Etudes critiques de philosophie, de science et d'histoire

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 283 - ... précision , qu'il fallait « un génie comme le sien pour y conserver en même « temps de l'ordre et de la netteté. Cet ouvrage « d'Aristote s'est présenté à mes yeux comme une « table des matières qu'on aurait extraite , avec le « plus grand soin , de plusieurs milliers de volumes « remplis de descriptions et d'observations de toute « espèce ; c'est l'abrégé le plus savant qui ait jamais
Seite 283 - ... c'est l'abrégé le plus savant qui ait jamais été fait, si la science est ei> effet l'histoire des faits : et quand même on supposerait qu'Aristote aurait tiré de tous les livres de son temps ce qu'il a mis dans le sien, le plan de l'ouvrage, sa distribution , le choix des exemples , la justesse des comparaisons, une certaine tournure dans les idées , que j'appellerais volontiers le caractère philosophique, ne laissent pas douter un instant qu'il ne fût lui-même bien plus riche que ceux...
Seite 180 - ... était exacte, le spectacle que le ciel aurait présenté aux premiers âges du monde, à Adam et à ses descendants, aurait été aussi extraordinaire que singulier. Le premier homme n'aurait pas vu, lors de sa venue sur la terre, une seule étoile au ciel ; le soleil , la lune et les planètes auraient été les seuls astres qu'il y aurait aperçus et dont il aurait joui pendant les premières six années.
Seite 223 - Toutefois l'expérience nous apprend que ce libre arbitre n'exerce son action que dans une sphère trèsrestreinte, et que, très-sensible pour les individus, il n'a pas d'action appréciable sur le corps social, où toutes les particularités individuelles viennent en quelque sorte se neutraliser.
Seite 222 - Statistiques morales et intellectuelles ; car, c'est une vaine tentative que de vouloir soumettre au calcul l'esprit ou les passions, et de supputer, comme des unités définies et comparables, les mouvements de l'âme et les phénomènes de l'intelligence humaine.
Seite 282 - ... il accumule les faits, et il n'écrit pas un mot qui soit inutile. Aussi at-il compris dans un petit volume un nombre presque infini de différents faits, et je ne crois pas qu'il...
Seite 73 - Tellier avait dit au roi qu'il y avait dans ce livre plus de cent propositions censurables ; il n'a pas voulu passer pour menteur, et on m'a tenu le pied sur la gorge pour en mettre plus de cent, pour montrer qu'il avait dit vrai, et je n'en ai mis qu'une de plus. Voyez, voyez, monsieur Amelot, comment j'aurais pu faire autrement.
Seite 173 - ... angle. Supposons que ces deux systèmes , de même longueur d'ondulation , soient en retard l'un sur l'autre d'un certain nombre entier ou fractionnaire d'ondulations -, soit qu'émanés du même centre d'ébranlement, ils y aient eu leur origine à deux époques différentes , soit que partis en même temps ils aient parcouru des chemins différents avant d'atteindre le point considéré. Si le retard est d'un nombre pair...
Seite 281 - ... à leurs fonctions naturelles. Ces observations générales et préliminaires font un tableau dont toutes les parties sont intéressantes; et ce grand philosophe dit aussi qu'il les a présentées sous cet aspect, pour donner un avant-goût de ce qui doit suivre, et faire naître l'attention qu'exige l'histoire particulière de chaque animal', ou plutôt de chaque chose.
Seite 111 - ENFIN, non-seulement tout ce qui est bon et tout ce qui est grand l'est en vertu d'une seule et même chose ; mais encore tout ce qui est n'existe qu'en vertu de ce même principe. En effet, tout ce qui est , est par quelque chose ou par rien.

Bibliografische Informationen