Arbres fruitiers: leur culture en Belqique et leur propagation par la graine: ou, Pomonomie Belge, expérimentale et raisonnée, Band 1

Cover
L. Dusart et H. Vandenbroeck, 1835
0 Rezensionen
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 124 - ... le fournit. 11 pourrait préexister par une disposition dont les effets peuvent être réalisés ou éludés suivant que l'énergie de la pousse peut ou ne peut pas la soutenir. Dans les tailles longues les yeux du bas partent en pousses faibles et qui sont sans fruit. Lorsque tous les yeux partent à fruit , ce n'est plus la pousse du bas , mais celle du haut qui est la faible et qui reste en défaut de rapporter.
Seite 68 - Une racine ne se place pas dans le sol comme une branche dans l'air. En fait de direction droite il n'ya que les racines de pousse nouvelle qui la prennent exactement et qui en prennent une qui soit en rapport avec la forme qu'on donne à l'arbre. Une racine longue sort d'activité sans sortir de vie : elle n'avance pas et ne se subdivise pas. Une branche laissée longue subit le même sort. En sol propice et qui a longtemps reposé, les mêmes inconvéniens de la taille Ion gue du bois et des racines...
Seite 98 - Le chaleur du sol et le soleil du mur peuvent quelque temps en arrêter les progrès , mais ne sauraient faire revenir du mal. Chaque espèce et , plus ou moins chaque variété d'espèce , a , sous une forme donnée , son âge de rapport, et l'arbre qui à cet âge ne donne pas du fruit est un arbre qui a été maltraité par l'art ou dont la variété est devenue impuissante à force d'être vieille.
Seite 128 - Je dois le penser d'après l'état prospère de mes vignes, que je traite ainsi. Le bois chiffon , après avoir rempli la fonction de nourrir l'œil à côté duquel il se trouve , arrête sa pousse et souvent se détache. Quand il reste et qu'on ne le supprime pas, l'année suivante il donne fruit. Dans ce cas , un œil se trouve placé oppositement à celui que le bois chiffon accompagne, et on voit alors la pousse des trois donner en même temps du fruit.
Seite 131 - I ya menace de gelée ou de chute de neige tardives , et on les y pose , dans ce cas , quelque avancé que soit l'état de la végétation et après que la garantie pendant le jour n'est plus jugée nécessaire. On ne peut assez tôt affranchir l'arbre de cette garantie lorsque, la fleur étant sevrée, et la pousse déjà avancée, il n'ya pas d'apparence de temps contraire. Sous les paillassons du jour , la fleur se noue lentement et, dans le même rapport, surement, et sans le secours de la lumière.
Seite 124 - ... peut faire que ces pousses aient ou n'aient pas du fruit. Dans les tailles longues les yeux du bas ne s'éveillent pas ou poussent du bois grêle et qui est sans fruit; dans les tailles convenablement courtes, tous les yeux partent et toutes les pousses ont du fruit; cela prouve que le fruit de la vigne est de formation actuelle et ne préexiste pas dans l'œil dont le dévéloppement le fournit.
Seite 87 - Le temps est proportionné à la vigueur ou à l'épuisement de la variété ; et aussi au caractère idiocrasique de la sorte , et à la nature du sujet sur lequel il vit; puis, à l'espèce de terrain que l'arbre occupe et au traitement bon ou mauvais qu'il a subi ; enfin , à la forme sous laquelle il est conduit. Il rapporte sur toute sorte de bois depuis le bourgeon de l'année , central et latéral , le plus fort , jusqu'à la lambourde que fait partir du tronc un œil depuis longtemps obliteré.
Seite 149 - Cet effet prouve que le fruit a besoin d'une tonte autre nourriture et d'une plus substancielle que celle que prend le bois et que le bois seul ou sans le secours des racines ne peut lui fournir qu'aux dépens de sa vie. Comme le rapport est toujours riche , le nombre des fruits augmente l'épuisement. Quand sur les arbres délabrés par cette cause , on place la greffe d'une variété ancienne qui réussit sur cognassier, l'arbre renait ( iso) à la santé.
Seite 361 - La couleur du mur n'est cependant pas sans bénéfice, car, sa partie découverte s'échauffant davantage que les feuilles, fournit de la chaleur à la partie que les feuilles recouvrent. S'il était blanc , il serait plus froid et emprunterait de la chaleur à cette partie. Le mur en deviendrait moins secourable pour l'arbre. Le blanc , outre qu'il laisse le mur froid, réfléchit la lumière et devient pour le promeneur un hôte très- incommode.
Seite 22 - ... au bout de peu de temps , et souvent avant d'avoir donné son premier fruit , il est atteint du chancre du sommet de la tige , qui d'année en année fait des progrès vers le bas et continue de se propager jusqu'auprès du sujet , qu'elle épargne. On a beau abaisser le sommet jusqu'à du bois latéral droit sain ; le mal ne discontinue pas de se...

Bibliografische Informationen