Arbres fruitiers: leur culture en Belqique et leur propagation par la graine: ou, Pomonomie Belge, expérimentale et raisonnée, Band 2

Cover
L. Dusart et H. Vandenbroeck, 1836
0 Rezensionen
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 8 - ... l'âge de la variété reste à l'abri du soupçon. Quand la cause provient de l'âge, aucun remède ne peut le guérir; le mal est persistant. Quand des causes étrangères , et qu'il dépend de nous d'éviter, rendent le mal passager, l'effet cesse dès que la cause discontinue d'agir, car l'art, peut faire disparaître ce qu'il a contribué à faire naître. Une forme vicieuse qu'on s'obstine à faire prendre et garder à l'arbre; une taille intempestive, trop longue ou trop courte; un sol...
Seite 8 - ... l'art, peut faire disparaître ce qu'il a contribué à faire naître. Une forme vicieuse qu'on s'obstine à faire prendre et garder à l'arbre; une taille intempestive, trop longue ou trop courte; un sol infécond ou trop humide; une exposition où le jour et l'air ne peuvent circuler librement, sont autant de causes de la souffrance artificielle que l'arbre et son fruit peuvent éprouver. L'âge d'une variété date du moment où elle a pris naissance de graine; son premier pas vers la vieillesse...
Seite 8 - ... provient de l'âge, aucun remède ne peut le guérir; le mal est persistant. Quand des causes étrangères , et qu'il dépend de nous d'éviter, rendent le mal passager, l'effet cesse dès que la cause discontinue d'agir, car l'art, peut faire disparaître ce qu'il a contribué à faire naître. Une forme vicieuse qu'on s'obstine à faire prendre et garder à l'arbre; une taille intempestive, trop longue ou trop courte; un sol infécond ou trop humide; une exposition où le jour et l'air ne peuvent...
Seite 1 - On se plaint généralement et avec raison de la décadence des espèces fruitières anciennes; tout le monde remarque les vices des anciens fruits, tout le monde les avoue, s'en plaint et s'en désole. Je ne connais rien d'aussi déplorable, en fait de culture, que d'élever un arbre dans l'espoir de jouir de son fruit et de le voir tomber en ruine au moment où cet espoir devrait se réaliser. Est-il rien de plus décourageant que de perdre ses peines dans...
Seite 1 - Est-il rien de plus décourageant que de perdre ses peines dans l'éducation des arbres greffés, sans espoir d'être récompensé de ses soins par leur beauté future? Ils sont assaillis dès leur berceau par toutes les souffrances de la vieillesse; on accuse le sol, on en veut au temps, le sujet reçoit sa part des reproches; enfin ce qui est seul repréhensible, l'âge de la variété reste à l'abri du soupçon.

Bibliografische Informationen