La vie des animaux illustrée description populaire du règne animal, Band 2

Cover
J.B. Baillière, 1869
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 318 - ... Telle est leur force et la richesse de leur appareil nerveux qu'ils peuvent tuer les plus grands animaux, pourvu qu'ils fassent agir leurs organes avec ensemble et dans une direction favorable. On a dû changer le chemin qui traversait la steppe d'Uritucu parce que les Gymnotes s'étaient accumulés en si grande quantité dans une petite rivière, que chaque année un nombre considérable de chevaux en la passant à gué, étaient frappés d'engourdissement et se noyaient. Tous les autres poissons...
Seite 356 - 1° Les vignerons de l'Armagnac ont une alimentation suffisante : ils font par jour quatre repas, dont deux avec de la viande. « 2° Ceux du Morvan ne mangent de la viande qu'une fois par an, le jour de la fête communale ; ils se nourrissent ordinairement de pain et de pommes de terre assaisonnées de lait ou de graisse. « 3° Les paysans du Maine mangent de la viande deux fois par an : le jour de la fête communale et le mardi gras.
Seite 111 - Ils étaient très tranquilles et supportaient paisiblement tout ce que leur faisaient les hommes qui les trouvèrent. Les quatorze Rats furent portés vivants dans la chambre du forestier, où arrivèrent bientôt une foule de gens, curieux de voir cette monstruosité. Quand la curiosité publique fut satisfaite, les batteurs les transportèrent en triomphe dans la grange et les tuèrent tous à coups de fléau. Ils prirent ensuite deux fourches, les transpercèrent, tirèrent de toutes leurs forces...
Seite 358 - Évaluons maintenant les ressources que pourrait nous fournir l'introduction de la viande de cheval dans notre alimentation ; c'est là une question de la plus haute importance. Nous avons en France, d'après plusieurs statistiques, trois millions de chevaux, auxquels il faut ajouter quatre cent mille mulets ; en admettant qu'il en meure chaque année le quinzième, nous arrivons au chiffre de 226,000 chevaux, qui donneront 50,774,000 kil. de viande, ce qui fait 1,529 kil. par jour. Or, d'après...
Seite 260 - ... comme dans les autres, mais composé de trois lignes droites; l'intérieure perpendiculaire à l'épine du dos, et les deux autres parallèles à cette épine. « Les pièces qui composent les boucliers et les bandes sont irréguliêres, rudes et faites chacune d'une multitude de pièces irréguliêres elles-mêmes, et semblables à des fragments de pierres.
Seite 331 - On juge assez bien du naturel et de l'état actuel de l'animal par le mouvement des 'oreilles : il doit, lorsqu'il marche , avoir la pointe des oreilles en avant. Un cheval fatigué a les oreilles basses ; ceux qui sont colères et malins portent alternativement l'une des oreilles en avant et l'autre en arrière: tous portent les oreilles du côté où ils entendent quelque bruit; et lorsqu'on les frappe sur le dos ou sur la croupe , ils tournent les oreilles en arrière. Les chevaux qui ont les...
Seite 134 - ... l'indice de l'imminence du péril; car, à ce signal, les petits saisissent avec leur bouche les tétines et s'y greffent en quelque sorte. Ainsi soudés à leur mère, ils se laissent entraîner par elle loin du nid sans faire aucun mouvement. Le danger at-il disparu, celle-ci les ramène de la même manière, et si, par cas fortuit, l'un d'eux s'est détaché de la mamelle, elle va à sa recherche et le rapporte entre ses lèvres, à l'exemple d'une foule d'autres Mammifères. Cet instinct...
Seite 111 - ... ensuite deux fourches, les transpercèrent, tirèrent de toutes leurs forces en sens opposé, et sous cet effort trois Rats se séparèrent du groupe. Leur queue n'en fut point arrachée; elle paraissait intacte, et montrait seulement l'empreinte des autres queues, à la façon d'une courroie qui aurait été longtemps serrée par une autre. Les vingt-huit furent apportés à l'auberge et exposés aux yeux de tous les curieux.
Seite 317 - Pendant leur sommeil , des chauves - souris monstrueuses leur sucent le sang, comme des vampires , ou s'attachent à leur dos , et y font des plaies purulentes, dans lesquelles viennent s'établir des mosquitos, des hippobosques et tout un essaim d'insectes armés d'aiguillons. Telle est la misérable vie que mènent les animaux dans la steppe , quand l'ardeur du soleil a tari l'eau sur la surface de la terre. Lorsque enfin après une longue sécheresse arrive la bienfaisante saison des pluies ,...
Seite 352 - Incitatus , que la veille des jeux du cirque, il envoyait des soldats pour ordonner le silence dans le voisinage , afin que le cheval dormît plus tranquillement. Il fit faire à cet animal une écurie de marbre, une auge d'ivoire , des harnais de pourpre (1) , des colliers de perles.

Bibliografische Informationen