L'Ami des muses

Cover
Chez Louis Chambeau., 1758 - 352 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 258 - En quelque climat que j'erre , Plus que tous les autres lieux Cet heureux coin de la terre Me plaît , et rit à mes yeux ; Là, pour couronner ma vie, La main d'une Parque amie Filera mes plus beaux jours ; Là reposera ma cendre ; Là Tyrcis ' viendra répandre Les pleurs dus à nos amours.
Seite 282 - L'infidelle fe fixe enfin Sur la belle & pâle Jonquille. On diroit que la tendre fleur Ranime au gré de fon vainqueur Le foible éclat dont elle brille : Du triomphe il goûte le prix : Chloé vole , approche , il eft pris.
Seite 2 - C'est un ami qui nous conseille. Un vieux Janséniste grondeur Dit qu'en détruisant la nature, On fait plaisir à son auteur, Et qu'on charme le créateur En tourmentant la créature. Du petit nombre des élus...
Seite 21 - Quelques noms odieux qu'en ces vers je te donne, Je sens, dans le moment, que l'on doit t'abhorrer; Que mon cœur, hormis toi, ne trouve rien d'aimable Et, par un charme inconcevable, Avec ce qui rendrait une autre abominable, Tu trouves le moyen de te faire adorer.
Seite 185 - Les pièces de son armure Et sa blonde chevelure, Prend un trait, un trait vainqueur, Qu'il me lance au fond du cœur : « Voilà, dit-il, pour ta peine.
Seite 169 - Est-ce ma faute, à moi, puisqu'ils sont applaudis ? Dieu, quel bonheur pour moi, pour cette étoffe, De ne point habiter ce pays limitrophe Des conquêtes de notre roi ! Dans la Hollande, il est une autre loi. En vain j'étalerais ce galon qu'on renomme, En vain j'exalterais sa valeur, son débit : Ici, l'habit fait valoir l'homme ; Là, l'homme fait valoir l'habit.
Seite 183 - Homme qui femme prend, se met en un état Que de tous à bon droit on peut nommer le pire Fol étoit le second qui fit un tel contrat : A l'égard du premier, je n'ai rien à lui dire.
Seite 166 - Capable de gagner et l'esprit et le cœur. Dans ce cercle nombreux de bonne compagnie, Quels honneurs je reçus ! Quels égards ! Quel accueil ! Auprès de la maîtresse, et dans un grand fauteuil, Je ne vis que des yeux toujours prêts à sourire; J'eus le droit d'y parler, et parler sans rien dire.
Seite 259 - Mais ils en auroient moins de charmes Si ma main les eût mieux tracés. Les traits de cette main tremblante Seront déchiffrés tour-à-tour; Rien n'échappe aux yeux d'une amante Qui lit au flambeau de l'Amour.
Seite 31 - D'une vertu plus fociable, il joindroit le jufte milieu A cet hommage pur & tendre, Que tous les cœurs auroient dû rendre Aux grandeurs, aux bienfaits de Dieu ! Que nous encenfons nos erreurs.

Bibliografische Informationen