Abbildungen der Seite
PDF
[merged small][graphic][graphic][graphic]

DE S A R B R E S
F R U I T I E R S ;

[ocr errors]

LEUR FIGURE, LEUR DEsCRIPTION,
L E U R C U L T U R E , &c.

Par M. DUHAMEL DU MONCEAU, de l'Académie Royale des
Sciences ; de la Société Royale de Londres; des Académies de Petersbourg,

de Palerme, & de l'Institut de Bologne ; Honoraire de la Société d'Edim-
| bourg, & de l'Académie de Marine ; Associé à plusieurs Sociétés d'Agricul-
· ture ; Inspecteur Général de la Marine.

[ocr errors]

A P A R I S ,
Chez { S A IL LA NT , Libraire, rue Saint.Jean de Beauvais.

D ES A IN T, Libraire, rue du Foin.

M. D C C. L X V I I I.
AvEc APPRc BATI o N ET PR I VI L E G E DU Ro I.

[graphic]
[graphic]
[ocr errors][ocr errors][merged small]

É TUDIER les Ouvrages du Créateur, contempler l'admirable spectacle de la Nature, est une occupation bien . digne de l'homme qui pense. Dans quelque point de vue qu'il se place, il n'apperçoit rien qui ne mérite son attention, rien qui ne le conduise à faire des réflexions utiles. Mais dans la variété infinie d'objets qui composent cet immense tableau, ceux qu'on nomme de premiere nécessité doivent le toucher plus que tous les autres ; tels sont les Bleds, la Vigne, les Bois, les Bestiaux, ressources principales pour sa vie, sa sûreté , & même ses plaisirs.

OUTRE ces objets précieux, la Nature lui en offre d'autres, qui, sans être aussi intéressants, peuvent arrêter ses regards & mériter ses soins. L'agrément & l'utilité des Arbres fruitiers , doivent leur assurer le premier rang dans cette classe.A leurs fleurs, l'un des plus beaux ornements des Jardins au Printemps, succedent les fruits qui sont la partie la plus brillante des richesses de l'Eté & de l'Automne. Pendant toute l'année ils fournissent nos tables de mets d'autant plus agréables qu'ils flattent & réveillent le goût à la fin des repas les plus somptueux & les plus recherchés. Le parfum , la fraîcheur, la saveur , la délicatesse des bons fruits sont des qualités avouées de tout le monde : mais plusieurs prétendent que l'usage en est dangereux , & que, pour être servi dans des vases précieux, cet aliment n'en est pas moins contraire à la santé ; qu'étant froid, il produit dans l'estomac des crudités qui

troublent les digestions, font un mauvais chyle, & occasionnent des fievres opiniâtres , & souvent vermineuses. J'ai rapporté dans mes Observations Botanico-Météorologiques des faits bien constatés qui déchargent les fruits de ces accusations , & plusieurs célebres Médecins les ont · pleinement justifiés de reproches qui ne doivent tomber que sur l'intempérance de ceux qui, s'abandonnant à leur appétit, en usent sans modération. Si je n'étois retenu par les bornes d'une Préface qui ne peut être trop courte, je démontrerois facilement que cette nourriture délicieuse , & unique de nos premiers peres , n'est devenue nuisible que parce que l'homme s'y livre sans réserve.

JE n'ai garde cependant de conseiller à tout le monde indistinctement de manger de toutes sortes de fruits. Sur cet aliment comme sur tout autre, chacun doit déterminer d'après sa propre expérience l'usage qu'il en peut faire, tant pour la quantité, que pour l'espece. Mais aussi il seroit inconsidéré de vouloir proscrire sans restriction tous les fruits de dessus nos tables : j'en appelle à tous les âges & à tous les Peuples qui ont constamment recherché les fruits. L'assurance de leurs suffrages, autant que le goût que j'ai pour les bons fruits, m'a porté dans le temps même où j'étois occupé des objets de la premiere nécessité, la Culture des Terres, la Conservation des Grains, le rétablissement des Forêts, &c. (*) à rassembler dans nos Jardins les meilleures especes d'Arbres fruitiers , à les décrire , à les faire dessiner par les plus habiles Artistes dans la vue de composer l'Ouvrage que je donne aujourd'hui au Pu

(*) Les Eléments d'Agriculture, 2 vol. in - 12 ; le Traité de la Conservation des Grains, 2 vol. in-12. & le Traité des Bois & Forêts en 8 vol. in-1°. se trouvent chez L. F. DELAToUR, Libr. rue S. Jacques.

« ZurückWeiter »