Oeuvres de Boileau, Band 1

Cover
Lefevre, 1821 - 970 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 350 - Jamais Iphigénie, en Âulide immolée', N'a coûté tant de pleurs à la Grèce assemblée, Que dans l'heureux spectacle à nos yeux étalé En a fait, sous son nom, verser la Champmeslé 2 . Ne crois pas toutefois, par tes savants ouvrages, Entraînant tous les cœurs, gagner tous les suffrages.
Seite 351 - Sitôt que d'Apollon un génie inspiré Trouve loin du vulgaire un chemin ignoré , En cent lieux contre lui les cabales s'amassent ; Ses rivaux obscurcis autour de lui croassent ' ; Et son trop de lumière , importunant les yeux 2 , De ses propres amis lui fait des envieux. La mort seule ici-bas 3 , en terminant sa vie,
Seite 405 - est un feu qu'il faut nourrir. Et qui s'éteint, s'il ne s'augmente. Sans cesse poursuivant ces fugitives fées ', On voit sous les lauriers haleter les Orphées. Leur esprit toutefois se plaît dans son tourment, Et se fait de sa peine un noble amusement. Mais je ne trouve point de fatigue si rude
Seite 141 - Qui marchent sur la terre, ou nagent dans la mer, De Paris au Pérou, du Japon jusqu'à Rome, Le plus sot animal, à mon avis, c'est l'homme. Quoi ! dira-t-on d'abord, un ver, une fourmi, Un insecte rampant qui ne vit qu'à demi, Un taureau qui rumine, une chèvre qui broute, Ontl'esprit mieux
Seite 376 - Chacun pris dans son air est agréable en soi : Ce n'est que l'air d'autrui qui peut déplaire en moi. Ce marquis étoit né doux, commode, agréable : On vantoit en tous lieux son ignorance aimable. Mais, depuis quelques mois devenu grand docteur, II a pris un faux air, une sotte hauteur
Seite 67 - A MOLIÈRE". • RARE et fameux esprit, dont la fertile veine Ignore en écrivant le travail et la peine ; Pour qui tient Apollon tous ses trésors ouverts, Et qui sais à quel coin se marquent les bons vers ; Dans les combats d'esprit, savant maître d'escrime ', Enseigne-moi, Molière, où tu trouves la rime
Seite 373 - Rien n'est beau que le vrai 3 : le vrai seul est aimable ; II doit régner par-tout, et même dans la fable : De toute fiction l'adroite fausseté Ne tend qu'à faire aux yeux briller la vérité. Sais-tu pourquoi mes vers sont lus dans les provinces 4,
Seite 69 - Quand je veux dire blanc, la quinteuse dit noir; Si je veux d'un galant dépeindre la figure ', Ma plume pour rimer trouve l'abbé de Pure ; Si je pense exprimer un auteur sans défaut, La raison dit Virgile, et la rime Quinault 2
Seite 91 - On dit qu'on l'a drapé dans certaine satire 3 ; Qu'un jeune homme .. Ah ! je sais ce que vous voulez dire, A répondu notre hôte : « Un auteur sans défaut, « La raison dit Virgile, et la rime Quinault. » — Justement. A mon gré, la pièce est assez plate. Et puis, blâmer Quinault! Avez-vous vu
Seite 338 - et part avec l'éclair, Je vais faire la guerre aux habitants de l'air. Une table au retour, propre et non magnifique, Nous présente un repas agréable et rustique : Là, sans s'assujettir aux dogmes du Broussain, Tout ce qu'on boit est bon, tout ce qu'on mange est sain : La maison le fournit, la fermière

Bibliografische Informationen