Bacon, sa vie, sons temps, sa philosophie: et de son influence jusqu'à nos jours

Cover
Didier, 1858 - 464 Seiten
0 Rezensionen
Rezensionen werden nicht überprüft, Google sucht jedoch gezielt nach gefälschten Inhalten und entfernt diese

Im Buch

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 145 - The world's a bubble and the Life of Man Less than a span In his conception wretched, from the womb So to the tomb; Curst from his cradle, and brought up to years With cares and fears. Who then to frail mortality shall trust, But limns on water, or but writes in dust. Yet...
Seite 370 - ... autres. Je tiens à la vérité , monsieur, que le principe des principes est en quelque façon le bon usage des idées et des expériences ; mais , en l'approfondissant , on trouvera qu'à l'égard des idées ce n'est autre chose que de lier les définitions par le moyen des axiomes identiques. Cependant ce n'est pas...
Seite 210 - Qu'il ne faut point examiner pour quelle fin Dieu a fait chaque chose, mais seulement par quel moyen il a voulu qu'elle fût produite. Nous ne nous arrêterons pas aussi à examiner les fins que Dieu s'est proposées en créant le monde, et nous rejetterons entièrement de notre philosophie la recherche des causes finales; car nous ne devons pas tant présumer de nous-mêmes, que de croire que Dieu nous ait voulu faire part de ses conseils...
Seite 372 - ... et aux expériences, et en indiquant la vraie méthode de s'élever aux causes générales des phénomènes, ce grand philosophe a contribué aux progrès immenses que l'esprit humain a faits dans le beau siècle où il a terminé sa carrière'.
Seite 386 - Il faut la consulter, en varier les circonstances, jusqu'à ce que nous en ayons tiré des règles générales; car c'est elle qui fournit les vraies règles. Mais à quoi bon ces règles?...
Seite 376 - CeluiI qui découvrit le premier que le froid convertissait l'eau en glace et que le chaud la convertissait en vapeur, suivit les mêmes principes généraux et la même méthode qui firent découvrir ensuite à Newton la loi de la gravitation et les propriétés de la lumière. Ses règles pour procéder en philosophie ne sont que les pures maximes du sens commun, celles que les hommes prudents suivent dans la conduite ordinaire de la vie. Quiconque prétend philosopher...
Seite 372 - L'induction, l'analogie des hypothèses fondées sur les faits et rectifiées sans cesse par de nouvelles observations, un tact heureux donné par la nature et fortifié par des comparaisons nombreuses de ses indications avec l'expérience, tels sont les principaux moyens de parvenir à la vérité.
Seite 210 - ... tout ce genre de causes qu'on a coutume de tirer de la fin n'est d'aucun usage dans les choses physiques ou naturelles ; car il ne me semble pas que je puisse sans témérité rechercher et entreprendre de découvrir les fins impénétrables de Dieu.
Seite 396 - Biot avec une autorité plus grande 2 , a eu tant de part aux découvertes qui se sont faites après lui dans les sciences, qu'on nous montre donc un seul fait, un seul résultat de son invention, qui soit de quelque utilité aujourd'hui ; ou si ses principes généraux sont tellement féconds qu'ils aient pu, comme on l'assure, lui faire pressentir un grand nombre de découvertes modernes , il est présumable qu'on n'a pas encore épuisé tout ce que contient son livre, et dans ce cas, ceux qui...
Seite 210 - Et quoique, en matière de morale, où il est souvent permis d'user de conjectures, ce soit quelquefois une chose pieuse de considérer quelle fin nous pouvons conjecturer que Dieu s'est proposée au gouvernement de l'univers, certainement en physique, où toutes choses doivent être appuyées de solides raisons, cela serait inepte.

Bibliografische Informationen