Friedrichs des Grossen Jugend und Thronbesteigung: eine Jubelschrift

Cover
Duncker und Humblot, 1840 - 504 Seiten
0 Rezensionen
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 483 - Monsieur, ce matin, le résident de Mayence m'est venu avertir que la plus grande violence était à craindre, et qu'il n'ya qu'un seul moyen de la prévenir: c'est de paraître appartenir à Sa sacrée Majesté impériale. Ce moyen serait efficace, et ne compromettrait personne; il ne s'agirait que d'avoir la bonté de m'écrire une lettre par laquelle il...
Seite 486 - C'est moins à l'empereur qu'au plus honnête homme de l'Europe que j'ose recourir d'ans une circonstance qui l'étonnera peut-être et qui me fait espérer en secret sa protection-. Sa Sacrée Majesté me permettra d'abord de lui faire voir comment le roi de Prusse me fit quitter ma patrie, ma famille, mes emplois, dans un âge avancé. La copie ci-jointe', que je prends la liberté de confier à la bonté compatissante de Sa Sacrée Majesté, l'en instruira.
Seite 487 - Freytag redemande fût arrivée à Francfort; mais on me fait craindre que M. Freytag n'ait des desseins plus violents, en croyant faire sa cour à son maître, d'autant plus que toute cette aventure reste encore dans le plus profond secret. Je suis très loin de soupçonner un grand roi de se porter, pour un pareil sujet, à des extrémités que son rang et sa dignité désavoueraient, aussi bien que sa justice, contre un vieillard moribond qui lui avait tout sacrifié, qui ne lui a...
Seite 485 - Sinon, je la prie de daigner m'écrire par la poste d'une manière générale. Elle peut assurer l'empereur ou Sa Sacrée Majesté l'impératrice que si je pouvais avoir l'honneur de leur parler, je leur dirais des choses qui les concernent; mais il serait fort difficile que j'allasse à Vienne incognito, et ce voyage ne pourrait se faire qu'en cas qu'il fût inconnu à tout le monde. J'appartiens au roi de France. Je suis...
Seite 488 - ... dans sa ville impériale de Francfort. Elle peut ordonner à son ministre en cette ville de me prendre sous sa protection, elle peut me faire recommander à quelque magistrat attaché à son auguste personne. Sa...
Seite 241 - A la demande de la tsarine, il écrit en 1763 son « ébauche pour donner une idée de la forme du gouvernement de l'Empire de Russie » dans laquelle il propose la création d'un conseil des ministres.
Seite 460 - Les chrétiens triomphans abattoient les idoles, Et sans avoir égard au nom de Phidias, Tout buste fut détruit qui s'offroit sur leurs pas, Et de l'antiquité les plus fameux ouvrages Périrent pour jamais dans ces affreux ravages. C'est du choix du sujet que dépend ton succès.
Seite 459 - PESNE.' l spectacle étonnant vient de frapper mes yeux ! Oui, Pesne, ton pinceau te place au rang des dieux; Tout respire, tout rit, tout plaît en ta peinture, Ton savoir et ton art surpassent la nature , Et du fond du tableau tes ombres font sortir L'objet que de clarté ta main sut revêtir. Tel est l'effet de l'art, tels en sont les prestiges; Tes dessins , tes portraits sont autant de prodiges. Quand d'un vaillant...
Seite 487 - SSM s'il ne s'agissait que de rester prisonnier jusqu'à ce que l'oeuvre de poésies que M. Freytag redemande fût arrivé à Francfort, mais on me fait craindre que M. Freytag n'ait des desseins plus violents en croyant faire sa cour à son maître d'autant plus que toute cette aventure reste encore dans le plus profond secret. Je suis très-loin de soupçonner un grand roi de se porter pour un pareil sujet à des extrémités que...
Seite xix - J'ai cru que depuis la perte de mon père je me devais entièrement à la patrie. Dans cet esprit, j'ai travaillé autant qu'il a été en moi pour prendre les arrangements les plus prompts et les plus convenables au bien public. J'ai d'abord commencé par augmenter les forces de l'État de seize bataillons, de cinq escadrons de houssards et d'un escadron de gardes du corps.

Bibliografische Informationen