Bibliothèque du médecin-pratician: ou, Résumé général de tous les ouvrages de clinique médicale et chirurgicale, do toutes les monographies, de tous les memoires de médecine et de chirurgie pratiques, anciens et modernes, publiés en France et à l'ótranger, Band 4

Cover
J.-B. Bailliero, 1845
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 308 - Plus le rétrécissement est prononcé et opiniâtre ; en d'autres termes, plus l'urètre offre de difficultés au cotftétérisme , à la libre excrétion des urines, plus aussi j'ai soin de m'armer d'un cathéter de plus en plus volumineux. Un pareil paradoxe dut révolter les esprits sages, modérés. Une polémique s'ouvrit; elle ne manqua ni de vivacité ni d'aigreur, surtout du côté de Mayor.
Seite 323 - ... dilatation du point rétréci, manière de dilater qui n'est ni la moins efficace, ni la moins prompte, mais qu'on doit avoir soin de graduer d'après les effets qu'elle produit. Ce traitement eut tout le succès qu'on pouvait en attendre. Je retirai, soit de la partie membraneuse de l'urèthre, soit de l'excavation qui s'était formée entre la prostate et le rectum, deux cent vingt petits calculs, ayant tous les mêmes caractères chimiques, mais tous différents par leur forme, leurs facettes,...
Seite 361 - Les urines s'arrêtèrent tout à fait ; en trente heures, une suppuration gangréneuse survint et parut se borner dans une étendue longue et large comme la main. La pierre était au centre, et ceux qui le traitaient furent bien étonnés de ce que, au bout de sept jours, le malade allant à la selle, l'eschare gangréneuse et la pierre tombèrent dane son pot de chambre.
Seite 152 - ... d'urètre, ou du moins la partie de ce canal où se trouve le sphincter manquant , elle rendait involontairement ses urines ; j'en ai vu une autre qui avait tout l'extérieur de la vulve, le clitoris, les nymphes et les grandes lèvres bien conformés, mais à qui il manquait tout l'urètre et le col de la vessie ; elle rendait ses urines à l'entrée du vagin , par un trou assez large pour y mettre le petit doigt.
Seite 416 - Bientôt après , il vint demander à M. Ricord l'opération qu'il avait d'abord refusée » Le malade fut placé sur le bord d'un lit élevé comme pour l'opération de la taille. Un cathéter à large cannelure ayant été introduit dans la vessie par...
Seite 20 - ... du col de la vessie, tendent la barrière et la rendent plus saillante. Après avoir fait une ou deux incisions, on ramène la lame dans sa gouttière par une traction exercée sur un anneau extérieur; puis , en tirant sur la rondelle du tube interne , le bouton qui écartait les deux branches rentre dans l'échancrure , et l'instrument redevient ce qu'il était au moment de l'introduction, c'est-à-dire une sonde ordinaire avec deux anneaux latéraux , trois vis de pression et un petit anneau...
Seite 109 - ... latéraux, que l'urètre est aplati latéralement , et qu'il existe , en avant vers le pubis, en arrière vers le rectum, les deux sillons dont j'ai parlé. Dans ces cas, les anneaux de la sonde ne changent point de direction , mais les mouvements d'élévation et d'abaissement sont plus étendus que dans l'état normal. On observe , au contraire , une inclinaison des anneaux à droite ou à gauche si la tuméfaction de la prostate...
Seite 207 - En général, ils sont d'autant plus rapprochés et plus longs que la maladie est plus ancienne. Lorsqu'ils affectent le type quotidien, c'est ordinairement le soir, la nuit ou au moment de la digestion qu'ils ont lieu. Le défaut d'occupation et de distraction, tout ce qui peut exaspérer la sensibilité , et surtout la crainte de ne pouvoir uriner quand le besoin s'en fera sentir, contribuent à les provoquer. Moins la vessie contient d'urine , plus il ya de peine à la rendre, et plus les souffrances...
Seite 38 - Ces moyens n'ayant produit aucun effet, on eut recours à la cautérisation, qui fut deni fois pratiquée an col de la vessie , mais sans plus de résultat. Peu de temps après, le malade entra à l'hôpital Beaujon, dans le service de M. Blandin, qui s'assura, par le cathétérisme, de la liberté de l'urètre , prescrivit plusieurs applications de sangsues au périnée, et détermina une éruption à l'hypogastre par l'apposition d'un emplâtre stibié. Le malade quitta l'hôpital au bout de deux...
Seite 148 - ... d'établir des généralités sur deux faits. « Quoique j'aie vu beaucoup d'affections de la prostate , je n'ai encore rencontré le cancer qu'un petit nombre de fois : chez un homme, entre autres , qui mourut dans le service des calculeux , •peu de temps après son admission , sans avoir subi aucun traitement , et avant même qu'on eût eu le temps de détermincr la nature de sa maladie.

Bibliografische Informationen