Dictionnaire général et complet des persécutions souffertes par l'Église catholique, Band 8

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Inhalt

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 460 - Il y avait semé des graines d'arbres qui , dès la seconde année, portent des fleurs ou des fruits , tels que l'agathis , où pendent tout autour , comme les cristaux d'un lustre, de longues grappes de fleurs blanches...
Seite 812 - Mon frère, disait-elle, est de l'âge du grand cocotier de la fontaine, et moi de celui du plus petit. Les manguiers ont donné douze fois leurs fruits, et les orangers vingt-quatre fois leurs fleurs depuis que je suis au monde.
Seite 550 - La fleur donne le miel : elle est la fille du matin , le charme du printemps , la source des parfums , la grâce des vierges , l'amour des poètes : elle passe vite comme l'homme , mais elle rend doucement ses feuilles à la terre.
Seite 354 - C'est toi, divin café, dont l'aimable liqueur, Sans altérer la tête , épanouit le cœur. Aussi, quand mon palais est émoussé par l'âge, Avec plaisir encor je goûte ton breuvage. Que j'aime à préparer ton nectar précieux! Nul n'usurpe chez moi ce soin délicieux. Sur le réchaud brûlant moi seul tournant ta graine, A l'or de ta couleur fais succéder...
Seite 393 - Comme il disait ces mots , Du bout de l'horizon accourt avec furie Le plus terrible des enfants Que le nord eût portés jusque-là dans ses flancs. L'arbre tient bon ; le roseau plie. Le vent redouble ses efforts , Et fait si bien qu'il déracine Celui de qui la tête au ciel était voisine , Et dont les pieds touchaient à l'empire des morts.
Seite 354 - Qui tour à tour calmant, excitant tes bouillons, Suis d'un œil attentif tes légers tourbillons. Enfin, de ta liqueur lentement reposée, Dans le vase fumant la lie est déposée ; Ma coupe, ton nectar, le miel américain, Que du suc des roseaux exprima l'Africain, Tout est prêt : du Japon l'émail reçoit tes ondes, Et seul tu réunis les tributs des deux mondes.
Seite 369 - Toutes les parties de cet arbre sont utiles : son écorce, sa racine, son tronc, ses branches , ses feuilles, ses fleurs et ses fruits. On en retire des eaux distillées, des sels volatils, du camphre , du suif ou de la cire, des huiles précieuses; on en compose des sirops, des liqueurs, des essences odorantes. En un mot, le canellier peut être regardé , à tous égards , comme un des arbres les plus précieux que l'on, connaisse.
Seite 58 - L'agaric mousseron est d'un blanc jaunâtre à sa surface, son chapeau est presque sphérique et large de quatre centimètres. Il est très-commun au printemps et pendant une partie de l'été dans les bois découverts, les friches, les prés secs. On le préfère jeune et frais; il entre dans les ragoûts comme assaisonnement. Pour le conserver, on l'enfile par le pied et on le laisse dessécher. Jusqu'à présent, on a essayé inutilement de le cultiver. L'agaric...
Seite 529 - Le creux de celte tige est rempli d'une moelle blanche, qui, étant bien sèche, prend feu comme la mèche. Ce feu s'y conserve parfaitement bien, et ne consume que peu à peu la moelle sans endommager l'écorce, ce qui fait qu'on se sert de cette plante pour porter du feu d'un lieu à un autre... Cet usage est de la plus haute...
Seite 24 - ... de toute pensée ta bonté et ton pouvoir divin. » Parlez, vous qui pouvez mieux dire, vous, fils de la lumière, Anges ! car vous le contemplez, et avec des cantiques et des chœurs de symphonies, dans un jour sans nuit...

Bibliografische Informationen