires dune barre solide 243
243
Expériences de vérification 244
244
Rapports des conductibilités de différents corps solides 245
245
De la théorie analytique de la chaleur 247
247
Procédés divers employés pour comparer les conductibilités des corps solides 248
248
Communication de ta chaleur dans les liquides 249
249
614 Théorie de la double réfraction 250
250
Communication de la chaleur dans les gaz 260
251
617 Propagation des ondes planes dans les milieux biréfringents 252
252

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 285 - D'. Mais lorsque la section principale de la lame n'est ni parallèle, ni perpendiculaire au plan de polarisation du faisceau, le phénomène change d'aspect : les deux images aperçues sont alors colorées , et leurs couleurs sont différentes. Si le prisme biréfringent a une épaisseur convenable, ces deux images se superposent en partie , et le lieu de leur superposition est exactement blanc -, ce qui prouve que leurs teintes sont complémentaires l'une de l'autre. La lame restant...
Seite 277 - Des procédés plus exacts ont été employés; on a reconnu que la quantité de chaleur nécessaire pour élever d'un degré la température de l'unité de poids d'un corps varie beaucoup d'une substance à une autre, et même qu'elle augmente pour un même corps avec sa température initiale.
Seite 327 - La percussion produit de la chaleur. On peut at- Chaleur due tribuer ce phénomène au rapprochement des molécules percussion. qui résulte de la percussion , et qui doit faire passer une certaine portion de chaleur latente à l'état de chaleur sensible. En effet, lorsqu'un corps solide est comprimé de manière à augmenter de densité , sa température s'élève , et quand la percussion réitérée ne produit plus une coutraction aussi forte , il ya moins de chaleur produite. C'est ce qui semble...
Seite 204 - Si le retard est d'un nombre pair de demi-ondulations, ils tendront à imprimer à chaque instant à la molécule fluide des vitesses de vibration égales et de même signe ; l'effet de leur superposition sera donc en 'quelque sorte d'augmenter l'intensité de la lumière. Mais si le retard est d'un nombre impair de demi-ondulations , les deux systèmes d'ondes tendant à imprimer au même instant à la même molécule des vitesses égales, mais de signes contraires, l'effet de leur superposition...
Seite 26 - Je carré de N. Le pendule offre donc un moyen très précis de mesurer l'intensité de la pesanteur, et de la comparer dans différents lieux-, résultats qu'on ne pourrait obtenir avec la machine d'Atwood , par la difficulté de connaître l'effet des rouages. Le pendule peut aussi servir à confirmer ce principe, que la pesanteur agit de la même manière sur tous les corps-, car l'expérience donne une égale durée d'oscillation, pour des pendules de même longueur et de substances différentes....
Seite 263 - La vitesse de refroidissement d'un corps , due au contact seul d'un gaz, dépend, pour un même excès de température, de la densité et de la température du fluide; mais cette dépendance est telle , que la vitesse du refroidissement reste la même si la densité et la température du gaz changent de manière que l'élasticité reste constante.
Seite 131 - F soient très près des extrémités planes A et B de l'aimant, mais sans les toucher, lorsque ce dernier dans son mouvement se trouve directement au-dessous du fer doux. Un même fil de cuivre recouvert de soie, et ayant ses extrémités en P et Q , s'enroule dans le même sens autour des branches verticales EG , HF, du fer doux , où il forme plusieurs milliers de tours. D'après cette disposition, l'influence de l'aimant développe du magnétisme dans le fer doux -, mais le sens de l'aimantation...
Seite 195 - Les métaux ne sont pas les seules substances dans lesquelles on remarque cette propriété. Le charbon , la pierre ponce , la porcelaine , le verre , le cristal de roche , déterminent aussi la combinaison des gaz hydrogène et oxigène à des températures moindres que 35o°. Parmi les sels, le spath fluor n'exerce qu'une action à peine sensible , et qui pourrait bien n'être due qu'aux matières étrangères dont il est difficile de le trouver entièrement privé.
Seite 345 - ... est pareillement attaché à la même gorge , de manière à tendre constamment le cheveu; avec la poulie se meut une aiguille, dont l'extrémité indique sur un cadran si le cheveu s'allonge ou se raccourcit. Les cheveux dans leur état ordinaire sont enveloppés d'une matière grasse qui les soustrait en partie à l'humidité, et qui...
Seite 291 - ... d'équarrissage , assemblés à trait de Jupiter, et solidement fixés par des liens de fer aux voûtes et à la charpente qui supportait anciennement les cloches. Par ces attaches multipliées, on évitait les flexions qui auraient pu rompre la colonne de verre qui devait y être appliquée.

Bibliografische Informationen