Die philosophischen schriften von Gottfried Wilhelm Leibniz, Band 1

Cover
Weidmann, 1875
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 383 - Quant à la sixième supposition, il n'est pas nécessaire que ce que nous conterons des choses hors de nous, leur soit parfaitement semblable, mais qu'il les exprime, comme une ellipse exprime un cercle vu de travers, en sorte qu'à chaque point du cercle il en réponde un de l'ellipse et vice versa, suivant une certaine loy de rapport.
Seite 403 - Je ne conçois point d'indivisibles physiques sans miracle , et je crois que la nature peut réduire les corps à la petitesse que la géométrie peut considérer. M. Ozannam ne disconviendra pas que je ne lui aye donné les premières vues de la quadrature du cercle, dont nous avons parlé lui, et moi, et je lui en aurois communiqué ma démonstration s'il me l'avoit demandée. Il avouera...
Seite 329 - Du reste, Monsieur, je ne crois pas bien des choses que vous dites de M. Descartes. Quoique je puisse démontrer qu'il s'est trompé en plusieurs endroits , je vois clairement , ou je suis le plus stupide des hommes , qu'il a eu raison dans certaines choses que vous reprenez en lui.
Seite 384 - Dieu a prise de la créer ; mais cette résolution enveloppe des rapports à tout l'univers, Dieu ayant le tout en veue en prenant résolution sur chaque partie, car plus on est sage et plus on a des desseins liés. Quant à la question, s'il ya de l'étendue hors de nous, ou si elle n'est qu'un phénomène, comme la couleur, vous avés raison de juger qu'elle n'est pas fort aisée. La notion de l'étendue n'est pas si claire qu'on se l'imagine.
Seite 425 - ... ni de les modifier en aucune manière, et que réciproquement Dieu peut faire une construction dans l'âme (soit que ce soit une machine d'une nouvelle espèce, ou non) par le moyen de laquelle toutes les pensées et modifications, qui correspondent à ces...
Seite 382 - par exemple le principe de contradiction, item que dans toute proposition véritable la notion du prédicat est enfermée dans celle du sujet, et quelques autres axiomes de cette nature, et si nous en pouvions prouver bien des choses aussi démonstrativement que le font les géomètres, ne trouveriés vous pas que cela seroit de conséquence?
Seite 332 - ... ne suffit pas pour conclure jusqu'où va la distinction de ce qui est étendu et de ce qui pense, parce qu'on peut dire que c'est peut-être notre ignorance qui les distingue, et que la pensée renferme l'étendue d'une manière qui nous est inconnue. « Cependant je suis persuadé de toutes les vérités susdites , nonobstant l'imperfection des preuves ordinaires, à la place desquelles je crois de pouvoir donner des démonstrations rigoureuses.
Seite 340 - Conversations chrétiennes de M. l'abbé C.atelan et les Méditations métaphysiques de M. l'abbé de Lanion ont tant de rapport à vos pensées de la Recherche de la Vérité, que je ne crois pas m'être fort trompé en vous joignant.
Seite 359 - ... que l'ordre immuable de ses divines perfections, qu'il aime invinciblement et qu'il ne peut démentir ni négliger; et qu'ainsi son ouvrage est le plus parfait qu'il puisse être, non absolument néanmoins, mais comparé aux voies qui en sont exécutrices; car Dieu ne s'honore pas seulement par l'excellence de son ouvrage, mais encore par la simplicité et la fécondité, par la sagesse des voies. De tous les composés possibles de l'excellence des ouvrages et de la sagesse des voies, celui qui...
Seite 370 - Ainsi la nature du cercle avec ses proprietez est quelque chose d'existant et d'éternel : c'est-à-dire il ya quelque cause constante hors de nous qui fait que tous ceux qui y penseront avec soin trouveront la même chose et que non seulement leurs pensées s'accorderont entre elles ; ce qu'on pourroit attribuer à la nature seule de l'esprit humain, mais qu'encor les phénomènes ou expériences les confirmeront lorsque quelque apparence d'un cercle frappera nos sens. Et ces phénomènes ont nécessairement...

Bibliografische Informationen