Journal D'un Bourgeois de Paris Sous Le Règne de François Premier (1515-1536)

Cover
Ludovic Lalanne
Johnson Reprint Corporation, 1854 - 492 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 237 - Madame, pour vous faire savoir comme se porte le reste de mon infortune, de toutes choses ne m'est demeuré que l'honneur et la vie qui est sauve.
Seite 238 - ... honneste; vous suppliant de juger de vostre propre cœur ce qu'il vous plaira faire de moy, estant seur que la volonté d'un tel prince que vous estes ne peut estre accompagnée que d'honneur et magnanimité. Parquoy, s'il vous plaist...
Seite 52 - ... en tesmoing de ce nous avons fait mettre nostre scel à ces présentes, donné en nostre ville de Gand le septième jour de Décembre l'an de grâce mil quatre cens et quatre vings.
Seite 446 - Paris, jusques au nombre de soixante et treize luthériens, qui s'en estoient fuis hors Paris, à comparoir en personnes, et, à faulte de non comparoir, estre attains du cas, bannys du royaume de France et leurs biens confisquez, et condamnez à estre bruslez.
Seite 119 - Madame d'AIlançon, tante de l'enfant et seur du dict roy de France. Et fut nommé au dict baptesme Charles; auquel baptesme y eut grand triomphe (4). » II fut très-délicat dans son enfance et causa beaucoup de fatigue et de souci à sa mère (5). Il resta en France, pendant la captivité de ses frères en Espagne. Dès 1525, sa tante Marguerite écrit au Roi : « Sur tous dedans s'il y avoit apparence...
Seite 14 - Et à la farce fut le dit monsieur Cruche, et avec ses complices ; qui avoit une lanterne par laquelle voyoit toutes choses; et entre autres, qu'il y avoit une poulie qui se nourrissoit sous une sallemande, laquelle poulie portoit sur elle une chose qui estoit assez pour faire mourir dix hommes.
Seite 268 - C'est qu'il y eust cinq ou six hommes estans montez sur des asnes, affublez de chapperons de drap vert, qui firent des cris par les carrefours de la ville, et par especial en la grande cour du Palais, devant la pierre de marbre, tenans un roolle...
Seite 13 - Cruche, grand fatiste (poète) lequel un peu devant avec plusieurs autres avoit joué publiquement à la place Maubert sur eschafaulx certains jeux et novalitez, c'est assavoir sottye, sermon, moralité et farce, dont la moralité contenoit...

Bibliografische Informationen