Frédéric II, roi de Prusse: et la nation allemande, Band 1

Cover
B. Devaux, 1866
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 192 - La parole d'un particulier n'entraîne que le malheur d'un seul homme , celle des souverains, des calamités générales pour des nations entières. Ceci se réduit à cette question : vaut-il mieux que le peuple périsse, ou que le prince rompe son traité?
Seite 130 - Machiavel corrompit la politique, et entreprenait de détruire les préceptes de la saine morale. Les erreurs de l'un n'étaient que des erreurs de spéculation; celles de l'autre regardaient la pratique. Cependant il s'est trouvé que les théologiens ont sonné le tocsin et crié l'alarme...
Seite 271 - Si donc on veut réduire les causes des progrès de la réforme à des principes simples, on verra qu'en Allemagne, ce fut l'ouvrage de l'intérêt; en Angleterre, celui de l'amour; et en France, celui de la nouveauté ou peut-être d'une chanson.
Seite 143 - ... consentait à la vérité à ce que le roi démembrât une lisière de ce duché ; c'était trop peu pour contenter les désirs d'un jeune roi ambitieux, qui voulait tout ou rien. Remarquons sur toute chose que l'empereur Charles VI ne s'en était pas tenu à une simple garantie du duché de Bergue, mais qu'il en avait promis la possession au roi de Pologne, électeur de Saxe, et que durant l'ambassade du prince de Lichtenstein à Paris, il avait donné une promesse toute pareille au prince de...
Seite 310 - Il est difficile de prevoir comment cette acquisition pourrait se faire. La maniere la plus sure serait de conquerir la Boheme et la Moravie, et de les troquer avec la Saxe...
Seite 64 - Polonais curent contre l'ordre Teutonique, qui la possédait alors. Ce pays est situé entre le royaume de Prusse, dont il n'est séparé que par la Vistule de l'occident, la Poméranie ultérieure le côtoie, du nord il a la mer, et du midi il a la Pologne. Ce pays étant acquis, non seulement l'on se fait un passage entièrement libre de Poméranie au royaume de Prusse, mais l'on bride les Polonais, et l'on se met en état de leur prescrire des lois, par la raison qu'ils ne peuvent se défaire...
Seite 191 - Il me paraît clair et évident qu'un particulier doit être attaché scrupuleusement à sa parole , l'eùt-ilmême donnée inconsidérément. Si on lui manque, il peut recourir à la protection des lois ; et, quoi qu'il en arrive, ce n'est qu'un individu qui souffre ; mais à quels tribunaux un souverain prendra-t-il recours , si un autre prince viole envers lui ses engagemens?
Seite 195 - États par eux-mêmes ; et ceux qui se reposent sur la bonne foi de leurs ministres , et qui se laissent gouverner par ceux qui ont pris de l'ascendant sur leur esprit. Les souverains de la première espèce sont comme l'âme de leurs...
Seite 292 - Hanovre; il ya là de quoi piller; le trésor du roi d'Angleterre est bien fourni : le roi n'a qu'à le prendre : c'est, monsieur, une bonne capture.
Seite xv - ... élevant des mausolées à ses chiens ; il avait marqué sa sépulture auprès d'eux, moins par mépris des hommes que par ostentation du néant. On m'a conduit au nouveau palais, déjà tombant. On respecte dans l'ancien château de Potsdam les taches de tabac, les fauteuils déchirés et souillés, enfin toutes les traces de la malpropreté du prince renégat. Ces lieux immortalisent à la fois la saleté du cynique, l'impudence de l'athée, la tyrannie du despote et la gloire du soldat.

Bibliografische Informationen