Sciences mathématiques et physiques chez les Belges: au commencement du XIXe siècle

Cover
H. Thiryvan Buggenhoudt, 1866 - 754 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 479 - Monuments pour servir à l'histoire des provinces de Namur, de Hainaut et de Luxembourg, recueillis et publics pour la première fois par le baron de Reiffenberg.
Seite 76 - Essai d'une théorie générale comprenant l'ensemble des apparences visuelles qui succèdent à la contemplation des objets colorés , et de celles qui accompagnent cette contemplation...
Seite 412 - Nous devons l'apologue à l'ancienne Grèce : Mais ce champ ne se peut tellement moissonner Que les derniers venus n'y trouvent à glaner.
Seite 524 - En quel temps les corporations connues sous le nom de métiers (neeringen en ambachten) se sont-elles établies dans les provinces des Pays-Bas? Quels étaient les droits, privilèges et attributions de ces corporations ? Et par quels moyens parvenait-on à y être reçu et à en devenir membre effectif?
Seite 198 - Note de l'équilibre d'un système dont une partie est supposée inflexible et dont l'autre partie est flexible et extensible; par M.
Seite 195 - ... mutuellement, en raison directe des masses et en raison inverse du carré de la distance. Ah ! pour le coup, je suis ému, j'admire. J'admire aussi et je suis ému , quand je lis ces paroles de Descartes : Je doute, donc je pense; je pense, donc je suis une âme.
Seite 587 - Je suis fier de penser que, par mon tendre dévouement et par la constante admiration que j'ai exprimée dans tous mes ouvrages, je lui ai appartenu pendant quarante-quatre ans, et que mon nom sera parfois prononcé à côté de son grand nom...
Seite 74 - ... et teinte des plus vives couleurs. Les êtres qui vivent sous leurs riches reflets doivent avoir d'autres idées que nous de la lumière et des autres phénomènes de la nature. Une goutte de rosée, qui filtre dans les tuyaux capillaires et...
Seite 285 - Mémoire sur les changemens que la Côte d'Anvers à Boulogne a subis, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur, depuis la conquête de César jusqu'à nos jours.
Seite 148 - ... je la connais pour si inutile que je fais peu de différence entre un homme qui n'est que géomètre et un habile artisan. Aussi je l'appelle le plus beau métier du monde ; mais enfin ce n'est qu'un métier ; et j'ai dit souvent qu'elle est bonne pour faire l'essai, mais non pas l'emploi de notre force : de sorte que je ne ferais pas deux pas pour la géométrie, et je m'assure fort que vous êtes fort de mon humeur.

Bibliografische Informationen