Poetische Werke, Band 2

Cover
J. G. Fleischhauer, 1775
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 4 - Il ya de certaines choses qu'on n'entend jamais quand on ne les entend pas d'abord : on ne fait point entrer certains esprits durs et farouches dans le charme et dans la facilité des ballets de Benserade et des fables de La Fontaine. Cette porte leur est fermée , et la mienne aussi...
Seite 4 - C'est un bâtiment qu'il faudrait reprendre par le pied; il y auroit trop d'affaires à le réparer : et enfin, nous trouvions qu'il n'y avoit qu'à prier Dieu pour eux; car nulle puissance humaine n'est capable de les éclairer. C'est le sentiment que j'aurai toujours pour un homme qui condamne le beau feu et les vers de Benserade, dont le roi et toute la cour a fait ses délices, et qui ne connoît pas les charmes des Fables de La Fontaine.
Seite 147 - HANS : pray let me crave Your Name, Sir. SATAN. Sir, your Slave : I did not look upon your Feet : You'll pardon Me : Ay, now I see't : And pray, Sir, when came You from Hell ? Our Friends there, did You leave Them well ? All well : but pr'ythee, honest HANS...
Seite 174 - em all : Not Casfar's emprefs would I deign to prove ; No, make me miftrefs to the man I love.
Seite 106 - S'il ne parloit , je croirois le voir là. La Fable ne veut rien de forcé , de bizarre. Par exemple , je me déclare Pour le Renard gafcon qui...
Seite 4 - ... fables de La Fontaine ; cette porte leur est fermée, et la mienne aussi ; ils sont indignes de jamais comprendre ces sortes de beautés, et sont condamnés au malheur de les improuver et d'être improuvés aussi des gens d'esprit.
Seite 265 - Il en avertit le berger ôc lui confeilla de le faire pourfuivre par fes chiens. Je m'en garderai bien , lui répondit le berger. Ce loup que vous voyez, n'eft là que pour détourner mon attention...
Seite 206 - A bedftead of the antique mode, Compaft of timber many a load, Such as our anceftors did ufe, Was metamorphos'd into pews ; Which ftill their ancient nature keep By lodging folks difpos'd to fleep. The...
Seite 223 - De renoncer à tout conte frivole. Et quand juré ? C'eft ce qui me confond. Depuis deux jours j'ai fait cette promeífe, Fuis fiez - vous à rimeur qui répond Ô i D'un feul moment.
Seite 265 - Ce loup que vous voyez n'eft là que pour détourner mon attention , ôc un autre loup qui eft caché de l'autre côté n'attend que le moment où je lâcherai mes chiens fur celuici pour m'enlever une brebis. Le...

Bibliografische Informationen