Histoire naturelle de Pline, Band 10

Cover
C. L. F. Panckoucke, 1831
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 403 - Quiconque aura abattu un ou plusieurs arbres qu'il savait appartenir à autrui sera puni d'un emprisonnement qui ne sera pas au-dessous de six jours, ni au-dessus de six mois, à raison de chaque arbre, sans que la totalité puisse excéder cinq ans.
Seite 175 - ... temple de Vulcain , que Romulus, après une victoire, bâtit de la dîme du butin enlevé à l'ennemi. Ainsi, d'après Masurius, cet arbre est aussi ancien que Rome. Les racines passent par le lieu où se rassemblent les députations municipales, et pénètrent jusqu'au forum de César. On voyait avec ce lotos un cyprès non moins ancien qui tomba vers la fin du règne de Néron , et qu'on négligea de relever. Arbres que l'on voit dans les faubourgs de Rome, et qui sont plus anciens que cette...
Seite 280 - ... participe de la tubéreuse, de la bulbifère et de la progressive. La racine du topinambour offre, à la fois, un pivot qui s'enfonce dans la terre et des racines progressives chargées de tubercules. Revenons à des considérations plus générales. La force et la longueur des racines ne sont pas toujours proportionnées à la grandeur des végétaux. Le groupe des...
Seite 6 - Hercyniae silvae roborum vastitas intacta aevis et congenita mundo prope inmortali sorte miracula excedit. ut alia omittantur fide caritura. constat attolli colles occursantium inter se radicum repercussu aut, ubi secuta tellus non sit, arcus ad ramos usque et ipsos inter se rixantes curvari portarum patentium modo, ut turmas equitum tramittant.
Seite 147 - Faprèsmidi, et dans l'absence des vents du sud. Le -vrai temps de la coupe est lorsque le fruit de l'arbre est mûr. Ayez soin de n'arracher ni d'équarrir le bois pendant le temps de la rosée. » Un peu plus bas il ajoute : « Ne touchez à vos arbres que dans l'interlune ou dans les premiers quartiers : mais, dans ce temps même, ne déracinez pas, ne coupez pas sur pied. Les sept jours de la pleine lune sont l'époque la plus favorable pour déraciner. N'équarrissez , ne coupez , ne touchez...
Seite 118 - Chartisque serviunt calami , jEgyptii maxime , cognatione quadam papyri. Probatiores tamen Gnidii , et qui in Asia circa Anaiticum lacum nascuntur. Nostratibus fungosior subest natura , cartilagine bibula , quœ cavo corpore intus , superne tenui inarescit ligno : fissilis praeacuta semper acie : geniculata.
Seite 217 - Seulement les poètes ont employé pinus pour lœda , ce qui est très-différent : car les torches étant faites de bois de pin , on pouvait donner au produit le nom de la matière première. Ne dit-on pas aussi pinus pour navigium? Et qui jamais en a conclu qu'on pût dire navigium au lieu de pinus? Dans notre poésie , où le glaive s'appelle fer, le fer se nomme-t-il glaive ? « Quand donc Pline assure qu'une maladie du larix est de se changer en téda, il défigure singulièrement Théophraste,...
Seite 4 - ... habere, non lacte ali, ut finitimis, ne cum feris quidem dimicare contingit omni procul abacto frutice. ulva et palustri junco funes nectunt ad praetexenda piscibus retia. captumque manibus lutum ventis niagis quam sole siccantes, terra cibos et rigentia septemtrione viscera sua urunt.
Seite 185 - ici l'admiration des Gaulois pour le Gui. Les Druides, « tel est le nom de leurs mages, ne voient rien au monde « de plus sacré que le Gui et que l'arbre sur lequel il se « produit quand c'est un chêne ; aussi choisissent-ils des « bois de chênes, et ne font-ils aucun sacrifice sans avoir « des feuilles de cet arbre, si bien qu'on peut croire que « leur nom de Druides vient du mot grec qui signifie
Seite 223 - Nord, l'if, dans les climats méndio-* naux, cherche un sol montueux et froid. Aussi doit-il prospérer en Corse, comme l'indique le surnom de cyrnea. Après le buis, le bois d'if est le plus fin et le plus serré que produise l'Europe. L'industrie peut en tirer grand parti. Il paraît qu'autrefois on en faisait des arcs, principalement chez les Ituréens, peuplade belliqueuse de la Cœlésyrie. Mais ce qui en avait sur-tout propagé la culture, aujourd'hui négligée, c'est la coutume qu'avaient...

Bibliografische Informationen