Bulletins d'arboriculture, de culture portagère et de floriculture

Cover
1868
0 Rezensionen
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 60 - Bon chrétien d'été et — d'hiver, etc., tomber avant la maturité, couvertes de taches noires et fendillées d'un bout à l'autre. Remarquant que c'étaient précisément les arbres les plus vigoureux, plantés dans la partie la plus humide de la propriété, qui étaient les plus maltraités, tandis que d'autres, dans le même jardin, ne l'étaient pas ou l'étaient très peu, sa première pensée se confirmait en voyant cette maladie sévir de la même manière que l'Oïdium, et il résolut...
Seite 60 - A la suite de chaque opération, on voyait les fruits grossira vue d'oeil; les petites côtes se dessinaient autour de l'ombilic, la peau était d'un beau vert luisant; tout, en un mot, indiquait une parfaite santé, tandis que d'autres arbres non soufrés ne portaient que des fruits pierreux, galeux et mal venants. En 1868, les mêmes opérations furent reprises, et le même succès obtenu ; et au commencement de septembre nous avons eu le plaisir de constater sur les arbres soumis à l'expérience,...
Seite 146 - Durondeau et que nous avons recueillis personnellement sur les lieux, celui-ci faisait à tout hasard quelques semis de pépins de poires dans le jardin de sa ferme, et l'un de ces sauvageons produisit, en 1828, un fruit qui fut jugé assez bon pour être propagé par la greffe. Le pied mère n'existe plus; il est mort peu d'années...
Seite 58 - ... à 2 mètres. Les propriétaires intelligents, qui tiennent à avoir de beaux fruits, donnent à leurs arbres des soins tout particuliers; ainsi, tous les ans ou au plus tard tous les deux ans, ils font apporter des terres neuves de bonne qualité ou des cururcs de fossés qu'ils font déposer au pied des arbres, en formant ainsi de petits monticules.
Seite 60 - En 1867, trois soufrages furent appliqués à environ un mois d'intervalle : le premier aussitôt que les fruits étaient noués ; le second en juin, et le troisième à la fin de juillet. A la suite de chaque opération, on voyait les fruits grossir à vue d'œil ;. les petites côtes se dessinaient autour de l'ombilic, la peau était d'un beau vert luisant ; tout, en un mot, indiquait une parfaite santé, tandis que d'autres arbres...
Seite 59 - Pruniers d'Enté. Pour réussir, il faut opérer vers la dernière quinzaine de septembre ; plus tôt, la réussite est mauvaise ; les yeux sont presque toujours -noyés, comme disent les pépiniéristes. Dans nos régions, les Pruniers d'Enté ou d'Agen ne s'accommodent pas d'une tige trop élevée: lm 35 à lm 50 au plus suffisent.
Seite 59 - Robe-de-Sergent, greffés d'un an, qui ont de 5 mètres à ''•"<(> de hauteur. Un des grands avantages que présente ce sujet est de ne jamais drageonner, contrairement à ce que font tous les autres Pruniers. J'ai essayé le Damas noir de semis, le Saint-Julien, et tous ont dragconnc après quelques années de plantation.
Seite 54 - La plantation a eu lieu il ya trois ans, à l'ouverture de la ligne. Le public a bien accueilli cette innovation et a suivi avec intérêt le développement des arbres. Ceux-ci semblent marcher fort bien : déjà ils forment une première palmctte et au printemps dernier la plupart portait des fleurs.
Seite 64 - Collignon a respecté les jeunes plants qui en sont provenus : quelques-uns de ceux-ci ont donné au Val-Benoît des fruits admirables de grosseur, de beauté et de goût; d'autres ont fourni des fruits moins bons; quelques-uns aussi portent des fleurs doubles. Pour ne rien perdre, j'ai essayé...
Seite 64 - Cercle professoral ont pu apprécier le mérite lors de l'excursion de 4868, proviennent d'un pied franc trouvé par feu l'avocat Collignon dans son vignoble, près de Huy. Cet amateur le fit transplanter dans son jardin, en obtint des fruits assez bons et planta tous les noyaux de ceux-ci.

Bibliografische Informationen