Vie de Frédéric II, roi de Prusse: accompagnée d'un grand nombre de remarques, pièces justificatives & anecdotes, dont la plupart n'ont point encore été publiées, Band 4

Cover
chez J.G. Treuttel, 1787
0 Rezensionen
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 326 - Ah, sire," dit le jeune homme, en se précipitant à genoux, "on veut me perdre; je ne sais ce que c'est que cet argent que je trouve dans ma poche.
Seite 190 - Ne cesserez-vous point, vous et les rois vos confrères, de ravager cette terre que vous avez, dites-vous, tant d'envie de rendre heureuse?
Seite 106 - Souvent un peu de vérité Se mêle au plus grossier mensonge : Cette nuit, dans l'erreur d'un songe, Au rang des rois j'étais monté. Je vous aimais, princesse, et j'osais vous le dire! Les dieux à mon réveil ne m'ont pas tout ôté; Je n'ai perdu que mon empire.
Seite 156 - Dieu , de l'âme £? du monde , émané de la plume du même auteur. Je vous l'envoyerai , monfieur , dès qu'il fera achevé ; & je fuis fur, que la force de l'évidence vous frappera dans toutes fes propofitions , qui fe fuivent géométriquement , & connectent les unes avec' les autres , comme les anneaux d'une chaîne.
Seite 35 - Je peins en grand le bouleversement de l'Europe; je me suis appliqué à crayonner les ridicules et les contradictions que l'on peut remarquer dans la conduite de ceux qui la gouvernent. J'ai rendu le précis des négociations les plus importantes, des faits de guerre les plus remarquables, et j'ai...
Seite 200 - Ce globe mal connu , qu'il a fu mefurer , Devient un monument où fa gloire fe fonde ; Son fort eft de fixer la figure du monde , De lui plaire & de l'éclairer (*) Si vous voulez mieux , comme de raifon , faites les vers vous-même , ou , à votre refus , qu'il les faffe.
Seite 159 - Poëfies ont des qualités, qui les rendent refpectables , & dignes de l'admiration & de l'étude des honnêtes - gens. Elles font un cours de morale , où l'on apprend à penfer & à agir. La vertu y eft peinte des plus belles couleurs. L'idée de la véritable gloire y eft déterminée , & nous infinuë le gout des fciences d'une manière fi fine & fi délicate , que quiconque a lu vos ouvra.
Seite 345 - П redouble ses prières. On ne les écoute point. Enfin las de prier, le petit prince s'avance fièrement vers le roi, met ses deux poings sur ses côtés et dit d'un air menaçant : »Je demande à votre Majesté si elle veut me rendre mon volant, oui ou non?
Seite 162 - Si vos bras menaçans font armés du tonnerre , Si vous tenez captifs ces peuples dans vos fers , Modérez la rigueur d'un pouvoir arbitraire ; Ces humains font vos fils , ayez un cœur de père : Ces glaives enfoncés dans leur malheureux flanc , . Sont teints de votre propre fang.
Seite 36 - Paris où l'auteur s'amusât à donner l'exacte dimension de toutes les maisons de cette ville immense, et où il n'omît pas jusqu'au plan du plus vil brelan , on condamnerait ce livre et l'auteur au ridicule; mais on ne dirait pas pour cela que Paris est une ville ennuyeuse. Je suis du sentiment que de grands faits de guerre écrits avec concision et vérité, qui développent les...

Bibliografische Informationen